En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

CISPLATINE DAKOTA PHARM

Mis à jour : Jeudi 25 Février 2010

Chimiothérapie anticancéreuse

25/02/2010 : ce médicament est en arrêt de commercialisation. Il n’est plus disponible en pharmacie ou ne le sera bientôt plus.

Si vous devez prendre ce médicament, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien qui pourront vous conseiller un autre traitement.

Le document ci-dessous représente la dernière fiche publiée par Vidal concernant ce médicament et ne préjuge en rien des évolutions ayant pu survenir postérieurement à cette publication.

Dans quel cas le médicament CISPLATINE DAKOTA PHARM est-il prescrit ?

Ce médicament est une chimiothérapie anticancéreuse apparentée aux alkylants.

Il est utilisé seul ou en association avec d'autres chimiothérapies dans le traitement de nombreux cancers.

Présentations du médicament CISPLATINE DAKOTA PHARM

CISPLATINE DAKOTA PHARM 1 mg/ml : solution pour perfusion IV ; 10 flacons de 10 ml
Sur ordonnance (Liste I), réservé à l'usage hospitalier
CISPLATINE DAKOTA PHARM 1 mg/ml : solution pour perfusion IV ; 10 flacons de 25 ml
Sur ordonnance (Liste I), réservé à l'usage hospitalier
CISPLATINE DAKOTA PHARM 1 mg/ml : solution pour perfusion IV ; 10 flacons de 50 ml
Sur ordonnance (Liste I), réservé à l'usage hospitalier
CISPLATINE DAKOTA PHARM 1 mg/ml : solution pour perfusion IV ; 5 flacons de 100 ml
Sur ordonnance (Liste I), réservé à l'usage hospitalier
CISPLATINE DAKOTA PHARM 10 mg : poudre pour solution pour perfusion IV ; 10 flacons de lyophilisat
Sur ordonnance (Liste I), réservé à l'usage hospitalier
CISPLATINE DAKOTA PHARM 25 mg : poudre pour solution pour perfusion IV ; 10 flacons de lyophilisat
Sur ordonnance (Liste I), réservé à l'usage hospitalier
CISPLATINE DAKOTA PHARM 50 mg : poudre pour solution pour perfusion IV ; 5 flacons de lyophilisat
Sur ordonnance (Liste I), réservé à l'usage hospitalier

Composition du médicament CISPLATINE DAKOTA PHARM

p ml p flp flp fl
Cisplatine1 mg10 mg25 mg50 mg

Contre-indications du médicament CISPLATINE DAKOTA PHARM

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

Attention

Ce produit est potentiellement toxique pour les reins. Le bon fonctionnement des reins est appréciée par le dosage sanguin de la créatinine : cet examen vous sera donc prescrit avant chaque cure et en cas de complication.

Cette toxicité doit être prévenue par un apport important d'eau et de sel avant et après le traitement, soit par perfusion, soit par voie orale à domicile s'il n'y a pas de troubles digestifs ; vous devrez par conséquent uriner abondamment.

Les patients traités par ce médicament (femme ou homme) doivent suivre une contraception ou s'abstenir de rapports sexuels non protégés durant la durée du traitement et au cours des 3 à 6 mois suivant son arrêt.

Interactions du médicament CISPLATINE DAKOTA PHARM avec d'autres substances

En cas de vaccination, l'utilisation d'un vaccin vivant est déconseillée (contre-indiquée dans le cas du vaccin contre la fièvre jaune).

Ce médicament ne doit pas être associé à la phénytoïne : risque de convulsions.

Informez également votre médecin en cas de traitement injectable par un antibiotique de la famille des aminosides.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Une grossesse est contre-indiquée lorsque l'un des partenaires (femme ou homme) est traité par ce médicament : voir Attention.

Allaitement :

L'utilisation de ce médicament contre-indique l'allaitement.

Mode d'emploi et posologie du médicament CISPLATINE DAKOTA PHARM

La solution est injectée par voie intraveineuse en perfusion. La pose d'un cathéter ou d'une chambre implantable est souvent nécessaire.

Le traitement peut être réalisé pendant une hospitalisation classique ou en hôpital de jour : le traitement est alors réalisé à l'hôpital pendant la journée, et le retour au domicile a lieu le soir même.

Dans tous les cas, le médecin qui a prescrit la chimiothérapie s'assure que vous avez bénéficié d'un apport d'eau suffisant et que vous avez correctement uriné. Il vous voit régulièrement pour suivre la tolérance et l'efficacité du traitement.

Posologie usuelle :

La posologie est strictement individuelle ; pour l'établir, le médecin tient compte de vos antécédents (notamment de l'état de vos reins et de votre audition), du type de tumeur, de sa localisation, de l'atteinte ou non de plusieurs organes, de l'association éventuelle avec un autre traitement (radiothérapie notamment).

Conseils

L'apport d'eau salée par voie orale peut être assuré par de l'eau de Vichy Celestin.

Pour contribuer à limiter les vomissements, vous pouvez :
  • tenter de vous distraire pendant la perfusion : radio, télévision, conversations ;

  • sucer des bonbons à la menthe ;

  • faire après la perfusion des repas fréquents et peu abondants ;

  • éviter la friture et les aliments gras ou fortement odorants.

En cas de vomissements, les boissons gazeuses ou le thé glacé aident l'estomac à se rétablir.

Les flacons doivent être conservés à l'abri de la lumière.

Effets indésirables possibles du médicament CISPLATINE DAKOTA PHARM

Le cisplatine peut induire des nausées et des vomissements dans les heures, mais aussi dans les jours qui suivent la perfusion ; votre médecin vous prescrira un traitement préventif pour les effets immédiats et retardés : à domicile, si ces troubles persistent et vous empêchent de boire en quantité suffisante, vous devez rapidement le recontacter.

Ce produit a une toxicité rénale qui est appréciée par le dosage sanguin de la créatinine : cet examen vous sera donc prescrit avant chaque cure et en cas de complication. Cette toxicité doit être prévenue par un apport important d'eau et de sel (sodium) avant et après le traitement, soit par perfusion, soit par voie orale à domicile s'il n'y a pas de troubles digestifs ; vous devrez par conséquent uriner abondamment.

Une toxicité auditive peut se manifester par des bourdonnements d'oreille ; votre médecin doit être prévenu si vous avez des antécédents de troubles auditifs ou si des problèmes surviennent pendant le traitement.

Des fourmillements des pieds et des mains peuvent apparaître au fil des traitements : ils disparaîtront progressivement.

La toxicité sur les éléments du sang porte surtout sur les globules rouges : cette anémie, source de fatigue, peut justifier d'un traitement spécifique pour stimuler la production de globules rouges.

Ce médicament peut être responsable d'une toxicité pour les glandes sexuelles, avec risque d'arrêt plus ou moins définitif des règles chez la femme et diminution de la fertilité chez l'homme (une congélation préventive du sperme peut être proposée).

Rares réactions allergiques et possibilité de crampes.

Utilisé seul, ce produit ne fait pas tomber les cheveux.

Laboratoire Sanofi-Aventis France

Actualités

Structure 3D de l'érythopoïétine (illustration).

Epoétines recombinantes humaines : risque de réactions cutanées sévères

Douze nouveaux groupes sont inscrits au répertoire des génériques (illustration).

ADENURIC, ATRIPLA, BARACLUDE, FUCIDINE, INEGY, RENVELA, TERCIAN, VESICARE : 12 nouveaux groupes génériques

Les APSI de la gamme IRIS sont utilisés pour le traitement de désensibilisation par voie injectable sous-cutanée (illustration).

Produits d'allergologie injectables de la gamme IRIS : interruption des traitements et rappel de tous les lots non périmés