En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

LOCATOP

Mis à jour : Jeudi 18 Octobre 2018
Famille du médicament :

Dermocorticoïde

Dans quel cas le médicament LOCATOP est-il prescrit ?

C'est un dermocorticoïde d'activité forte. Comme les autres dérivés de la cortisone à usage local, il freine le renouvellement et la multiplication des cellules de la peau et limite le suintement.

Il est utilisé pour traiter les eczémas de contact ou atopiques, les lichénifications, les dermites séborrhéiques (sauf celles du visage), le psoriasis, le prurigo, la dyshidrose, et pour soulager les démangeaisons dues aux piqûres d'insectes ou à la présence de parasites sous la peau.

Il est également utilisé dans le traitement de certaines maladies rares : granulome annulaire, lupus érythémateux discoïde, mycosis fongoïde.

Présentations du médicament LOCATOP

LOCATOP : crème ; tube de 30 g
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 2,25 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament LOCATOP

p 100 g
Désonide100 mg
Acide sorbique+
Alcool cétylstéarylique et éther cétostéarylique de macrogol+
Excipients : Acide édétique sel de Na, Acide sorbique, Alcool cétostéarylique, Eau purifiée, Émulgate 1000 NI, Gallate de propyle, Macrogol 1000 éther cétostéarylique, Paraffine liquide, Vaseline

Contre-indications du médicament LOCATOP

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • infection et parasitose non traitées de la peau (ce médicament n'a pas d'effet anti-infectieux),

  • lésion ulcérée,

  • acné et rosacée,

  • dermite périorale.

Attention

Sauf indication contraire de votre médecin, n'appliquez jamais de dermocorticoïdes d'activité forte ou très forte :

N'utilisez pas ce produit de façon prolongée sur les paupières (risque de fragilisation de la paupière et d'augmentation de la tension intraoculaire). En cas de vision floue ou de survenue d'autres troubles visuels au cours du traitement, un examen ophtalmologique est nécessaire.

Comme les autres dermocorticoïdes, ce médicament a souvent une action efficace et rapide sur les lésions de la peau ; il peut être tentant de le réutiliser, mais l'automédication expose à des risques importants : aggravation de certaines lésions, installation d'une dépendance (amélioration de moins en moins visible des lésions et recrudescence des symptômes à chaque arrêt de traitement) et altération durable de la peau.

Suivez attentivement la prescription de votre médecin et n'hésitez pas à lui demander des explications.

Fertilité, grossesse et allaitement

L'effet de ce médicament pendant la grossesse ou l'allaitement est mal connu : seul votre médecin peut évaluer le risque éventuel de son utilisation dans votre cas.

Mode d'emploi et posologie du médicament LOCATOP

Étaler la crème sur les lésions et la faire pénétrer par un léger massage. Pour traiter de grandes surfaces de peau : appliquer en touches espacées, puis étaler jusqu'à complète absorption.

Posologie usuelle :

1 ou 2 applications par jour.

Le médecin prescrit fréquemment un arrêt progressif du traitement : espacement des applications ou diminution de la quantité appliquée.

Conseils

Ne conseillez pas, ne donnez pas ce médicament à un proche.

Pensez à vous laver les mains après l'application. En cas d'utilisation sur une grande surface de peau, le port d'un gant en plastique est recommandé.

Effets indésirables possibles du médicament LOCATOP

Sont à craindre en cas d'usage prolongé : atrophie cutanée, télangiectasies (dilatation des petits vaisseaux), vergetures, purpura (microhémorragies de la peau), fragilisation de la peau.

Appliqué sur le visage, ce médicament peut provoquer une dermite périorale ou provoquer ou aggraver une rosacée.

Sont possibles également : retard de cicatrisation, acné, développement anormal des poils, dépigmentation localisée de la peau.

L'utilisation des dermocorticoïdes sous un pansement étanche ou dans les plis peut favoriser la prolifération des bactéries ou une allergie cutanée. Consulter votre médecin en cas de rougeur ou de douleur apparue après le début du traitement.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (11)

Le 18/06/2016 à 09:04
avatar Robert2
Robert2 Profession non médicale / Autre
Bonjour,
après une prescription de 5 jours de locatop, faut-il réduire progressivement ou non ?
Merci de votre conseil .

0 1
Le 24/06/2016 à 16:46
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour,

Non, sous Locatop, pas besoin d'arrêt progressif après 5 jours de traitement seulement.

0 0
Le 27/03/2015 à 08:51
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour Denis,

Le remplacement de Locatop par Diprosone ne peut se faire sans avis médical, car la crème Diprosone est un dermocorticoïde d'activité plus forte que celle du Locatop. La crème le plus proche de Locatop est Locapred.

1 1
Le 27/02/2015 à 01:34
avatar Rachid13
Rachid13
Bonjour , je voudrais savoir si le Locatop pouvait être remplacé par la crème Diprosone ? Merci de votre compréhension cordialement Denis

0 2
Le 23/05/2014 à 21:31
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour Djoudjou,

Il faut vérifier que c'est bien de l'acné (et non une infection lié au laser), et prendre un traitement spécifique de l'acné, si besoin... Donc il faut reconsulter..

0 0
Le 12/05/2014 à 15:11
avatar Rachid13
Rachid13
La crème LOCATOP 0.1% m'a été prescrite après une séance de laser CO2 fractionné sur l'ensemble du visage. Le laser je l'ai fait pour resserrer les pores. Bref, mon dermato m'a indiqué une utilisation de la crème à partir du 3éme jour du laser, pendant un mois. Ceci fait deux semaine que je l'utilise, j'ai une poussée d'acné considérable et très et très douloureuse!!! J'espère trouver chez vous une réponse à mon cas. Merci de me lire.

4 0
Le 28/10/2013 à 19:33
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour Balmes,

Nous sommes un site d’information, un media, et non une pharmacie ou un vendeur de médicaments en ligne.

2 0
Le 27/10/2013 à 17:49
avatar Rachid13
Rachid13
J'ai besoin de ces Medicini que je ne trouve pas ici en Italie (locapred 0,1% 0,1% 15g Locatop et 30g) J'espère que vous pouvez m'aider à trouver ce medicina.grazie

1 1
Le 10/12/2012 à 13:31
avatar Modérateur
Modérateur
@marie1511 : Ce médicament peut être utilisé sur prescription médicale pendant le grossesse. Il faut suivre rigoureusement la prescription de votre médecin, car les crèmes contenant un dermocorticoïde (comme Locatop) expose à un risque de dépendance (amélioration de moins en moins visible des lésions et recrudescence des symptômes à chaque arrêt de traitement).

0 0
Le 06/12/2012 à 12:23
avatar Rachid13
Rachid13
je suis enceinte j'utilise cette crème sur une petite partie du visage depuis 1 mois et demi une fois par jour. Au niveau du menton car j'ai des plaques rouges sèches avec petits boutons. J'ai essayé de l'arrêter mais au bout de 3 jours ça revient et encore pire qu'avant d utiliser cette crème . . . Je ne sais plus quoi faire auriez vous des conseils à me donner merci

4 0
Le 30/11/2011 à 16:15
avatar Modérateur
Modérateur
@eekkaa : Le dossier d'enregistrement de Locatop ne signale pas cet effet indésirable. Cependant, des cas de ce type ont été signalés avec d'autres médicaments de la même famille (dermocorticoïdes). Par exemple, Hellier FF. Profuse mollusca contagiosa of the face induced by corticosteroid. Br J Dermatol 1971;85:398.

3 0
Lire tous les commentaires

Actualités

Les substituts nicotiniques diffusent de la nicotine de manière lente et régulière, permettant ainsi au fumeur de se libérer petit à petit de sa dépendance physique (illustration).

NICOTINELL comprimé à sucer (boîte de 204) et patch (boîte de 28) : désormais remboursables à 65 %

La prise de lévothyroxine permet de substituer une carence en hormones thyroïdiennes (illustration).

LEVOTHYROX : l’ancienne formule (EUTHYROX) restera commercialisée en 2019

Les patients traités par hydrochlorothiazide doivent vérifier régulièrement l\'état de leur peau et faire examiner toute lésion cutanée suspecte par leur médecin (illustration).

Hydrochlorothiazide : risque accru de "cancer de la peau non mélanome" à doses cumulatives croissantes