En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

VAQTA

Mis à jour : Mardi 19 Septembre 2017

Vaccin contre l'hépatite A

Dans quel cas le médicament VAQTA est-il prescrit ?

Ce vaccin est composé de fragments de virus inactivé de l'hépatite A. Il ne contient aucun germe vivant. Après l'injection, l'immunité est obtenue après un délai de 2 à 4 semaines.

Il est utilisé dans la prévention de l'hépatite A.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament VAQTA

VAQTA 50 U/ml : suspension injectable IM ; seringue préremplie
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 23,51 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament VAQTA

p dose
Antigène de l'hépatite A (souche CR326F)50 U
Excipients : Aluminium, Caoutchouc naturel, Eau ppi, Formaldéhyde, Hydroxyphosphate d'aluminium amorphe, Néomycine, Sodium borate, Sodium chlorure

Contre-indications du médicament VAQTA

Ce médicament ne doit pas être utilisé en cas d'allergie connue à l'un des constituants du vaccin, ou de réaction allergique apparue lors d'une injection précédente du même vaccin.

Attention

Cette vaccination ne protège pas contre les virus des hépatites B, C ou E ni contre d'autres virus susceptibles de provoquer des hépatites.

En cas de fièvre élevée, de maladie aiguë, il est préférable de différer la vaccination.

De la néomycine est utilisée pour fabriquer ce vaccin. Cette substance persiste en infime quantité dans la solution injectable. Des précautions sont nécessaires chez les personnes qui y sont allergiques.

Comme pour tous les vaccins, des cas exceptionnels de réactions allergiques graves ont été constatés ; ce risque justifie la nécessité de réaliser la vaccination en milieu médical où un traitement d'urgence pourra être entrepris sans délai.

Interactions du médicament VAQTA avec d'autres substances

Ce vaccin peut être injecté le même jour que d'autres vaccins, mais il ne doit pas être mélangé avec un autre produit injectable dans une même seringue.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Cette vaccination ne présente qu'exceptionnellement un caractère d'urgence. Elle peut être pratiquée pendant la grossesse, mais il est préférable de réaliser la première injection ou les rappels après l'accouchement.

Allaitement :

Ce vaccin ne contient pas d'agent infectant. La vaccination est possible chez la femme qui allaite.

Mode d'emploi et posologie du médicament VAQTA

Bien agiter la seringue avant l'emploi, la réchauffer à température ambiante si nécessaire. L'injection doit être réalisée par voie intramusculaire dans l'épaule.

Dans certains cas (hémophilie, faible taux de plaquettes sanguines) l'injection peut être réalisée par voie sous-cutanée.

Posologie usuelle :

  • Adulte de plus de 18 ans : 1 injection, suivie d'un rappel 6 à 18 mois après.

Conseils

Les réactions fébriles dues aux vaccins peuvent être combattues en prenant du paracétamol.

La prévention de l'hépatite A chez le voyageur n'est pas prise en charge par l'Assurance maladie. Le vaccin est remboursé uniquement pour les patients atteints de mucoviscidose ou de maladie hépatique chronique active, notamment hépatite B ou C.

Pour garder son efficacité, ce médicament doit être conservé entre + 2 °C et + 8 °C (partie la plus froide du réfrigérateur). Il ne doit pas être congelé.

Effets indésirables possibles du médicament VAQTA

Très fréquents : rougeur et douleur au site d'injection, fatigue, irritabilité, maux de tête.

Fréquents : gonflement, nodule au point d'injection, fièvre, perte d'appétit, somnolence, diarrhée, nausées, vomissements.

Plus rarement : vertiges, éruption cutanée, démangeaisons, douleur musculaire, rhume.

Ont également été observés après commercialisation : réaction allergique, douleur articulaire, œdème, convulsion.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (0)

Actualités

La prescription d'un THS semble plus utile les premières années suivant le début de la ménopause (illustration).

Ménopause : un suivi de 18 ans de 27 000 femmes sous THS ou placebo écarte les risques annoncés en 2002

Les IEC et les ARA II sont formellement contre-indiqués aux 2e et 3e trimestres de la grossesse (illustration).

IEC et ARA II : un mésusage persistant pendant la grossesse

A partir du 17 octobre, l'un ou l'autre des pictogramme ci-dessus sera présent sur les boîtes des médicaments à risque pendant la grossesse.

Grossesse : les boîtes de médicaments à risque arborent le pictogramme "femmes enceintes"