En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

SICCAFLUID

Mis à jour : Mardi 21 Mai 2019
Famille du médicament :

Suppléance lacrymale

Dans quel cas le médicament SICCAFLUID est-il prescrit ?

C'est un gel de suppléance lacrymale : il compense une insuffisance de sécrétion naturelle de larmes.

Il est utilisé dans le traitement de la sécheresse oculaire due à une insuffisance lacrymale (œil sec).

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament SICCAFLUID

SICCAFLUID 2,5 mg/g : gel ophtalmique ; flacon de 10 g
- Remboursable à 65 % - Prix : 2,73 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament SICCAFLUID

p 100 g
Carbomère 974 P250 mg
Benzalkonium chlorure+
Excipients : Alcool polyvinylique, Benzalkonium chlorure, Eau ppi, Lysine monohydrate, Sodium acétate trihydrate, Sorbitol

Contre-indications du médicament SICCAFLUID

Ce médicament ne doit pas être utilisé en cas d'allergie aux ammoniums quaternaires (présence de chlorure de benzalkonium).

Attention

Une irritation oculaire peut être due à une infection : en cas de doute, n'hésitez pas à consulter votre médecin.

N'utilisez pas ce gel ophtalmique de façon prolongée sans prendre un avis médical.

Si vous portez des lentilles de contact, n'utilisez pas ce produit sans prendre l'avis de votre ophtalmologiste.

Interactions du médicament SICCAFLUID avec d'autres substances

Ce gel ophtalmique peut interagir avec des collyres : respectez un intervalle de 15 minutes entre deux applications.

Fertilité, grossesse et allaitement

Le flacon contient des conservateurs dont l'effet est mal connu pendant la grossesse ou l'allaitement. L'évaluation du risque éventuel lié à son utilisation est individuelle : demandez conseil à votre pharmacien ou à votre médecin.

Mode d'emploi et posologie du médicament SICCAFLUID

Tirer la paupière inférieure vers le bas tout en regardant vers le haut et déposer une goutte de gel entre la paupière et le globe oculaire (cul-de-sac conjonctival).

Posologie usuelle :

  • Adulte : 1 goutte, 1 à 4 fois par jour.

Conseils

Entre 2 instillations, garder le flacon retourné sur le bouchon, afin de faciliter la formation des gouttes.

Ne conservez pas le flacon plus de 4 semaines après une première utilisation.

Effets indésirables possibles du médicament SICCAFLUID

Un trouble visuel bref peut survenir après instillation du produit, jusqu'à ce que le gel se répartisse uniformément à la surface de l'œil.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (3)

Le 19/02/2017 à 21:35
avatar Tirph
Tirph Pharmacien
Bnjr.combien de gouttes contient le flacon ?

4 1
Le 09/03/2017 à 16:11
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour,

Nous ne disposons pas de cette information. Il faut appeler directement le laboratoire Théa (tél 04 73 98 14 36) qui exploite ce médicament ou demander à votre pharmacien de le faire pour vous.

0 0
Le 08/04/2013 à 14:19
avatar Modérateur
Modérateur
@DZ : ce gel ophtalmique contient un conservateur, le chlorure de benzalkonium, qui dans de très rares cas peut entraîner des inflammations de la cornée.

4 0
Le 07/04/2013 à 17:14
avatar fadrais
fadrais
quels sont les risques d'utilisation de Siccafluid de façon prolongée

20 2

Actualités

Mammographie montrant un cancer du sein à droite (illustration).

Cancer du sein : rupture de stock de MEGACE (mégestrol) jusqu'à mi-juillet

Les collyres CATACOL et CORRECTOL partagent le même principe actif, l'inosine monophosphate disodique dihydrate, utilisée dans la prise en charge de troubles de la vision (illustration).

Arrêt de commercialisation de deux collyres à base d'inosine : CATACOL et CORRECTOL

Le répertoire des groupes génériques permet, pour chaque médicament de référence, de connaître les génériques associés (illustration).

ADRIBLASTINE, FORLAX, NAVELBINE, NEORAL, STRESAM, SUTENT : nouveaux groupes génériques