En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

ESTRÉVA gel

Mis à jour : Jeudi 18 Octobre 2018
Famille du médicament :

Estrogène

Dans quel cas le médicament ESTRÉVA gel est-il prescrit ?

Ce gel contient une hormone naturelle de la famille des estrogènes. Elle traverse la peau et passe progressivement dans le sang.

Il est utilisé pour soulager les symptômes dus au déficit en estrogènes lors de la ménopause (bouffées de chaleur, sécheresse vaginale...).

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament ESTRÉVA gel

ESTRÉVA : gel transdermique ; tube de 50 g avec pompe doseuse (100 pressions)
Sur ordonnance (Liste II) - Remboursable à 65 % - Prix : 4,61 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament ESTRÉVA gel

p pression
Estradiol0,5 mg
Alcool+
Excipients : Acide édétique sel disodique, Carbomère, Diéthylène glycol éther monoéthylique, Eau purifiée, Éthanol à 96 %, Propylèneglycol, Trolamine

Contre-indications du médicament ESTRÉVA gel

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • accident tromboembolique en cours ;

  • cancer hormonodépendant ;

  • saignement génital intermittent (l'origine de ce saignement doit être déterminée par des examens appropriés avant la mise en route du traitement) ;

  • maladie grave du foie.

Votre médecin est seul juge pour prescrire ce médicament en cas d'antécédent d'accident thromboembolique ou de troubles cardiaques susceptibles de les favoriser.

Attention

Des études ont montré une augmentation du risque de survenue d'un cancer du sein chez les femmes ayant reçu un traitement prolongé des symptômes de la ménopause. Le traitement doit par conséquent être prescrit à la dose minimale efficace et pour une durée la plus courte possible. En l'absence de troubles, sa prescription ne doit pas être systématique.

Un bilan initial suivi d'une surveillance médicale régulière sont nécessaires, surtout dans les cas suivants : anomalie de la circulation sanguine cérébrale et rétinienne, obésité, diabète, hypertension artérielle, affection bénigne du sein et de l'utérus, tumeur de l'hypophyse, lupus érythémateux disséminé, certaines maladies rares (porphyrie, otospongiose), ictère (jaunisse) chronique ou survenu lors d'une grossesse, insuffisance rénale, épilepsie, asthme, antécédents familiaux de cancer du sein.

Si vous devez subir une intervention chirurgicale ou rester alitée, prévenez votre médecin ; il peut être nécessaire d'arrêter temporairement le traitement.

Interactions du médicament ESTRÉVA gel avec d'autres substances

L'efficacité du traitement peut être diminuée par la prise conjointe d'un médicament inducteur enzymatique.

Fertilité, grossesse et allaitement

Ce médicament n'a pas d'indication chez la femme enceinte. Si une grossesse survient sous traitement, éventualité rare mais possible en début de pré-ménopause, consultez votre médecin et arrêtez le traitement. Aucune malformation imputable à ce médicament n'a été observée à ce jour.

Lorsque la ménopause est confirmée, une grossesse est impossible, y compris en cas de réapparition des règles.

Mode d'emploi et posologie du médicament ESTRÉVA gel

Étaler le gel, de préférence après la toilette, sur une grande surface de peau (environ 2 fois la taille d'une main), sauf sur les seins. Il n'est pas nécessaire de masser ou de frotter. Laisser sécher 1 ou 2 minutes avant de remettre un vêtement. Ce gel ne tache pas.

Posologie usuelle :

Elle est strictement individuelle ; votre médecin l'adapte en fonction des signes de sous ou surdosage :
  • sous-dosage : persistance des bouffées de chaleur, de la sécheresse vaginale... ;

  • surdosage : tension douloureuse des seins, sensation de gonflement, irritabilité...

Conseils

Chez les femmes ménopausées, un progestatif est souvent associé aux estrogènes pour éviter une stimulation excessive de l'utérus ou des glandes mammaires. Ne modifiez pas la prise du progestatif sans l'avis de votre médecin.

La réapparition de règles est fréquente (mais pas obligatoire) après chaque interruption de traitement ; en revanche, tout saignement en cours de traitement doit être signalé à votre médecin.

Ce gel ne doit pas être appliqué sur les muqueuses en raison de la présence d'alcool.

Effets indésirables possibles du médicament ESTRÉVA gel

Démangeaisons, rougeur au site d'application, réaction allergique locale.

Nausées, tension des seins, irritabilité, jambes lourdes (qui traduisent généralement un surdosage).

Saignement génital intermittent (à signaler à votre médecin).

Ce médicament contient un estrogène naturel, identique à celui secrété par les ovaires. Il ne semble pas exposer aux effets indésirables qui peuvent être (rarement) rencontrés avec les estrogènes de synthèse contenus dans les pilules contraceptives ; il serait néanmoins souhaitable d'interrompre le traitement en cas :
  • d'accident thromboembolique en évolution ou autre accident cardiovasculaire ;

  • de jaunisse ;

  • de tumeur bénigne ou maligne du foie, du sein ou de l'utérus ;

  • de crise d'épilepsie ;

  • d'écoulement de lait par le mamelon.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (17)

Le 05/10/2018 à 00:16
avatar Cin
Cin Profession non médicale / Autre
Bonsoir

Je suis alergique à l alcool et ce gel à de l alcool.

Je pense que je vais devoir changer de traitement, qu' en pensez vous ?
Merci

0 0
Le 08/10/2018 à 09:15
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour,

Qu'entendez-vous par "allergique à l'alcool" ?

0 0
Le 13/09/2018 à 18:50
avatar Isab441
Isab441 Profession non médicale / Autre
Bonjour,
Ma gynécologue m'a prescrit un THS depuis début juillet. Depuis, je suis complètement dépressive, fatiguée, je n'ai plus aucune libido, bref, rien ne va plus.
Cela peut-il être lié à ce traitement ?

0 1
Le 17/09/2018 à 11:12
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour,
C'est possible, mais plutôt surprenant avec l'ESTREVA. En revanche, si vous prenez de la progestérone, ce serait cette hormone qu'il faudrait incriminer. Cela dit, la ménopause à elle seule peut altérer la libido.

0 0
Le 17/02/2017 à 12:15
avatar Rachid13
Rachid13
J'ai supprimé mon post à tort. Je voulais savoir quelle est la dose standard :la petite pression taille un petit pois ou la grosse pression:une/... bille .je débute un ths à cause d'un début d'ostéoporose et je ne sais pas quoi faire. Tout le monde parle d'un pression mais le flacon en a 2 . Merci

22 4
Le 17/02/2017 à 08:12
avatar Miriel25
Miriel25 Profession non médicale / Autre
Bonjour, je suis ménopausée depuis 4ans et présente un début d'ostéoporose. Ma gynécologue m'a prescrit un ths avec Estreva.j'ai commencé il y a 3 jours. Mais le flacon délivre 2 tailles de pression :une de la taille d'un très petit pois et,plus fort d'une grosse bille. Est-ce normal ? Et à laquelle correspond "une dose "merci de votre aide.

8 4
Le 14/03/2017 à 14:25
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour,

désolé pour cette réponse tardive. Avez-vous bien amorcé la pompe lors de la première utilisation ? Plusieurs pressions sur la pompe peuvent être nécessaires. Vous devez maintenant avoir toujours le même dose lorsque vous appuyez sur la pompe doseuse. Si non, retournez voir votre pharmacien.

1 3
Le 03/02/2017 à 12:42
avatar Aquad
Aquad Autre professionnel de santé
Qui a des infos sur la rupture de stock en oestradiol gel ? Quelle est la raison ?

Ne pouvant m'en passer, je me suis approvisionnée en Espagne en pharmacie (sans ordonnance !) : oestraclin gel. Efficace et tube de grosse quantité.

C'est quand même dommage d'être obligée d'aller chez les voisins...

3 0
Le 31/01/2017 à 13:21
avatar Sinh
Sinh Profession non médicale / Autre
Bonjour !
À nouveau en rupture dans ma pharmacie !
En est-il de même ailleurs ?
Merci d'avance de votre réponse

1 1
Le 03/02/2017 à 20:46
avatar Modérateur
Modérateur
Bonsoir,

Nous n'avons pas d'information sur une nouvelle rupture, du moins pour le moment. Il faut demander à votre pharmacien si c'est une rupture d'approvisionnement local, auquel cas il peut peut-être s'en procurer auprès du laboratoire ?

1 0
Le 16/01/2017 à 18:31
avatar Mila
Mila Profession non médicale / Autre
je prends également depuis 18 ans levotyrox 75
cordialement

0 1
Le 16/01/2017 à 18:01
avatar Mila
Mila Profession non médicale / Autre
Bonsoir
Je suis ménopausée depuis l'âge de 39 ans et j'ai 68 ans. j'ai eu différents traitements , je prends depuis 10 ans estreva une pression pendant 5 jours de la semaine et un comprimé de manaelle j'ai arrêté 6 mois et j'ai repris car pour moi c'était insupportable : bouffée de chaleur, insomnie, douleurs articulaires et irritable limite dépression. je suis inquiète car j'ai des kystes de 20mm et 34mm dois je continuer ou pas car sans le traitement c'est impossible quels sont les risques cordialement

4 0
Le 27/01/2017 à 16:26
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour,

Les kystes ne sont pas forcément en rapport avec ce traitement, et ne sont pas forcément dangereux, souvent il suffit de les surveiller. Il faut en tout cas faire le point sur cette question avec votre médecin.

1 1
Le 09/12/2016 à 14:00
avatar yvette1943
yvette1943 Profession non médicale / Autre
il est très dangereux de prendre estréva seule et faut toujours l’associer avec 1 progestérone jamais l'un sans l'autre

1 3
Le 09/12/2016 à 21:11
avatar Modérateur
Modérateur
Bonsoir,

Le gel contenant des estrogènes est effectivement associé à un traitement progestatif, pour protéger l'endomètre; Par contre, le progestatif peut être pris seulement une partie du mois (au moins 12 à 14 jours). Et il est bien sûr inutile en l'absence d'utérus (hystérectomie).

3 1
Le 09/12/2016 à 13:56
avatar yvette1943
yvette1943 Profession non médicale / Autre
j'ai prie de longue année estréva en comprimé mais seulement 1/2 puisque cela me suffisait pour ne plus avoir de bouffée de chaleur , je viens seulement d'arrêté ,j'ai 73 ans cela fait bien 18ans que je le prenais j'avais tout essayé avant mais sans résultat et j'ai été très déçu lorsque estréva a disparu la pharmacie m'avait donné autre chose pour remplacer mais le dosage était plus fort et je ne pouvais pas le couper en 2 et c'est cela qui a fait que j'ai prise la décision de m'arrêter pour l'instant ça va mais si cela devient insupportable ((je reprendrais le traitement sachant que estréva est revenu sur le marché

6 3
Lire tous les commentaires

Actualités

Une personne sur 5 a souffert ou souffrira d'une dépression au cours de sa vie (illustration).

Dépression : étude française du risque d’hypertension artérielle sous inhibiteur de la recapture de la sérotonine

L'injection sous-cutanée de l'énoxaparine doit être réalisée dans le tissu cellulaire sous-cutané de la ceinture abdominale alternativement du côté droit et du côté gauche (illustration).

LOVENOX (énoxaparine) : tensions d'approvisionnement des dosages à 4 000 UI/0,4 ml, 6 000/0,6 ml, 8 000 UI/0,8 ml

La fièvre jaune est une maladie hémorragique virale aiguë transmise par des moustiques infectés (illustration).

Fièvre jaune : tensions d'approvisionnement et distribution contingentée de STAMARIL jusqu'à fin janvier 2019