En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

IMOVAX POLIO

Mis à jour : Mardi 19 Juin 2018
Famille du médicament :

Vaccin contre la poliomyélite

Dans quel cas le médicament IMOVAX POLIO est-il prescrit ?

Ce vaccin est composé de virus poliomyélitiques tués. Il ne contient aucun germe vivant. L'immunité apparaît dès la deuxième injection et persiste au moins 5 ans après le premier rappel.

Il est utilisé dans la prévention de la poliomyélite.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament IMOVAX POLIO

IMOVAX POLIO : solution injectable ; seringue préremplie de 0,5 ml
- Remboursable à 65 % - Prix : 3,86 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament IMOVAX POLIO

p seringue
Vaccins inactivés poliomyélitiques de type 1, 2 et 380 UD
Excipients : 2-phénoxyéthanol, Acide chlorhydrique, Acides aminés, Eau ppi, Éthanol, Formaldéhyde, Glucose, Milieu 199 hanks, Néomycine, Phénylalanine, Polymyxine B, Polysorbate 80, Sels minéraux, Sodium hydroxyde, Streptomycine, Vitamines

Attention

En cas de fièvre élevée, de maladie aiguë, il est préférable de différer la vaccination.

De la néomycine, de la streptomycine et de la polymyxine B sont utilisés pour fabriquer ce vaccin. Ces substances persistent en infime quantité dans la solution injectable. Des précautions sont nécessaires chez les personnes qui y sont allergiques.

Comme pour tous les vaccins, des cas exceptionnels de réactions allergiques graves ont été constatés ; ce risque justifie la nécessité de réaliser la vaccination en milieu médical où un traitement d'urgence pourra être entrepris sans délai.

Interactions du médicament IMOVAX POLIO avec d'autres substances

Ce vaccin peut être injecté le même jour que d'autres vaccins, mais il ne doit pas être mélangé avec un autre produit injectable dans une même seringue, ni être injecté au même endroit.

Fertilité, grossesse et allaitement

Cette vaccination peut être pratiquée pendant la grossesse ou l'allaitement.

Mode d'emploi et posologie du médicament IMOVAX POLIO

Bien agiter la seringue avant l'emploi, la réchauffer à température ambiante si nécessaire. L'injection doit être réalisée par voie intramusculaire de préférence (dans la cuisse chez le nourrisson et dans le bras chez l'enfant et l'adulte), ou sous-cutanée.

Posologie usuelle :

  • Nourrisson : 2 doses à deux mois d'intervalle, une à l'âge de 2 mois et une à l'âge de 4 mois, suivies d'un premier rappel à l'âge de 11 mois

  • Adulte non vacciné : 2 doses à 1 ou 2 mois d'intervalle. Un premier rappel a lieu 6 à 1é mois après la dernière dose.

Conseils

Les réactions fébriles dues aux vaccins peuvent être combattues en prenant de l'aspirine ou du paracétamol.

Pour garder son efficacité, ce médicament doit être conservé entre + 2 °C et + 8 °C (partie la plus froide du réfrigérateur). Toutefois, une rupture de la chaîne du froid pendant une durée limitée (quelques heures à température ambiante inférieure à 25 °C) ne devrait pas prêter à conséquence. En pratique, en cas de nécessité, un délai de quelques heures peut séparer l'achat du vaccin en pharmacie de son stockage au réfrigérateur ou de la vaccination.

Ce vaccin ne doit pas être congelé.

Effets indésirables possibles du médicament IMOVAX POLIO

Réactions douloureuses, nodule au point d'injection.

Rare réaction fébrile.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (0)

Actualités

ESMYA est indiqué dans la prise en charge de fibromes utérins (illustration).

ESMYA (ulipristal) : restriction des indications et mesures de réduction du risque d'atteintes hépatiques

Représentation en 3D de Streptococcus pneumoniae (illustration).

Vaccin PNEUMOVAX : mise à disposition exceptionnelle de seringues préremplies à péremption courte

L’amyotrophie spinale (ASA ou SMA) est une maladie neuromusculaire progressive d’origine génétique, caractérisée par une dégénérescence des motoneurones (illustration).

SPINRAZA (nusinersen) : risque d'hydrocéphalie communicante, non reliée à une méningite ou à une hémorragie