INIPOMP

Mis à jour : Mardi 21 Avril 2020
Famille du médicament :

Antisécrétoire gastrique

Dans quel cas le médicament INIPOMP est-il prescrit ?

Ce médicament appartient à la famille des inhibiteurs de la pompe à protons (IPP). Il diminue la sécrétion des acides gastriques et permet ainsi de combattre les troubles liés à l'acidité de l'estomac. Il agit de façon prolongée, mais retardée : la baisse de l'acidité de l'estomac demande un délai de quelques jours.

Il est utilisé pour :
  • traiter les symptômes du reflux gastro-œsophagien ;

  • traiter les inflammations de l'œsophage (œsophagite) et prévenir les récidives ;

  • traiter les ulcères de l'estomac ou du duodénum et le syndrome de Zollinger-Ellison ;

  • prévenir les ulcères de l'estomac ou du duodénum liés à la prise d'anti-inflammatoires (AINS) chez les patients à risque.

En association avec un traitement antibiotique spécifique, ce médicament permet l'éradication d'un germe appelé Helicobacter pylori, très fréquemment responsable des récidives d'ulcère gastroduodénal.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament INIPOMP

INIPOMP 20 mg : comprimé gastrorésistant (jaune) ; boîte de 14
Sur ordonnance (Liste II) - Remboursable à 65 % - Prix : 3,27 €.
INIPOMP 20 mg : comprimé gastrorésistant (jaune) ; boîte de 28
Sur ordonnance (Liste II) - Remboursable à 65 % - Prix : 6,23 €.
INIPOMP 40 mg : comprimé gastrorésistant (beige) ; boîte de 14
Sur ordonnance (Liste II) - Remboursable à 65 % - Prix : 3,27 €.
INIPOMP 40 mg : comprimé gastrorésistant (beige) ; boîte de 28
Sur ordonnance (Liste II) - Remboursable à 65 % - Prix : 6,23 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament INIPOMP

p cpp cp
Pantoprazole20 mg40 mg
Excipients : Ammoniac solution concentré, Calcium stéarate, Copolymère d'acide méthacrylique et d'acrylate d'éthyle, Crospovidone, Encre marron, Fer jaune oxyde, Fer noir oxyde, Fer rouge oxyde, Gomme laque, Hypromellose, Mannitol, Polysorbate 80, Povidone K 25, Povidone K 90, Propylèneglycol, Sodium carbonate anhydre, Sodium laurylsulfate, Titane dioxyde, Triéthyle citrate

Attention

La disparition des douleurs ne signifie pas que l'ulcère est cicatrisé : la durée du traitement doit être respectée.

La prise de ce médicament peut masquer les symptômes d'autres maladies que celles traitées. Signalez rapidement à votre médecin la survenue :
  • d'une perte de poids importante et involontaire ou de difficulté à avaler,

  • de vomissements répétés,

  • de sang dans les selles ou de crachats sanglants,

  • d'une diarrhée sévère ou persistante.

Des précautions sont nécessaires en cas d'insuffisance hépatique grave.

La prise d'un inhibiteur de la pompe à protons pendant plusieurs mois expose à un risque de baisse importante du taux de magnésium dans le sang, de carence en vitamine B12 et de fracture de la hanche, du poignet et des vertèbres ; une surveillance médicale régulière est recommandée en cas de traitement prolongé par ce médicament.

Attention : conducteurCe médicament peut provoquer des sensations vertigineuses ou des troubles visuels. Assurez-vous que vous le supportez bien avant de conduire ou d'utiliser une machine dangereuse.

Interactions du médicament INIPOMP avec d'autres substances

Ce médicament peut interagir avec les inhibiteurs de protéases utilisés dans le traitement du VIH tels que l'atazanavir et les médicaments contenant du méthotrexate, de l'itraconazole, du kétoconazole ou du posoconazole.

Informez par ailleurs votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez un médicament contenant de la warfarine, de la fluvoxamine, de la rifampicine ou du millepertuis.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Aucun effet néfaste pour l'enfant à naître n'a été établi avec ce médicament. Néanmoins, par précaution, son usage pendant la grossesse est réservé aux situations pour lesquelles il n'existe pas d'alternative thérapeutique.

Allaitement :

Ce médicament passe dans le lait maternel ; un choix est donc nécessaire entre l'allaitement et la prise du médicament. Cette décision devra être prise en accord avec votre médecin.

Mode d'emploi et posologie du médicament INIPOMP

Les comprimés doivent être avalés entiers, sans être croqués ou écrasés, avec un peu d'eau, une heure avant le repas

Posologie usuelle :

  • Adulte :

    • Reflux gastro-œsophagien, inflammation de l'œsophage, ulcère de l'estomac ou du duodénum : 1 comprimé à 20 ou 40 mg par jour. La durée du traitement est généralement de plusieurs semaines, voire plusieurs mois dans certains cas.

    • Éradication d'Helicobacter pylori : 1 comprimé à 40 mg 2 fois par jour, associé à un traitement antibiotique pendant 7 jours ; puis 1 comprimé à 40 mg par jour pendant au moins 3 semaines. Le succès du traitement est étroitement lié au strict respect de la posologie de l'antiulcéreux et des antibiotiques pendant la première semaine.

    • Syndrome de Zollinger-Ellison : la posologie est individuelle.

  • Enfant de 12 à 15 ans :

    • Reflux gastro-œsophagien et prévention des récidives de l'inflammation de l'œsophage : 1 comprimé à 20 mg ou 40 mg par jour.

Conseils

Si vous êtes fumeur, la poursuite du tabagisme est un frein important au traitement ; la nicotine augmente l'acidité gastrique et réduit l'efficacité du muscle qui ferme la jonction entre l'œsophage et l'estomac.

La prise de ce médicament ne dispense pas des mesures diététiques que peut vous conseiller votre médecin.

L'aspirine et les anti-inflammatoires peuvent être agressifs pour l'estomac : n'en prenez pas sans l'avis de votre médecin.

Effets indésirables possibles du médicament INIPOMP

Les effets indésirables rapportés avec le pantoprazole sont les suivants :

Très occasionnellement, les inhibiteurs de la pompe à protons pourraient également provoquer le développement d'un lupus cutané. En cas d'éruption cutanée, notamment sur des zones exposées au soleil, consultez votre médecin sans tarder.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (2)

Le 16/03/2015 à 19:26
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour MAjo,

L'Inipomp, ainsi que les autres médicaments de cette catégorie (inhibiteurs de la pompe à protons), n'ont pas pour effet indésirable connu la formation de polypes à l'estomac. Il faudrait faire le point avec le médecin qui vous le prescrit, mais, pour vous rassurer un peu, il s'agit d'un médicament plutôt bien toléré au long cours... En tout cas, ne le diminuez pas de vous me^me, parlez-en à votre médecin !

15 7
Le 13/02/2015 à 10:43
avatar fmzaza
fmzaza
suite à endobrachy oesophage, je prends inipomp 20mg par jour depuis 1999,l'endobrachy œsophage a disparu, mais maintenant j'ai de nombreux petits polypes à l'estomac, je me demande si c'est à cause de la prise d'inipomp ? j'aimerais arrêter ce traitement, comment faire ? progressivenent ou pas ?j'ai aussi une petite hernie hiatale.

49 43

Actualités

Les ruptures de stock déclarées à l’ANSM par les laboratoires pharmaceutiques ont pour origine des difficultés liées à la production de ces médicaments (illustration).

Disponibilité des médicaments distribués en ville et à l'hôpital : deux spécialités sous contingentement

Représentation en 3D de neurones contenant des corps de Lewy (petites sphères rouges), caractéristiques de la maladie de Parkinson (illustration).

Maladie de Parkinson : arrêt de commercialisation de la forme injectable d'ARTANE

Les médicaments inscrits sur la liste de médication officinale peuvent être placés en accès direct par les pharmaciens dans leur officine (illustration).

Liste des médicaments en libre accès : première actualisation de l'année 2020