MIRENA

Mis à jour : Mardi 18 Février 2020
Famille du médicament :

Dispositif intra-utérin hormonal

Dans quel cas le médicament MIRENA est-il prescrit ?

Ce dispositif intra-utérin (communément appelé stérilet) libère progressivement du lévonorgestrel, une substance proche de la progestérone. Inséré dans la cavité de l'utérus, il empêche la fécondation par son action locale dans l'utérus et par l'action contraceptive du lévonorgestrel. Il reste efficace pendant 5 ans. Le dispositif contient également du sulfate de baryum, opaque aux rayons X, qui permet de le voir sur les radiographies.

Il est utilisé comme contraceptif et pour traiter les femmes qui ont des règles abondantes et prolongées (ménorragies).

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament MIRENA

MIRENA : dispositif intra-utérin ; boîte unitaire
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 104,98 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament MIRENA

p dispositif
Lévonorgestrel52 mg
Baryum sulfate+
Polyéthylène+
Excipients : Baryum sulfate, Diméticone, Fer oxyde, Polyéthylène, Silice colloïdale anhydre

Contre-indications du médicament MIRENA

Certaines situations ne permettent pas la pose de ce dispositif intra-utérin :
  • infection génitale en cours ou récente,

  • maladie inflammatoire génitale ou de l'abdomen en cours ou récurrente,

  • saignements anormaux pouvant faire suspecter un cancer non diagnostiqué,

  • antécédent récent d'infection utérine grave après un avortement,

  • malformation de l'utérus,

  • cancer de l'utérus ou cancer hormonodépendant,

  • maladie grave du foie,

  • grossesse suspectée ou avérée.

Attention

La sécurité contraceptive du dispositif intra-utérin n'est pas totale : il existe un très faible risque de grossesse malgré la présence de ce stérilet (estimé à 0,7 % tous les 5 ans). Cette grossesse peut se dérouler normalement, mais il peut également s'agir d'une grossesse extra-utérine, particulièrement en cas de douleurs abdominales basses survenant après un retard de règles. Un test de grossesse doit être pratiqué si un retard de règles de plus de 15 jours survient.

Des précautions sont nécessaires en cas de migraine, d'hypertension artérielle, d'antécédent d'accident cardiovasculaire (infarctus du myocarde par exemple), de malformation cardiaque (atteinte des valves cardiaques par exemple). En cas d'aggravation des migraines, d'une augmentation importante de la tension artérielle, de survenue d'une jaunisse, d'une infection génitale ou d'un accident thromboembolique (phlébite, embolie pulmonaire, infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral), le retrait du DIU pourra être envisagé.

Un examen gynécologique, comportant un frottis cervical, un examen des seins, la recherche d'une grossesse ou d'une maladie sexuellement transmissible doit être pratiqué avant l'insertion du stérilet. Une surveillance médicale régulière est nécessaire pour vérifier que le stérilet est en bonne position dans l'utérus.

Des douleurs, des saignements persistants ou des pertes vaginales peuvent être les signes d'une infection génitale et doivent vous conduire à consulter votre médecin.

Des dépressions ont été observées chez des utilisatrices de contraceptifs hormonaux. Si vous ressentez un état psychique anormal, consultez votre médecin.

Chez les femmes souffrant de diabète, une surveillance renforcée du taux de sucre de le sang peut être nécessaire.

En raison de la présence du progestatif (lévonorgestrel), l'utilisation de ce stérilet peut entraîner une diminution de l'importance ou de la durée des règles. Néanmoins, si les règles ne surviennent pas dans les 6 semaines qui suivent les précédentes règles, un test de grossesse doit effectué.

Interactions du médicament MIRENA avec d'autres substances

Les médicaments contenant les substances suivantes sont susceptibles de diminuer l'efficacité des traitements hormonaux : carbamazépine, phénobarbital, phénytoïne, primidone, griséofulvine, rifabutine, rifampicine.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

La pose d'un dispositif intra-utérin est contre-indiquée pendant la grossesse. Si une grossesse survient malgré la présence du dispositf, consultez rapidement votre médecin.

Allaitement :

La quantité d'hormone qui passe dans le sang, et donc dans le lait maternel, est très faible ; la pose d'un stérilet au lévonorgestrel est possible pendant l'allaitement.

Après un accouchement, un délai d'au moins 6 semaines est nécessaire avant la pose d'un dispositif intra-utérin.

Mode d'emploi et posologie du médicament MIRENA

Ce dispositif intra-utérin, vendu sur ordonnance, peut être posé par un médecin ou par une sage-femme.

La période propice à la mise en place correspond au début d'un cycle (derniers jours des règles).

Après une période de 5 ans, le dispositif doit être changé (le retrait peut se faire à tout moment du cycle).

Son retrait, par le médecin, sera facilité par la présence d'un fil intégré au dispositif et qui dépasse par le col de l'utérus.

Conseils

La carte patiente, disponible dans la boîte du médicament, permet de noter le numéro de lot, la date d'insertion, la date approximative du retrait, ainsi que les dates des examens gynécologiques de contrôle ; conservez-la soigneusement.

Certains hommes se plaignent de percevoir les fils du stérilet lors des rapports sexuels ; cette sensation peut être liée à une longueur inadéquate des fils.

Vous pouvez vérifier la présence du stérilet dans l'utérus, notamment après les règles, en essayant de sentir les fils avec les doigts.

Sauf avis contraire de votre médecin, vous pouvez utiliser des tampons périodiques, en privilégiant les modèles de type « court ».

Effets indésirables possibles du médicament MIRENA

L'insertion ou le retrait du dispositif intra-utérin peut provoquer des douleurs ou des saignements. Un malaise, parfois associé à une perte de connaissance ou des convulsions (chez les épileptiques) peuvent également survenir lors de l'insertion.

Très fréquents (plus de 10 % des cas) : maux de tête, douleurs abdominales, modification des saignements, y compris diminution de l'importance ou de la durée des règles (voir Attention), vulvovaginite, pertes vaginales,

Fréquents (1 à 10 % des cas) : dépression, nervosité, baisse de la libido, migraine, nausées, acné ou autre problème de peau, douleurs dorsales, tension des seins, prise de poids, expulsion spontanée du DIU.

Peu fréquents (moins de 1 % des cas) : chute de cheveux, démangeaisons, eczéma, œdèmes, perforation de la paroi de l'utérus qui nécessite le retrait du DIU. Le risque de perforation est augmenté en cas d'insertion du dispositif chez les femmes qui allaitent, chez celles qui ont récemment accouché et chez celles qui ont un utérus rétroversé et fixé.

Fréquence indéterminée : augmentation de la tension artérielle, cancer du sein, réaction allergique.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Plan de Gestion des Risques du médicament MIRENA

Depuis 2005, certains médicaments font l'objet d'une surveillance spéciale destinée à évaluer, tout au long de leur commercialisation, les risques qu'ils pourraient entraîner. Ce système de surveillance est appelé Plan de gestion des risques (PGR).
Retrouvez les documents de réduction des risques mis en place dans le cadre du Plan de gestion des risques.

Commentaires (271)

Le 29/03/2020 à 15:00
avatar Ella
Ella Profession non médicale / Autre
Je prends Trimebutine 200mg depuis des années puis je l arrêter définitivement merci

2 0
Le 31/03/2020 à 07:09
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour,
Votre question s'apparente à une demande d'avis personnalisé. Un tel avis suppose de connaître le détails de votre dossier médical et n'est donc pas envisageable sur un forum, j'en suis désolé.
Pour ce qui est de l'arrêt de la trimébutine de façon générale, il n'y a pas de syndrome de sevrage.

0 0
Le 29/03/2020 à 01:08
avatar Lilie766
Lilie766 Profession non médicale / Autre
Mon commentaire s’est coupé au milieu ?
Après la perte du 1er mirena, j’en ai reposé un y’a 2 ans. Aucun pb avec. Il y a 15 jours énorme douleur au bas ventre droit, durée 2h + spasfon . Depuis spotting marron non stop, seins tendus ce matin et quand j’ai appuyé sur le téton un liquide translucide en sort et ce soir encore. Une grossesse est possible ? Merci

2 0
Le 30/03/2020 à 18:53
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour
Tout est possible, mais votre question s'apparente à une demande d'avis personnalisé. Un tel avis suppose de connaître le détails de votre dossier médical et n'est donc pas envisageable sur un forum, j'en suis désolé. Consultez votre médecin.

0 0
Le 27/03/2020 à 20:34
avatar cylace
cylace Autre professionnel de santé
Bonjour, j'ai porté mirena deux fois depuis 2010 et là cette année je l'ai enlevé le 17 janvier ayant un souhait bébé 3. Je n'ai toujours pas eu de règles depuis, j'ai déjà fait prise de sang tests de grossesse, bref je ne suis pas enceinte. Pensez vous que je puisse tomber enceinte actuellement ?? En sachant que mes enfants je n'ai eu aucun problème pour les avoir (je suis tombée enceinte très rapidement mais c'était il y a 10 et 12 ans) là j'ai eu 38 ans et c'est mon dernier espoir .... Je commence à désespérer ...

0 0
Le 30/03/2020 à 18:52
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour,
Votre question s'apparente à une demande d'avis personnalisé. Un tel avis suppose de connaître le détails de votre dossier médical et n'est donc pas envisageable sur un forum, j'en suis désolé. Consultez votre médecin.

0 0
Le 21/03/2020 à 19:02
avatar Oceane34
Oceane34 Profession non médicale / Autre
Bonjour, j’ai posé un stérilet hormonal le 05 mars 2020 au début j’ai eu beaucoup de règles mais je n’en ai plus maintenant mais mon problème est que depuis environ 1 semaine j’ai H24 7j/7 mal dans l’utérus je pense c’est horrible impression d’avoir constamment comme des petites contractions et me ramène souvent aux toilettes ... je suis obligé de rester allonger sur le ventre pour que sa me soulage un peu ! Quand je suis dehors et que je marche ou que je patiente debout quelque part c’est horrible la douleur esque c’est normal ???

0 0
Le 23/03/2020 à 08:34
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour,
Ce n'est pas normal. Joignez votre médecin, ou défaut, recherchez un téléconsultation.

0 0
Le 18/03/2020 à 19:33
avatar Aujp
Aujp Autre professionnel de santé
Bonjour à toutes ,
J’ai besoin de vos conseils et avis , j’ai posé le stérilet le 5 mars c’est une première fois , j’ai eu un rapport deux jours après donc le 7 , depuis 4 jours j’ai pleins de symptômes ( nausées, fatigue , chute de tension , douleur en bas du ventre , seins douloureux , un peu de fièvre 37,7 voir 38* C , douleur en bas des reins , envie fréquente d’aller au toilette , gonflement du ventre et depuis aujourd’hui j’ai eu des bouffées de chaleurs et des petits saignement marron ) ce sont tous les symptômes de grossesse . La question que je me pose , est ce que c’est possible que je sois enceinte?
Je n’ose pas faire un test urinaire , est ce que je dois le faire ou pas ?! Qu’en pensez vous mesdames ?
Merci pour vos réponses

1 4
Le 19/03/2020 à 00:46
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour
Le risque est infime avec un stérilet hormonal, mais un test vous rassurera.

0 0
Le 12/03/2020 à 10:26
avatar Redstaff
Redstaff Profession non médicale / Autre
Bonjour,

Après 2 enfants en 2009 et 2011, je ne voulais plus d'enfants et mon gyneco m'a conseillé le stérilet Mirena que j'ai eu pendant 5 ans de 2013 à 2018.
En 2018, l'envie d'un 3e enfant, retrait du stérilet et enchaînement de fausses couches a répétition. Mon gyneco me dit que mes ovocytes sont sûrement trop vieux vu mon âge (38 ans). Après 4e curetage je finis par renoncer à cette grossesse car trop douloureux psychologiquement et physiquement. J'émets de sérieux doutes sur l'effet du Mirena qui je pense a tout détruit à la fois sur mes ovocytes et mes espoirs. Cela a un effet dévastateur sur l'appareil reproducteur de la femme, je regrette profondément d'avoir écouté mon gyneco qui ne m'a jamais parlé des risques potentiels qu'ils connaissent forcément. Évitez cette contraception

0 0
Le 12/03/2020 à 10:41
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour,
Je comprend votre ressentiment, mais je vous assure qu'il est probablement infondé.

2 1
Le 09/03/2020 à 22:37
avatar Rachouu
Rachouu Profession non médicale / Autre
Bonsoir
J’ai un stérilet Hormonal ( Mirena ) depuis le mois de Janvier2020 . Une semaine après l’avoir fait poser j’ai commencé à avoir des saignements très très abondants , caillot de sang etc , en gros depuis la pose je saigne h24 , malgré que le flux a diminué il n’y a pas une journée où je ne saigne pas. En ce moment c’est le soir que tout ce réveil et que je saigne , sinon la journée c’est de temps en temps .
Je ne sais pas si c’est normal, est ce que ça va s’arrêter ?? Car ça joue beaucoup sur mon morale . Saigner h24 devient épuisant.

J’ai rdv avec la sage femme au mois d’avril.

Merci d’avoir pris le temps de me lire . En espérant avoir des réponses .

5 1
Le 12/03/2020 à 06:17
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour,
Non, ce n'est pas normal, essayez de trouver un RV plus rapide.

1 0
Le 07/03/2020 à 04:56
avatar Belinda3
Belinda3 Profession non médicale / Autre
Bonjour, je ne sais pas si quelqu'un pourrait m'aider sur se que je vais vous dire mais je tente au cas ou que ce sois arrivé a quelqu'un..
J'ai mon sterilet (mirena) depuis environ 3 ans j'avais mes règles mais très peux qui duré 3 jours a peut pres ou quelques fois 2 jours etait rosâtre ou légèrement marronai.. sauf que durant 2 dernière période de règles (décembre et Janvier), jai saigné beaucoup comparé a d d'habitude.. et depuis je nest toujours pas eux mes règles on est le 7 Mars je ne sais pas si je doit m'en inquiéter ou pas mais sa me travaille ... Jai fait un teste de grossesse mais il était négatif
Merci à vous

1 0
Le 10/03/2020 à 12:23
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour,
Votre question s'apparente à une demande d'avis personnalisé. Un tel avis suppose de connaître le détails de votre dossier médical et n'est donc pas envisageable sur un forum, j'en suis désolé. Consultez votre médecin.

0 0
Le 02/03/2020 à 19:41
avatar Lamouya
Lamouya Profession non médicale / Autre
Bonjour
C ma 2e pose de mirena. La 1ere fois c était un rêve plus du tout de règles pendant 4 ans. Cette fois j en suis au 7e mois après la pose et j ai mes règles tous les mois quasi automatiquement et longues je ne comprend pas est ce possible?

1 0
Le 03/03/2020 à 09:25
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour
Souvent, femme varie...
Plus sérieusement, il existe des mystères dans le domaine du vivant que l'on ne comprend pas toujours !

0 1
Le 29/02/2020 à 17:34
avatar Feirma
Feirma Profession non médicale / Autre
Bonjour

Jai posé le sterilet hormonale depuis le 12 février, je suis sensée avoir mes règles vers le 04 mars alors que ça fait depuis lundi 24 février jai des petit saignements et ça fait deux jours des forts saignements en tous depuis lundi 24 fevrier je saigne et une semaine avant jai eu des pertes rose et marron toute en sachant que lundi 24 février jai fait une chirurgie bariatrique (sleeve)
Je voulais savoir si ses saignements cest mes règles ou autres chose surtout que ça durent comme meme ? Est ce que je vais saigner encore ?

1 0
Le 03/03/2020 à 08:49
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour,
Votre question s'apparente à une demande d'avis personnalisé. Un tel avis suppose de connaître le détails de votre dossier médical et n'est donc pas envisageable sur un forum, j'en suis désolé. Consultez votre médecin.

0 0
Lire tous les commentaires

Actualités

Les ruptures de stock déclarées à l’ANSM par les laboratoires pharmaceutiques ont pour origine des difficultés liées à la production de ces médicaments (illustration).

Disponibilité des médicaments distribués en ville et à l'hôpital : 2 ruptures de stock et 1 remise à disposition

Représentation anatomique de la prostate (illustration).

XTANDI : extension du remboursement dans le cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique

Les produits de contraste utilisés pour la réalisation de certains examens d'imagerie peuvent déclencher des réactions d'hypersensibilité immédiate, de sévérité variable (illustration).

Produits de contraste : des précautions à respecter pour encadrer le risque d'hypersensibilité immédiate