CODENFAN

Mis à jour : Mardi 10 Mars 2015
Famille du médicament :

Antalgique opiacé

10/03/2015 : ce médicament est en arrêt de commercialisation. Il n’est plus disponible en pharmacie ou ne le sera bientôt plus.

Si vous devez prendre ce médicament, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien qui pourront vous conseiller un autre traitement.

Le document ci-dessous représente la dernière fiche publiée par Vidal concernant ce médicament et ne préjuge en rien des évolutions ayant pu survenir postérieurement à cette publication.

Dans quel cas le médicament CODENFAN est-il prescrit ?

Ce médicament contient un antalgique, la codéine qui appartient à la famille des opiacés.

Il est utilisé chez l'enfant dans le traitement des douleurs.

Présentations du médicament CODENFAN

CODENFAN 1 mg/ml : sirop (arômes : fruits rouges, vanille) ; flacon de 200 ml avec dispositif doseur gradué en mg
Sur ordonnance (Liste I)

Composition du médicament CODENFAN

p 100 ml
Codéine100 mg
Saccharose60 g
Alcool50 mg

Contre-indications du médicament CODENFAN

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • enfant de moins de 1 an (en l'absence de données),

  • crise d'asthme,

  • insuffisance respiratoire grave ;

  • en association avec les médicaments contenant de la nalbuphine, de la buprénorphine ou de la pentazocine.

Attention

Ce médicament ne doit être utilisé que sur prescription : ne l'utilisez pas sans avis médical chez un autre enfant.

Rangez le sirop sous clé hors de portée des enfants : une intoxication par surdosage accidentel peut être grave et nécessite de prendre l'avis du centre antipoison ou du centre 15.

Des précautions sont nécessaires chez les enfants qui souffrent d'hypertension intracrânienne, d'insuffisance respiratoire, de tendance à la somnolence, de toux grasse, d'insuffisance rénale ou hépatique.

Ce médicament contient un opiacé : son usage prolongé, à dose élevée, expose à un risque de dépendance. Ne dépassez pas la dose ni la durée de traitement recommandées.

Ce médicament contient du sucre (saccharose) en quantité notable.

La codéine peut induire une somnolence. La conduite et l'utilisation de machines dangereuses sont déconseillées, surtout dans les heures qui suivent la prise du médicament.

Interactions du médicament CODENFAN avec d'autres substances

Ce médicament ne doit pas être associé à ceux qui contiennent de la nalbuphine, de la buprénorphine ou de la pentazocine, qui annuleraient son action.

Attention à ne pas associer ce médicament à d'autres sédatifs sans avis médical : augmentation du risque d'insuffisance respiratoire.

De nombreux sirops contre la toux contiennent de la codéine ou d'autres opiacés, ne les utilisez pas pendant le traitement.

Fertilité, grossesse et allaitement

Dans l'éventualité d'une grossesse ou d'un allaitement chez une adolescente, il faut signaler que la prise de codéine serait déconseillée.

Mode d'emploi et posologie du médicament CODENFAN

Ce médicament peut être pris pendant ou entre les repas, à la cuillère ou dilué dans un verre de boisson quelconque.

Respecter un intervalle minimal de 4 à 6 heures entre 2 prises.

Posologie usuelle :

  • Enfant de plus de 1 an : 0,5 mg par kg, 4 fois par jour ; soit, par exemple, pour un enfant de 14 kg : une dose de 7 mg à chaque prise.

    La dose par prise peut être portée à 0,75 mg par kg, voire 1 mg par kg.

Conseils

Comme pour la majorité des traitements antalgiques, il est préférable d'administrer le produit régulièrement, sans attendre la réapparition de la douleur.

Cet antalgique contenant de la codéine est destiné à être utilisé en deuxième intention, lorsque l'aspirine, l'ibuprofène ou le paracétamol, utilisés seuls, sont insuffisamment efficaces. Il peut néanmoins être utilisé d'emblée dans le traitement des douleurs fortes.

Ce médicament peut retarder un diagnostic en masquant la douleur ; ne le donnez pas à l'enfant sans avis médical.

Le sirop se conserve 30 jours maximum après ouverture du flacon.

Effets indésirables possibles du médicament CODENFAN

Constipation, somnolence, vertiges, nausées, vomissements.

Rarement : bronchospasme, éruption cutanée, insuffisance respiratoire.

Laboratoire Bouchara-Recordati

Actualités

Les ruptures de stock déclarées à l’ANSM par les laboratoires pharmaceutiques ont pour origine des difficultés liées à la production de ces médicaments (illustration).

Disponibilité des médicaments distribués en ville et à l'hôpital : 2 ruptures de stock et 1 remise à disposition

Représentation anatomique de la prostate (illustration).

XTANDI : extension du remboursement dans le cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique

Les produits de contraste utilisés pour la réalisation de certains examens d'imagerie peuvent déclencher des réactions d'hypersensibilité immédiate, de sévérité variable (illustration).

Produits de contraste : des précautions à respecter pour encadrer le risque d'hypersensibilité immédiate