En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

REVIA

Mis à jour : Jeudi 19 Octobre 2017

Médicament du sevrage alcoolique

Dans quel cas le médicament REVIA est-il prescrit ?

Ce médicament est un antagoniste opiacé : il bloque temporairement les centres du cerveau qui sont stimulés par les substances opiacées. Or, il semble que chez l'alcoolique, les effets euphorisants de l'alcool soient en partie liés à la stimulation des récepteurs aux opiacés. Néanmoins, le mécanisme d'action de ce médicament chez l'alcoolique n'est pas totalement élucidé.

Il est utilisé dans le cadre de la désintoxication alcoolique, après la période de sevrage, pour faciliter la prévention des rechutes.

Présentations du médicament REVIA

REVIA : comprimé sécable (blanc) ; boîte de 28
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 32,85 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament REVIA

p cp
Naltrexone chlorhydrate50 mg
Lactose+
Excipients : Cellulose microcristalline, Crospovidone, Fer jaune oxyde, Fer rouge oxyde, Hypromellose, Lactose monohydrate, Macrogol 400, Magnésium stéarate, Opadry jaune clair YS-1-6382G, Polysorbate 80, Silice colloïdale anhydre, Titane dioxyde

Contre-indications du médicament REVIA

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

Attention

L'alcoolique qui demande à bénéficier de ce traitement doit être motivé : ce médicament ne provoque pas de réaction désagréable ni de dégoût pendant l'absorption d'alcool.

Les antalgiques opiacés ne peuvent être utilisés pour traiter la douleur pendant la période de traitement. Leurs effets seraient annihilés par la naltrexone.

Chez les alcooliques qui sont également toxicomanes aux opiacés (héroïne, morphine, codéine...), un intervalle minimal de 7 jours doit être respecté entre le début du traitement et la dernière prise de substance opiacée (10 jours pour la méthadone). Une administration intempestive de ce médicament avant ce délai provoquerait un état de manque très douloureux et irréversible pendant au moins 24 heures. Le médecin qui prescrit ce médicament pour la première fois s'assure généralement de l'arrêt de l'intoxication par une analyse d'urine et débute le traitement par un demi-comprimé pris sous surveillance médicale pendant la première heure.

Une surveillance particulière est nécessaire en cas d'insuffisance rénale ou de maladie du foie.

Attention : conducteurCe médicament peut induire une somnolence, parfois intense chez certaines personnes. Cette somnolence peut être augmentée par la prise d'alcool ou d'autres médicaments sédatifs. La conduite et l'utilisation de machines dangereuses sont déconseillées, surtout dans les heures qui suivent la prise du médicament.

Interactions du médicament REVIA avec d'autres substances

Ce médicament ne doit pas être associé :
  • aux traitements de substitution contenant de la méthadone ou de la buprénorphine : risque de syndrome de sevrage ;

  • aux antalgiques contenant de la morphine ou une substance proche (fentanyl, hydromorphone, oxycodone, péthidine, nalbuphine) : risque d'annulation de leur effet.

Il peut intergir avec les antalgiques contenant de la codéine, de la dihydrocodéine ou du tramadol.

Informez par ailleurs votre médecin si vous prenez un médicament de la famille des benzodiazépines ou d'autres médicaments sédatifs.

Fertilité, grossesse et allaitement

L'effet de ce médicament pendant la grossesse ou l'allaitement est mal connu. Par prudence, son usage est déconseillé chez la femme enceinte ou chez celle qui allaite.

Mode d'emploi et posologie du médicament REVIA

Ce médicament peut être pris au cours ou en dehors des repas. Sauf indication contraire du médecin, la prise peut avoir lieu n'importe quand dans la journée.

Posologie usuelle :

  • Adulte : 1 comprimé par jour.

Conseils

Ce médicament n'est qu'un des éléments de l'aide que peut recevoir l'alcoolique : le rôle du médecin ou des associations d'anciens buveurs est capital. Un soutien psychologique est nécessaire pendant toute la durée du traitement.

Effets indésirables possibles du médicament REVIA

Insomnie, anxiété, nervosité, crampes, douleurs abdominales, nausées, vomissements, fatigue, douleurs articulaires ou musculaires, maux de tête.

Rarement : manque d'appétit, perte de poids, diarrhée ou constipation, sensation de soif, irritabilité, tristesse, étourdissement, éruption cutanée, éjaculation retardée, baisse de la libido, écoulement nasal, douleur thoracique, transpiration excessive, augmentation des transaminases, hépatite.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (0)

Actualités

La transmission de l'hépatite A est le plus souvent oro-fécale par des aliments ou de l'eau contaminés (illustration).

Hépatite A : mise à disposition d'unités du vaccin HAVRIX 1440 destinées à l'export

COLOFOAM est un corticoïde à usage local sous forme de mousse rectale (illustration).

COLOFOAM mousse rectale : rupture de stock pour une durée indéterminée

PERCUTALGINE est indiqué dans le traitement local d'appoint des tendinites et des entorses bénignes (illustration).

PERCUTALGINE : fin de commercialisation de toutes les présentations