HYZAAR

Mis à jour : Mardi 21 Avril 2020
Famille du médicament :

Association d'antihypertenseurs

Dans quel cas le médicament HYZAAR est-il prescrit ?

Ce médicament associe deux antihypertenseurs qui ont des modes d'action complémentaires :
  • le losartan, de la famille des inhibiteurs de l'angiotensine II. Il bloque l'action de l'angiotensine II, une substance présente dans l'organisme, responsable d'une contraction des artères qui augmente la pression artérielle et fatigue le cœur ;

  • l'hydrochlorothiazide, un diurétique dont la structure chimique est proche de celles des sulfamides. Son action renforce celle du losartan.

Il est utilisé dans le traitement de l'hypertension artérielle.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament HYZAAR

HYZAAR 50 mg/12,5 mg cp pellic
HYZAAR : comprimé (jaune) ; boîte de 28
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 4,95 €.
HYZAAR 50 mg/12,5 mg cp pellic
HYZAAR : comprimé (jaune) ; boîte de 90
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 15,73 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament HYZAAR

p cp
Losartan potassique50 mg
Hydrochlorothiazide12,5 mg
Lactose+
Excipients : Amidon de maïs modifié, Cellulose microcristalline, Cire de carnauba, Hyprolose, Hypromellose, Jaune de quinoléine laque aluminique, Lactose monohydrate, Magnésium stéarate, Titane dioxyde

Contre-indications du médicament HYZAAR

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

Attention

La baisse de la tension artérielle peut être importante lors des premières prises du médicament si vous suiviez auparavant un traitement par diurétique, un régime sans sel ou si vous avez eu des diarrhées ou des vomissements importants : risque de malaise ou d'étourdissement pouvant entraîner une chute. Un régime normalement salé ou une interruption du traitement diurétique peuvent être recommandés avant de débuter le traitement. Votre médecin vous donnera toutes les informations utiles à ce sujet.

Ce médicament n'est pas adapté aux rares cas d'hypertension artérielle qui sont dus à un rétrécissement d'une artère rénale.

Des précautions sont nécessaires en cas d'antécédent d'œdème de Quincke, d'insuffisance cardiaque, de rétrécissement des valves cardiaques, de cardiomyopathie obstructive, de troubles de la circulation cérébrale, de lupus érythémateux ou de diabète.

Faites pratiquer régulièrement les analyses de sang prescrites par votre médecin ; elles sont notamment destinées à vérifier le bon fonctionnement de vos reins (dosage de la créatinine) et les taux de potassium et de sodium sanguins.

L'hydrochlorothiazide peut augmenter le risque de survenue de certains cancers de la peau : il ne s'agit pas de mélanomes, mais de cancers localisés d'évolution très lente et donc peu menaçants. Une surveillance cutanée lors des renouvellements d'ordonnance est nécessaire et suffisante pour éviter les complications. Du fait de l'importance de l'hydrochlorothiazide dans la prise en charge de l'hypertension artérielle et de la prévention des accidents vasculaires cérébraux, son utilisation reste justifiée lorsqu'elle est nécessaire.

Il est important de se protéger efficacement du soleil et des ultraviolets afin de réduire le risque de cancers cutanés.

L'hydrochlorothiazide peut également augmenter le taux sanguin d'acide urique et favoriser les crises de goutte chez les personnes prédisposées.

Attention : sportifSportif : ce médicament contient une substance susceptible de rendre positifs certains tests antidopage.

Attention : conducteurConducteur : les antihypertenseurs peuvent parfois provoquer des étourdissements ou une somnolence, en particulier en début de traitement.

Interactions du médicament HYZAAR avec d'autres substances

L'association de ce médicament avec ceux contenant de l'aliskiren (qui ne sont plus commercialisés en France) est contre-indiquée chez les patients souffrant de diabète ou d'insuffisance rénale ; elle est déconseillée dans les autres cas.

Ce médicament peut également interagir avec :
  • les inhibiteurs de l'enzyme de conversion (IEC) : si une telle association est considérée comme absolument nécessaire, elle ne pourra se faire que sous la surveillance d'un spécialiste avec un suivi renforcé ;

  • les médicaments susceptibles de modifier la kaliémie (diurétiques, sels de potassium, laxatif stimulant...) ;

  • les médicaments contenant du lithium.

Informez par ailleurs votre médecin si vous prenez un digitalique, un médicament susceptible de favoriser des torsades de pointes, un AINS, un neuroleptique, un antidépresseur imipraminique, un antidiabétique, un bêtabloquant, un antigoutteux (allopurinol par exemple) ou un médicament contenant de la ciclosporine, de la méthyldopa, de l'amantadine ou un sel de calcium..

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

L'effet de ce médicament sur l'enfant à naître pendant les 3 premiers mois de la grossesse est mal connu. Par prudence, son usage est déconseillé. Au cours des 6 derniers mois de la grossesse, une prise prolongée de ce médicament peut altérer les reins du fœtus. Son utilisation est contre-indiquée à partir du 4e mois de la grossesse.

En conséquence, un désir de grossesse nécessite le remplacement de ce médicament par un autre antihypertenseur. Si une grossesse survient alors que vous prenez ce médicament, consultez rapidement votre médecin pour qu'il modifie votre traitement.

Allaitement :

En l'absence de données suffisantes, l'utilisation de ce médicament est déconseillée chez la femme qui allaite. Si il est utilisé pendant l'allaitement, les doses doivent être aussi faibles que possible.

Mode d'emploi et posologie du médicament HYZAAR

Les comprimés doivent être avalés avec un verre d'eau, au cours ou en dehors des repas.

Posologie usuelle :

  • Adulte : 1 comprimé par jour.

Conseils

Votre tension artérielle doit être contrôlée régulièrement. Les appareils permettant une mesure automatique de la tension à domicile utilisent souvent un procédé de mesure différent de celui qu'emploie votre médecin. Si vous avez un tel appareil, apportez-le en consultation pour vous assurer que la mesure obtenue est bien conforme à celle du tensiomètre de votre médecin.

Le traitement médicamenteux ne dispense pas de mesures pouvant faire baisser la tension artérielle : activité physique régulière, modération de la consommation de boissons alcoolisées et de sel, lutte contre l'excès de poids, arrêt du tabac.

Les diurétiques exposent au risque de déshydratation : les personnes âgées devront boire abondamment, notamment pendant les fortes chaleurs.

Effets indésirables possibles du médicament HYZAAR

Fréquents (1 à 10 % des patients) : toux, infection des voies respiratoires, nez bouché, sinusite, diarrhée, douleur abdominale, nausées, douleurs musculaires, crampes, mal de dos, insomnie, maux de tête, étourdissements, fatigue, augmentation du taux de potassium dans la sang, anémie, insuffisance rénale.

Peu fréquents (moins de 1 % des patients) : perte d'appétit, anxiété, nervosité, confusion, dépression, rêves anormaux, somnolence, troubles de la mémoire, picotements des extrémités, tremblements, migraine, vision trouble, conjonctivite, bourdonnements d'oreilles, vertiges, hypotension orthostatique, palpitations, mal de gorge, essoufflement, pneumonie, saignement de nez, constipation, flatulence, vomissements, bouche sèche, jaunisse, inflammation du pancréas, urticaire, démangeaisons, éruption cutanée, peau sèche, photosensibilité, bouffées de chaleur, transpiration excessive, perte de cheveux, douleur des articulations, envie fréquente d'uriner, baisse de la libido, impuissance, lupus érythémateux, anomalie de la numération formule sanguine, baisse du taux de potassium ou de sodium dans le sang, augmentation du taux d'acide urique dans le sang et crise de goutte.

Rares : réaction allergique, nécessitant l'arrêt du traitement, hépatite.

Fréquence indéterminée : altération du goût, cancer cutané.

L'hydrochlorothiazide peut également provoquer une augmentation du taux cholestérol et de triglycérides.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (4)

Le 13/05/2015 à 21:00
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour Julie,

Cela dépend des effets indésirables, de votre tolérance individuelle... Certains apparaissent en début de traitement (quel que soit le médicament) puis s'estompent au bout de quelques semaines, lorsque le corps s'est "habitué". D'autres peuvent apparaître plus tardivement; D'autres sont liés à un effet cumulatif, mais pas avec ce type de traitement (anti hypertension) a priori... Enfin certains effets sont ressentis à tort comme liés à un médicament.. Bref il faut en parler avec le médecin qui vous le prescrit pour + de précisions :)

2 0
Le 17/04/2015 à 12:39
avatar fmzaza
fmzaza
Bonjour j'aimerai savoir si les effets indésirables peuvent se cumuler, Les effets indésirables sont ils ressentis qu'au début de traitement ou peuvent ils être ressentis après plusieurs années de traitements(traitement à vie) . merci

0 3
Le 08/06/2011 à 16:54
avatar Modérateur
Modérateur
@loulette : Selon son dossier d'enregistrement, les effets indésirables de Hyzaar sur les articulations sont : "Fréquent : douleur lombaire, douleur de la jambe.
Peu fréquent : douleur du bras, gonflement des articulations, douleur du genou, douleur à l'épaule, raideur, douleur des articulations, arthrite, douleur de la hanche."
Aucune calcification n'est signalée.

2 1
Le 08/06/2011 à 15:04
avatar fmzaza
fmzaza
je prends Hysaar depuis plusieurs années et souffre de calcifications dans les articulations. je pense que ce médicament y est pour quelque chose. que puis je faire ?

16 11

Actualités

Les troubles du sommeil constituent un important problème de santé, tant par leur fréquence que par leurs répercussions humaines, sociales et économiques (illustration).

Insomnie : arrêt de commercialisation de NOCTAMIDE (lormétazépam)

Les ruptures de stock déclarées à l’ANSM par les laboratoires pharmaceutiques ont pour origine des difficultés liées à la production de ces médicaments (illustration).

Disponibilité des médicaments distribués en ville et à l'hôpital : deux spécialités sous contingentement

Représentation en 3D de neurones contenant des corps de Lewy (petites sphères rouges), caractéristiques de la maladie de Parkinson (illustration).

Maladie de Parkinson : arrêt de commercialisation de la forme injectable d'ARTANE