SENSIVISION AU PLANTAIN

Mis à jour : Mardi 17 Septembre 2019
Famille du médicament :

Collyre adoucissant

Dans quel cas le médicament SENSIVISION AU PLANTAIN est-il prescrit ?

Ce collyre contient un extrait de plante.

Il est traditionnellement utilisé en cas d'irritation de l'œil ou de gêne oculaire.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament SENSIVISION AU PLANTAIN

SENSIVISION AU PLANTAIN : collyre ; boîte de 10 flacons unidoses de 0,4 ml
- Non remboursé - Prix libre 

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament SENSIVISION AU PLANTAIN

p 100 ml
Plantain lancéolé, extrait de feuille2 g
Excipients : Acide borique, Acide édétique sel de Na, Eau purifiée, P-hydroxybenzoate de méthyle, Sodium borate

Attention

Une irritation oculaire peut être due à une infection : en cas de doute, n'hésitez pas à consulter votre médecin.

Fertilité, grossesse et allaitement

L'effet de ce médicament pendant la grossesse ou l'allaitement est mal connu. L'évaluation du risque éventuel lié à son utilisation est individuelle : demandez conseil à votre pharmacien ou à votre médecin.

Mode d'emploi et posologie du médicament SENSIVISION AU PLANTAIN

Tirer la paupière inférieure vers le bas tout en regardant vers le haut et déposer les gouttes de collyre entre la paupière et le globe oculaire (cul-de-sac conjonctival).

Posologie usuelle :

1 ou 2 gouttes, 2 à 4 fois par jour.

Conseils

Les lentilles de contact doivent être ôtées avant l'utilisation du collyre : elles ne pourront être replacées que 30 minutes après l'instillation.

Les flacons unidoses doivent être jetés après l'instillation.

Effets indésirables de ce médicament

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

LEXIQUE

cul-de-sac conjonctival

Espace formé lorsqu'on tire vers le bas la paupière inférieure, qui se décolle de l'œil et forme une cavité. C'est dans celle-ci que doivent être déposées les gouttes de collyre et les pommades ophtalmiques. Le médicament se répartit naturellement sur la totalité de l'œil. Il sera éliminé, comme les larmes, par le canal lacrymal, qui évacue les larmes vers le nez.