En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

BRICANYL Turbuhaler

Mis à jour : Mardi 17 Septembre 2019
Famille du médicament :

Bronchodilatateur

Dans quel cas le médicament BRICANYL Turbuhaler est-il prescrit ?

Ce médicament est un bronchodilatateur qui lutte contre la contraction anormale des muscles de la paroi des bronches. Il est apparenté à une substance naturelle, l'adrénaline ; mais, contrairement à cette substance, il a peu d'effet sur le cœur. Son action est rapide et se prolonge pendant environ 6 heures.

Il est utilisé :

Le Turbuhaler est adapté aux personnes ayant des difficultés à utiliser les aérosols doseurs.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament BRICANYL Turbuhaler

BRICANYL Turbuhaler 500 μg/dose : poudre pour inhalation ; récipient doseur avec embout buccal (120 doses)
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 5,37 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament BRICANYL Turbuhaler

p dose
Terbutaline sulfate0,5 mg
Excipient : Lactose monohydrate

Attention

Les bronchodilatateurs d'action rapide ne sont pas destinés au traitement de fond de l'asthme qui repose sur d'autres médicaments, inhalés ou non. Leur emploi ne se justifie que dans le traitement de la crise d'asthme ou lors des périodes d'aggravation de la gêne respiratoire.

Lorsque les doses habituellement efficaces deviennent insuffisantes et que les difficultés respiratoires s'accentuent, un traitement complémentaire (par corticoïde ou antibiotique) peut être nécessaire : consultez votre médecin sans tarder.

En cas de crise grave, n'hésitez pas à appeler le 15 pour un conseil ou une aide médicale urgente.

Attention : sportifSportif : ce médicament contient une substance susceptible de rendre positifs certains tests antidopage.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Ce médicament peut être utilisé pendant la grossesse.

Allaitement :

Ce médicament passe dans le lait maternel : consultez votre médecin en cas d'inhalations répétées.

Mode d'emploi et posologie du médicament BRICANYL Turbuhaler

Amorcer l'appareil avant la première utilisation : enlever le bouchon, maintenir l'appareil vertical avec la molette bleue vers le bas, tourner la molette à fond dans un sens puis dans l'autre (clic audible en faisant tourner la molette). Répéter l'opération une deuxième fois. L'appareil est alors prêt à être utilisé.

Pour l'inhalation : charger le Turbuhaler en tournant la molette bleu à fond dans un sens puis dans l'autre. Un clic indique que la dose est chargée. Expirer doucement pour vider complètement les poumons puis placer l'embout de l'appareil entre les lèvres. Inspirer à travers l'embout buccal. L'inspiration doit être rapide et profonde. Retirer le Turbuhaler. Essayer de garder l'air dans les poumons quelques secondes avant de les vider. Le Turbuhaler n'entraîne aucune sensation particulière bien que le produit soit délivré au niveau du poumon. Il ne faut jamais souffler dans l'appareil ni le mouiller. Revisser fermement le capuchon après usage.

Posologie usuelle :

Ne pas dépasser 8 inhalations par jour.

Conseils

Lisez attentivement la notice du médicament avant son emploi. N'hésitez pas à demander une démonstration du maniement de cet appareil à votre médecin ou à votre pharmacien.

Effets indésirables possibles du médicament BRICANYL Turbuhaler

Les effets indésirables sont rares et bénins avec les formes inhalées. Leur survenue est favorisée par une augmentation de la posologie : tremblements des extrémités, accélération du cœur, crampes musculaires, maux de tête.

L'irritation de la gorge, provoquant toux et enrouement, peut être évitée en se rinçant la bouche après l'inhalation.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (1)

Le 18/10/2018 à 19:01
avatar Anne
Anne Profession non médicale / Autre
Bonjour,
Il m'a été conseillé de nettoyer ma bouche après les inhalations.
Je suis ennuyée car je constate une augmentation de la toux, sans doute une remontée du produit dans la bouche due à cette expectoration sans doute ; ce qui m'ennuie c'est que le palais et la langue deviennent très sensibles presque douloureux et mes narines picotent.
Je note aussi bp de difficultés pour stopper la toux ; lorsque je tousse malgré cela, ma bouche se sensibilise davantage.
Je crois avoir entendu le conseil de se "laver la bouche après chaque pulvérisation". Je constate que cela me soulage. Je pense diminuer les inhalations (2 au lieu de 3, voire une seule).
Je ne peux lire les effets indésirables en ma qualité de simple quidam...
Pourtant, j'aimerais savoir.
Un avis ?
Cordialement,
Anne

1 1
Le 23/10/2018 à 10:05
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour,
Le conseil de se rincer la bouche est valable pour beaucoup de traitement inhalés, mais cela concerne surtout ceux qui contiennent de la cortisone. Vous verrez bien ce qu'il advient de vos symptômes en prenant cette précaution. Si cela persiste, consultez votre médecin.

1 0

Actualités

Les ruptures de stock déclarées à l’ANSM par les laboratoires pharmaceutiques ont pour origine des difficultés liées à la production de ces médicaments (illustration).

Ruptures de stock et remises à disposition en ville : DEPAKOTE, RIFATER, ARACYTINE, OZURDEX et LARGACTIL

Les spécialités à base d'alpha-amylase sont indiquées dans le traitement d'appoint des états congestifs de l'oropharynx (illustration).

MAXILASE et ALFA-AMYLASE BIOGARAN CONSEIL : attention aux risques de réactions d'hypersensibilité

La mitomycine C est une substance antinéoplasique et antibiotique extraite de Streptomyces caespitosus, une espèce d'actinobactéries (illustration @Wikimedia).

AMETYCINE et MITOMYCIN-C KYOWA : rappel de lots de grande envergure