En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

CLOMIPRAMINE MYLAN

Mis à jour : Mardi 21 Mai 2019
Famille du médicament :

Antidépresseur imipraminique

Ce médicament est un générique de ANAFRANIL

Dans quel cas le médicament CLOMIPRAMINE MYLAN est-il prescrit ?

Ce médicament appartient à la famille des antidépresseurs imipraminiques. Il possède des effets atropiniques, qui ne participent pas à son activité, mais qui expliquent certaines contre-indications et certains effets indésirables.

Il est utilisé dans le traitement :
  • des états dépressifs,

  • des troubles obsessionnels compulsifs,

  • des attaques de panique (traitement préventif),

  • de l'énurésie nocturne de l'enfant, en l'absence de lésions des voies urinaires (comprimé à 10 mg).

Présentations du médicament CLOMIPRAMINE MYLAN

CLOMIPRAMINE MYLAN 10 mg : comprimé ; boîte de 60
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 2,10 €.
CLOMIPRAMINE MYLAN 25 mg : comprimé ; boîte de 50
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 3,28 €.
CLOMIPRAMINE MYLAN 75 mg : comprimé sécable ; boîte de 20
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 2,60 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament CLOMIPRAMINE MYLAN

p cpp cpp cp
Clomipramine chlorhydrate10 mg25 mg75 mg
Aucun excipient commun.

Contre-indications du médicament CLOMIPRAMINE MYLAN

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

Attention

Tous les traitements antidépresseurs sont susceptibles d'induire un épisode maniaque chez les personnes prédisposées : en cas d'euphorie, d'excitation inhabituelle ou de comportement anormal survenant sous traitement, une consultation médicale rapide est nécessaire.

Ce médicament présente des effets atropiniques. Il peut provoquer un glaucome aigu chez les personnes prédisposées : œil rouge, dur et douloureux, avec vision floue. Une consultation d'extrême urgence auprès d'un ophtalmologiste est nécessaire.

Des précautions sont requises en cas d'épilepsie, de maladie cardiaque, d'insuffisance hépatique, d'insuffisance rénale et chez la personne âgée, notamment en cas de constipation chronique, de tendance aux vertiges ou aux baisses de tension.

Avant une anesthésie locale, notamment chez le dentiste, signalez la prise de ce médicament.

Évitez les boissons alcoolisées : augmentation du risque de somnolence.

Attention : conducteurSi vous devez conduire ou utiliser une machine dangereuse, assurez-vous préalablement que ce médicament n'altère pas votre vigilance.

Interactions du médicament CLOMIPRAMINE MYLAN avec d'autres substances

Ce médicament ne doit pas être associé aux médicaments suivants :
  • IMAO non sélectifs (MARSILID) : des délais précis doivent être respectés entre l'arrêt de l'IMAO et le début du traitement par ce médicament, et inversement.

  • sultopride (disponible uniquement à l'hôpital) : risque de troubles du rythme cardiaque graves.

Il peut également interagir avec les IMAO sélectifs A et avec les médicaments contenant l'une des substances suivantes : adrénaline, noradrénaline, clonidine, guanfacine.

Informez par ailleurs votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez un antidépresseur inhibiteur de la recapture de la sérotonine, un médicament anticonvulsivant, antihypertenseur, atropinique, sédatif, ou contenant de la carbamazépine, du bupropion, de la thioridazine ou du baclofène.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Si une grossesse survient pendant le traitement, consultez votre médecin. Il appréciera le risque éventuel lié à l'utilisation de ce médicament dans votre cas.

Si le traitement est poursuivi jusqu'à l'accouchement, une surveillance médicale du nouveau-né est nécessaire.

Allaitement :

Ce médicament est susceptible de passer faiblement dans le lait maternel : l'allaitement est déconseillé sans avis médical.

Mode d'emploi et posologie du médicament CLOMIPRAMINE MYLAN

La dose quotidienne est généralement absorbée en une prise, le plus souvent le soir au cours ou en dehors des repas.

Avaler les comprimés, sans les croquer, avec un verre d'eau.

Posologie usuelle :

  • État dépressif, troubles obsessionnels compulsifs : 75 mg à 150 mg par jour.

  • Prévention des attaques de panique : 20 mg à 150 mg par jour.

  • Énurésie :

    • Enfant de plus de 6 ans : 1 à 3 comprimés à 10 mg, selon l'âge, le soir au coucher.

Conseils

L'efficacité des antidépresseurs n'est généralement pas immédiate. Un délai pouvant atteindre plusieurs semaines est parfois nécessaire pour que les effets bénéfiques se fassent sentir. Les effets indésirables éventuels apparaissant en début de traitement ne doivent pas vous conduire à l'arrêter prématurément.

Chez la personne souffrant de dépression, un état anxieux peut apparaître ou s'aggraver en début de traitement ; un anxiolytique est parfois prescrit de manière temporaire par le médecin pour prévenir ou traiter ces manifestations.

Lorsque les symptômes de la dépression ont disparu, le traitement doit absolument être poursuivi pendant la durée prescrite afin de consolider la guérison. Un arrêt prématuré exposerait à une rechute. La durée d'un traitement antidépresseur est rarement inférieure à 6 mois.

Des troubles, parfois d'intensité sévère, peuvent apparaître à l'arrêt du traitement antidépresseur : anxiété, culpabilité, cauchemars, vertiges, tremblements. Il est préférable d'arrêter le traitement progressivement en diminuant la posologie ou en espaçant les prises pour éviter ces effets indésirables observés en particulier en cas d'interruption brutale.

L'utilisation de ce médicament dans les cas d'énurésie ne se conçoit que dans le cadre d'un traitement plus global : rééducation, prise en charge psychologique éventuelle.

Une prise de poids peut être observée au cours du traitement. Une alimentation équilibrée, et si nécessaire les conseils d'un nutritionniste, peuvent prévenir et limiter ce phénomène.

Effets indésirables possibles du médicament CLOMIPRAMINE MYLAN

Comme tous les antidépresseurs imipraminiques :

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (4)

Le 11/01/2019 à 09:31
avatar josephine
josephine Profession non médicale / Autre
Bonjour,
Je suis un traitement de Clomipramine 75 mg (anafranil) qui semble m'aider dans mes cauchemars, a moins que ce ne soit l'Abilify.
L'Anapranil fait il SYSTEMATIQUEMENT prendre du poids svp ? (c'est indique dans la notice du medicament)
Merci bcp pour votre aide precieuse.

0 0
Le 15/01/2019 à 06:50
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour,
Les effets secondaires mentionnés ne sont quasiment jamais "automatiques". C'est juste une éventualité.

0 0
Le 26/12/2013 à 14:10
avatar Modérateur
Modérateur
@Adri : Ce médicament n'est disponible que sur ordonnance, comme tous les antidépresseurs. La prise en charge de la dépression nécessite toujours un avis médical. En cas de déprime passagère, il est possible de prendre un médicament contenant du millepertuis (voir : www.eurekasante.fr/...)

9 2
Le 26/12/2013 à 02:49
avatar fadrais
fadrais
Svp je voudrais savoir c'est sans ordonnance ,je recherche un antidepresseur sans ordonnance.

20 5
Le 26/08/2011 à 19:28
avatar fadrais
fadrais
Je prends ce médicament depuis un an, je prends chaque nuit avant de dormir 25 mg. je me ressent mieux.

19 35

Actualités

L'approvisionnement en ALDACTAZINE et génériques est fortement perturbé (illustration).

ALDACTAZINE et génériques (spironolactone/altizide) : sept médicaments en rupture de stock

Dans le contexte réglementaire français, le déremboursement d’un médicament permet le passage d’un système de prix administrés à un système de prix libres (illustration).

Plusieurs déremboursements prévus à compter du 2 août 2019

Le taux de remboursement des médicaments prend notamment en compte le service médical rendu dans la pathologie considérée (illustration).

PREVISCAN, ELEBRATO ELLIPTA et TRELEGY ELLIPTA : modification des taux de remboursement au 1er juillet 2019