En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

PRITOR

Mis à jour : Mardi 17 Septembre 2019
Famille du médicament :

Antihypertenseur

Dans quel cas le médicament PRITOR est-il prescrit ?

Ce médicament appartient à la famille des inhibiteurs de l'angiotensine II (également appelés sartans). Il bloque l'action de l'angiotensine II. Cette substance, naturellement présente dans l'organisme, provoque une contraction des artères qui augmente la pression artérielle et fatigue le cœur.

Il est utilisé dans le traitement de l'hypertension artérielle.

Il est également utilisé pour réduire les évènements cardiovasculaires (infartus du myocarde, accident vasculaire cérébral) chez les adultes qui ont des antécédents personnels de maladie cardiovasculaire (angine de poitrine, artérite, accident vasculaire cérébral) ou un diabète de type 2 associé à des complications.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament PRITOR

PRITOR 20 mg : comprimé (blanc) ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I) - Non remboursé - Prix libre 
PRITOR 40 mg : comprimé (blanc) ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 5,44 €.
PRITOR 40 mg : comprimé (blanc) ; boîte de 90
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 16,16 €.
PRITOR 80 mg : comprimé (blanc) ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 5,44 €.
PRITOR 80 mg : comprimé (blanc) ; boîte de 90
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 16,16 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament PRITOR

p cpp cpp cp
Telmisartan20 mg40 mg80 mg
Sorbitol84,5 mg169 mg338 mg
Excipients : Magnésium stéarate, Méglumine, Povidone K 25, Sodium hydroxyde, Sorbitol

Contre-indications du médicament PRITOR

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • obstruction des voies biliaires,

  • insuffisance hépatique grave,

  • en association avec les médicaments contenant de l'aliskiren (qui ne sont plus commercialisés en France) chez les patients diabétiques ou insuffisants rénaux,

  • grossesse (à partir du 4e mois).

Attention

Si vous suiviez auparavant un traitement par diurétique ou un régime sans sel, la baisse de la tension artérielle peut être importante lors des premières prises du médicament et expose à un risque de malaise ou d'étourdissement. Il est donc recommandé de commencer le traitement avec de faibles posologies, sous surveillance médicale plus étroite.

Des précautions sont nécessaires en cas d'insuffisance cardiaque grave ou chez les personnes souffrant d'hypertension artérielle due à un rétrécissement des artères rénales, de rétrécissement des valves cardiaques ou de cardiomyopathie obstructive.

Les inhibiteurs de l'angiotensine II peuvent être responsables d'une augmentation de la kaliémie, notamment en cas d'insuffisance rénale ou de diabète. Faites pratiquer les analyses de sang prescrites par votre médecin ; elles sont notamment destinées à vérifier le bon fonctionnement de vos reins (dosage de la créatinine) et le taux de potassium.

Les sels de régime contiennent souvent du potassium, ne les utilisez pas sans avis médical pendant le traitement.

Attention : conducteurConducteur : ce médicament peut être responsable de vertiges ou d'une baisse de la vigilance.

Interactions du médicament PRITOR avec d'autres substances

Ce médicament peut interagir avec les inhibiteurs de l'enzyme de conversion (IEC), les diurétiques, les AINS et les médicaments qui contiennent du potassium, de la digoxine ou du lithium.

En outre, l'effet des antihypertenseurs peut être augmenté par certains médicaments tels que les neuroleptiques, les antidépresseurs imipraminiques, les alphabloquants utilisés dans les troubles urinaires, les médicaments contenant du baclofène ; il peut être diminué par les corticoïdes. Votre médecin doit être informé si vous êtes traité par l'un ou l'autre de ces médicaments.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

L'effet de ce médicament sur l'enfant à naître pendant les 3 premiers mois de la grossesse est mal connu. Par prudence, son usage est déconseillé. Au cours des 6 derniers mois de la grossesse, une prise prolongée de ce médicament peut altérer les reins du fœtus. Son utilisation est contre-indiquée à partir du 4e mois de la grossesse.

En conséquence, un désir de grossesse nécessite le remplacement de ce médicament par un autre antihypertenseur. Si une grossesse survient alors que vous prenez ce médicament, consultez rapidement votre médecin pour qu'il modifie votre traitement.

Allaitement :

Les données disponibles ne permettent pas de savoir si ce médicament passe dans le lait maternel. Son utilisation est déconseillée chez la femme qui allaite.

Mode d'emploi et posologie du médicament PRITOR

Ce médicament peut être pris pendant ou entre les repas, en une prise quotidienne, si possible sans trop faire varier l'heure de prise.

Les comprimés doivent être sortis de la plaquette juste avant l'administration.

Posologie usuelle :

  • Adulte :

    • Hypertension artérielle : habituellement, 40 mg par jour ; dans certains cas, la posologie peut être diminuée à 20 mg par jour ou augmentée à 80 mg par jour.

    • Prévention cardiovasculaire : 80 mg par jour.

Conseils

Votre tension artérielle doit être contrôlée régulièrement. Les appareils permettant une mesure automatique de la tension à domicile utilisent souvent un procédé de mesure différent de celui qu'emploie votre médecin. Si vous avez un tel appareil, apportez-le en consultation pour vous assurer que la mesure obtenue est bien conforme à celle du tensiomètre de votre médecin.

Le traitement médicamenteux ne dispense pas de mesures pouvant faire baisser la tension artérielle : activité physique régulière, modération de la consommation de boissons alcoolisées et de sel, lutte contre l'excès de poids, arrêt du tabac.

Effets indésirables possibles du médicament PRITOR

Peu fréquents (0,1 à 1 % des utilisateurs) : infection (incluant sinusite, cystite), dépression, insomnie, malaise, éruption cutanée, vertiges, essoufflement, douleurs abdominales, diarrhées, digestion difficile, flatulences, vomissements, sueurs, démangeaisons, douleurs musculaires, mal de dos, crampes, faiblesse, hypotension orthostatique, anémie, atteinte du foie, augmentation du taux de potassium dans le sang.

Rares : anxiété, troubles de la vision, sécheresse buccale, douleurs articulaires, tendinite, réaction allergique (œdème de Quincke), infection grave (sepsis), baisse du nombre de plaquettes, augmentation des transaminases ou du taux d'acide urique.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (0)

Actualités

C'est officiel : les produits d'homéopathie ne seront plus remboursés à partir du 1er janvier 2021 (illustration).

Homéopathie : la date du déremboursement total et la liste des produits concernés sont désormais officielles

Chez l'enfant à partir de 3 ans relevant des recommandations vaccinales, le vaccin grippal INFLUVAC TETRA est désormais remboursable (illustration).

Grippe : le remboursement du vaccin INFLUVAC TETRA est étendu à l'enfant de 3 à 17 ans

Les ruptures de stock déclarées à l’ANSM par les laboratoires pharmaceutiques ont pour origine des difficultés liées à la production de ces médicaments (illustration).

Disponibilité en ville : prednisolone 5 mg, NEO-MERCAZOLE, COLCHIMAX et ATROPINE ALCON