En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

ACTIVOX pommade

Mis à jour : Vendredi 11 Octobre 2013
Famille du médicament :

Révulsif

11/10/2013 : ce médicament est en arrêt de commercialisation. Il n’est plus disponible en pharmacie ou ne le sera bientôt plus.

Si vous devez prendre ce médicament, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien qui pourront vous conseiller un autre traitement.

Le document ci-dessous représente la dernière fiche publiée par Vidal concernant ce médicament et ne préjuge en rien des évolutions ayant pu survenir postérieurement à cette publication.

Dans quel cas le médicament ACTIVOX pommade est-il prescrit ?

Cette pommade contient des terpènes qui ont un effet révulsif.

Elle est utilisée pour faciliter la respiration au cours des affections respiratoires, avec ou sans toux.

Présentations du médicament ACTIVOX pommade

ACTIVOX : pommade ; pot de 60 g

Composition du médicament ACTIVOX pommade

p 100 g
Camphre5 g
Térébenthine, huile essentielle5 g
Lévomenthol2,75 g
Eucalyptus, huile essentielle1,5 g
Noix de muscade, huile essentielle0,75 g
Feuille de cèdre, huile essentielle0,75 g
Thymol0,25 g

Contre-indications du médicament ACTIVOX pommade

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • en application sur une peau lésée (plaie, eczéma),

  • enfant ayant desantécédents de convulsions,

  • enfant de moins de 6 ans.

Attention

Cette pommade contient des substances volatiles inflammables : après l'application, évitez de vous mettre près d'une flamme ou d'un objet incandescent (cigarette).

Les médicaments contenant des terpènes (camphre, lévomenthol) peuvent, dans de très rares cas, provoquer des accidents graves chez le jeune enfant (convulsions, troubles de conscience, arrêt respiratoire). Ils sont donc contre-indiqués chez l'enfant de moins de 6 ans.

Le risque d'accidents dus aux terpènes est accru :
  • lors d'applications répétées ou étendues (ne pas appliquer en même temps sur le dos et sur la poitrine),

  • lorsque la peau est lésée (brûlure, plaie, eczéma...).

En l'absence d'amélioration au bout de 3 jours, en cas d'apparition de fièvre, consultez votre médecin.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

L'effet de ce médicament pendant la grossesse est mal connu : seul votre médecin peut évaluer le risque éventuel de son utilisation dans votre cas.

Allaitement :

Les terpènes peuvent donner un goût particulier au lait. Leur absorption par le nourrisson n'est pas souhaitable : évitez d'employer ce médicament pendant l'allaitement.

Dans tous les cas, ne jamais appliquer sur les seins chez la femme qui allaite.

Mode d'emploi et posologie du médicament ACTIVOX pommade

Appliquer une noisette de pommade sur la poitrine ou le cou.

Posologie usuelle :

  • Adulte et enfant de plus de 6 ans : 1 ou 2 applications par jour.

La durée du traitement ne doit pas dépasser 3 jours sans avis médical.

Conseils

Pensez à vous laver les mains après l'application pour éviter tout contact avec les yeux et les muqueuses.

Effets indésirables possibles du médicament ACTIVOX pommade

Sensation de chaleur très vive, réaction allergique devant conduire à arrêter le traitement.

En cas de dépassement de la posologie usuelle, les terpènes peuvent provoquer :
Laboratoire Arkopharma

Actualités

Les substituts nicotiniques diffusent de la nicotine de manière lente et régulière, permettant ainsi au fumeur de se libérer petit à petit de sa dépendance physique (illustration).

NICOTINELL comprimé à sucer (boîte de 204) et patch (boîte de 28) : désormais remboursables à 65 %

La prise de lévothyroxine permet de substituer une carence en hormones thyroïdiennes (illustration).

LEVOTHYROX : l’ancienne formule (EUTHYROX) restera commercialisée en 2019

Les patients traités par hydrochlorothiazide doivent vérifier régulièrement l\'état de leur peau et faire examiner toute lésion cutanée suspecte par leur médecin (illustration).

Hydrochlorothiazide : risque accru de "cancer de la peau non mélanome" à doses cumulatives croissantes