CLIMASTON 1 mg/5 mg, 1 mg/10 mg et 2 mg/10 mg

Mis à jour : Mardi 18 Février 2020
Famille du médicament :

Estroprogestatif

Dans quel cas le médicament CLIMASTON 1 mg/5 mg, 1 mg/10 mg et 2 mg/10 mg est-il prescrit ?

Ce médicament contient de l'estradiol, destiné à corriger une carence en estrogènes, et de la dydrogestérone, progestatif qui a un effet protecteur sur l'utérus.

Il est utilisé pour traiter certains symptômes de la ménopause (bouffées de chaleur, sécheresse vaginale...) et pour prévenir l'ostéoporose chez la femme ménopausée ayant un risque accru de fracture.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament CLIMASTON 1 mg/5 mg, 1 mg/10 mg et 2 mg/10 mg

CLIMASTON 1 mg/5 mg cp pellic
CLIMASTON 1 mg/5 mg : comprimé (saumon) ; plaquette de 28
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 5,93 €.
CLIMASTON 1 mg/10 mg cp pellic
CLIMASTON 1 mg/10 mg : comprimé (blanc : 14, gris : 14) ; plaquette de 28
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 5,93 €.
CLIMASTON 2 mg/10 mg cp pellic
CLIMASTON 2 mg/10 mg : comprimé (rose : 14, jaune : 14) ; plaquette de 28
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 5,93 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament CLIMASTON 1 mg/5 mg, 1 mg/10 mg et 2 mg/10 mg

p cp
Estradiol 1 mg
Dydrogestérone5 mg
Lactose+
p cp blancp cp gris
Estradiol 1 mg1 mg
Dydrogestérone10 mg
Lactose++
p cp rosep cp jaune
Estradiol 2 mg2 mg
Dydrogestérone10 mg
Lactose++
Excipients communs : Amidon de maïs, Hypromellose, Lactose monohydrate, Macrogol 400, Magnésium stéarate, Silice colloïdale anhydre, Titane dioxyde
Autres excipients (spécifiques à certaines formes) : Alcool polyvinylique, Fer jaune oxyde, Fer noir oxyde, Fer rouge oxyde, Macrogol 3350, Opadry blanc Y-1-7000, Opadry gris, Opadry jaune, Opadry OY-8734, Opadry rose, Talc

Contre-indications du médicament CLIMASTON 1 mg/5 mg, 1 mg/10 mg et 2 mg/10 mg

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • accident thromboembolique veineux (phlébite, embolie pulmonaire...) ou artériel (infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral) ancien ou survenant pendant le traitement ;

  • cancer hormonodépendant (cancer du sein ou de l'utérus par exemple) même guéri ;

  • prédisposition connue aux thromboses (déficit en protéine C ou en protéine S...) ;

  • saignement génital intermittent (l'origine de ce saignement doit être déterminée par des examens appropriés avant la mise en route du traitement) ;

  • hyperplasie de l'utérus non traitée ;

  • maladie du foie, grave ou récente ;

  • porphyrie.

Attention

Les données scientifiques actuelles sont en faveur d'une légère augmentation du risque de cancer du sein chez les femmes ménopausées traitées par estrogènes et progestatifs pendant plus de 3 ans. C'est pourquoi la prescription de ce traitement substitutif et son renouvellement ne sont recommandés qu'en cas de symptômes gênants.

Les données concernant le cancer de l'ovaire, qui est plus rare que le cancer du sein, sont encore moins nettes. Il semblerait néanmoins que la prise d'un traitement hormonal de la ménopause pendant 5 ans pourrait aussi légèrement augmenter le risque de cancer de l'ovaire.

Un bilan initial suivi d'une surveillance médicale régulière sont nécessaires, surtout dans les cas suivants : hypertension artérielle, diabète, tumeur bénigne du foie ou de l'utérus, endométriose, lithiase biliaire, migraine, épilepsie, asthme, otospongiose, insuffisance rénale, insuffisance cardiaque, hypertriglycéridémie, lupus érythémateux disséminé, obésité, antécédents familiaux de cancer du sein ou d'accident thromboembolique.

Arrêtez la prise de ce médicament et consultez votre médecin en cas d'apparition de l'un des symptômes suivants : maux de tête violents et inhabituels, ictère (jaunisse), élévation importante de la tension artérielle, gonflement douloureux d'une jambe, essouflemment brutal.

Si vous devez subir une intervention chirurgicale ou rester alitée, prévenez votre médecin ; il peut être nécessaire d'arrêter temporairement le traitement.

Interactions du médicament CLIMASTON 1 mg/5 mg, 1 mg/10 mg et 2 mg/10 mg avec d'autres substances

L'efficacité du traitement peut être diminuée par la prise conjointe d'un médicament inducteur enzymatique.

Fertilité, grossesse et allaitement

Ce médicament n'a pas d'indication chez la femme enceinte. Lorsque la ménopause est confirmée, une grossesse est impossible, y compris en cas de réapparition des saignements génitaux.

Mode d'emploi et posologie du médicament CLIMASTON 1 mg/5 mg, 1 mg/10 mg et 2 mg/10 mg

Ce médicament peut être pris indifféremment au cours ou en dehors des repas.

Posologie usuelle :

  • CLIMASTON 1 mg/5 mg : 1 comprimé par jour ;

  • CLIMASTON 1 mg/10 mg : 1 comprimé blanc les 14 premiers jours, puis 1 comprimé gris les 14 jours suivants ;

  • CLIMASTON 2 mg/10 mg : 1 comprimé rose pendant 14 jours, puis 1 comprimé jaune pendant 14 jours.

Commencer une nouvelle plaquette dès la fin de la précédente (pas d'interruption entre 2 cycles).

Conseils

En cas d'oubli d'un comprimé, le prendre dès que possible ; le comprimé suivant sera pris à l'heure habituelle. Si l'oubli date de plus de 12 heures, ne pas prendre le comprimé oublié et poursuivre le traitement normalement. L'oubli d'un comprimé peut provoquer des légers saignements (spottings).

La réapparition des règles est fréquente (mais pas obligatoire) à chaque fin de plaquette. Des saignements génitaux irréguliers peuvent aussi survenir au cours des 2 ou 3 premiers mois de traitement ; si ces saignements persitent plus longtemps, consultez votre médecin.

Effets indésirables possibles du médicament CLIMASTON 1 mg/5 mg, 1 mg/10 mg et 2 mg/10 mg

Maux de tête, tension des seins, candidose vaginale, fatigue, dépression, augmentation de la tension artérielle, douleurs abdominales, ballonnements, nausées, démangeaisons, œdème, modification du poids.

Saignement génital intermittent (à signaler à votre médecin).

Des essais cliniques portant sur la prise de traitements prolongés combinant un estrogène et un progestatif ont mis en évidence des risques accrus de tumeur bénigne ou maligne du sein ou de l'utérus, d'accident thromboembolique, de calculs de la vésicule biliaire, de taches sombres sur le visage.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (32)

Le 19/10/2019 à 19:31
avatar Tirph
Tirph Pharmacien
Bnsr. Ma sœur a fait une erreur en prenant climaston 1/10. Elle prend 1cp blanc le lendemain 1comp gris.,ainsi de suite pendt 6jrs. Quel edt le risque? Sachant quelle souhaite avoir une grossesse par une FIV.

0 0
Le 22/10/2019 à 10:29
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour,
Le risque de quoi ?

0 1
Le 07/05/2019 à 21:23
avatar Delf77
Delf77 Profession non médicale / Autre
Bonjour j'ai une question concernant le climaston 2/10 que je prends depuis 10 ans maintenant et qui depuis un an me provoque des mycose et je pense que cela est par rapport à ce médicament que j'ai des problèmes de sensations de vertiges et fatigue. J'ai donc décidé il y a une semaine et depuis hier à l'arrêt de mes règles j'ai des sensations de vertige et le cœur qui bat très vite. Donc soit c'est parce que mon corps est en sevrage ou qu'il ne fallait pas l'arrêter. J'ai vu ma gynécologue aujourd'hui qui m'a dit de faire un essai en arrêtant mais que si ça n'allait pas dans quelques mois de revenir la voir. Que pensez vous de ces effets que j'ai depuis l'arrêt du traitement ? Y a-t-il des personnes qui ont déjà eu ce genre de soucis ? Merci d'avance de votre réponse.

0 9
Le 04/05/2019 à 09:37
avatar aud44
aud44 Profession non médicale / Autre
Bonjour,
J ai 37 ans et je suis menauposee depuis 2ans 1/2, a cause de 6 mois de chimio.
Je prend du climaston 1mg/5mg depuis janvier, mais je ne suis pas très régulière dans les prises, ça m arrive d oublier... Et la, j en avais plus donc j en ai pas pris pendant 2jours et le 3eme jours j ai des règles, mais est ce sont des fausses règles? Ou est ce que mes ovaires peuvent ré fonctionner? Merci
Bonne journée

9 3
Le 04/05/2019 à 11:13
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour,
Tout est possible, même si l'hypothèse d'un rôle exclusif de vos hormones médicamenteuses est le plus probable.

0 0
Le 25/03/2019 à 15:24
avatar virmich
virmich Profession non médicale / Autre
bonjour,
traité actuellement avec Climaston, 1mg/10mg, pour des bouffées de chaleurs intenses et une sécheresse importante, je précise que je ne suis pas ménopausée complètement. J'ai encore mes règles quelquefois.
je lis sur le site qu'il faut être ménopausée depuis plus de 12 mois pour prendre ce THS. Est-ce normal que mon médecin me l'ait prescrit?
de plus, il y a des cachets blancs et des gris. Il ne m'a pas précisé de prendre les 14 premiers jours les blancs puis les gris.
du coup je les ai pris indifféremment, Est-ce grave?
Merci pour vos réponses.

4 3
Le 26/03/2019 à 09:01
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour,
Vous posez des questions qui nécessitent une réponse personnalisée. Seul votre médecin peut vous les donner car il faut connaître votre dossier médical.

0 1
Le 21/03/2019 à 15:57
avatar lshaya
lshaya Profession non médicale / Autre
J'ai eu mes premières règles à 15 ans puis plus rien. Au début , le gygy m'as dit de ne pas m'alerter ça arrive le temps que les règles se mettent en place, mais 10 ans plus tard toujours rien. Suite à mon dernier RDV chez l'endocrinologue , elle m'a expliquée que mon taux d'hormone féminine était basse ce qui explique l'absence de règles. Depuis un mois j'ai commencé la cure au climaston, sous combien de temps je vais avoir les règles artificielles ? Est ce qu'il y a des personnes dans mon cas ? J'ai déjà quelques symptômes (seins plus lourds & pertes vaginales)

10 1
Le 08/04/2017 à 09:04
avatar yvette1943
yvette1943 Profession non médicale / Autre
j'ai oublié de vous dire que le climaston 1.5 je le prenais que de moitié et que j'ai 73 ans je le prend pour les bouffées de chaleur avant j'avais utrogestan 75mg et estréva en comprimés mais il on supprimé les comp d'estrava et le gel je n'arrive pas a le doser j'ai profité pour arrêter le traitement hormonale mais au bout de 3 a 4 mois j'ai du reprendre 1 traitement tellement les bouffées de chaleur était insupportable je ne sais plus quoi faire !!

14 9
Le 18/04/2017 à 10:28
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour, votre question s'assimile malheureusement à une demande d'avis personnalisé, qui est impossible à donner hors du cadre d'une consultation. Nous ne pouvons répondre qu'aux questions générales sur les médicaments ou les stratégies de santé, comme je l'ai fait pour votre première question.

1 2
Le 08/04/2017 à 08:55
avatar yvette1943
yvette1943 Profession non médicale / Autre
je prend tu climaston 1.5 depuis 2 mois et je pense qu'il me provoque des diarrhées car avant la prise de ce médicament je n'en n'avais pas ; est ce possible ?

2 2
Le 18/04/2017 à 10:27
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour, c'est possible bien sûr, mais ce n'est pas un effet secondaire fréquent de ce médicament. Une autre cause est possible.

1 2
Le 23/10/2016 à 17:21
avatar fanny44
fanny44 Profession non médicale / Autre
Bonjour, ma petite fille âgée de 7 mois est sous amoxicilline depuis 6 jours pour une otite et rhume. Je constate une très mauvaise odeur au niveau buccal ; est-ce normal ?

6 3
Le 21/10/2016 à 17:15
avatar Mathou99
Mathou99 Infirmier/Infirmière
Bonjour, j'ai 23ans, depuis 1mois je suis sous climaston 2mg/10mg, pour une insuffisance ovarienne précoce... Je voulais avoir une information concernant le moment où l'on doit avoir ses règles avec ce traitement à la fin de la plaquette ou avant ou après ? Moi je les ai eu au 24-25 comprimés est ce normal ?
Merci de votre réponse.

14 7
Le 18/11/2016 à 22:34
avatar Modérateur
Modérateur
Bonsoir,

Normalement c'est après mais vous venez de le commencer, il faut peut-être un peu de temps pour que votre organisme s'adapte..

2 1
Le 18/09/2015 à 20:25
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour Hanane,

IL faut continuer votre plaquette, mais si ces saignements persistent ou s'intensifient, il faut en parler au médecin qui vous l'a prescrite.

3 2
Lire tous les commentaires

Actualités

Les ruptures de stock déclarées à l’ANSM par les laboratoires pharmaceutiques ont pour origine des difficultés liées à la production de ces médicaments (illustration).

Disponibilité des médicaments distribués en ville et à l'hôpital : 2 ruptures de stock et 1 remise à disposition

Représentation anatomique de la prostate (illustration).

XTANDI : extension du remboursement dans le cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique

Les produits de contraste utilisés pour la réalisation de certains examens d'imagerie peuvent déclencher des réactions d'hypersensibilité immédiate, de sévérité variable (illustration).

Produits de contraste : des précautions à respecter pour encadrer le risque d'hypersensibilité immédiate