ARTELAC

Mis à jour : Mardi 25 Août 2020
Famille du médicament :

Suppléance lacrymale

Dans quel cas le médicament ARTELAC est-il prescrit ?

C'est une solution de suppléance lacrymale : elle compense une insuffisance de sécrétion naturelle de larmes.

Elle est utilisée dans le traitement de la sécheresse oculaire due à une insuffisance lacrymale (œil sec).

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament ARTELAC

ARTELAC : collyre ; boîte de 60 flacons unidoses de 0,5 ml
- Remboursable à 65 % - Prix : 5,49 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament ARTELAC

p unidose
Hypromellose1,6 mg
Excipients : Eau ppi, Phosphate disodique dodécahydrate, Phosphate monosodique dihydrate, Sorbitol

Attention

Une irritation oculaire peut être due à une infection : en cas de doute, n'hésitez pas à consulter votre médecin.

N'utilisez pas ce collyre de façon prolongée sans prendre un avis médical.

Interactions du médicament ARTELAC avec d'autres substances

Ce collyre peut interagir avec d'autres collyres : respectez un intervalle de 15 minutes entre deux instillations.

Fertilité, grossesse et allaitement

Ce collyre peut être utilisé pendant la grossesse ou l'allaitement.

Mode d'emploi et posologie du médicament ARTELAC

Utiliser un nouveau flacon unidose lors de chaque instillation.

Tirer la paupière inférieure vers le bas tout en regardant vers le haut et déposer les gouttes entre la paupière et le globe oculaire (cul-de-sac conjonctival).

Posologie usuelle :

1 goutte, 4 à 6 fois par jour.

Conseils

L'application correcte du produit peut nécessiter une aide, notamment chez une personne handicapée ou âgée.

Les flacons unidoses ne contiennent pas de conservateur ; ne les conservez pas après ouverture.

Effets indésirables possibles du médicament ARTELAC

Légers picotements.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Documents utiles Chauvin SA

Commentaires (4)

Le 19/08/2020 à 19:30
avatar Stefs973
Stefs973
J ai constaté qu'apres la mise des gouttes mes yeux me brules, ensuite une gene comme.si j vais du sable a l.arriere de l oeil puis ensuite j ai mal dans mes oreilles. Je n ai pas vu ces effets indésirables dans la notice mis les 4 dernieres fois que j ai mis ces gouttes à des semaines differentes, ces mêmes symptômes reviennes. Es5 ce que quelqu' un a rencontré ces problemes? Je suis allergiques aux AINS mais pourtant ce n en est pas.

0 2
Le 20/08/2020 à 09:24
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour,
Vous pouvez déclarer cet effet indésirable potentiel sur le site https://signalement.social-sante.gouv.fr/...

0 1
Le 18/04/2014 à 10:24
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour Vigie,
Le dossier d'enregistrement ne contient pas d'étude d'efficacité, mais les autorités de santé considèrent que le service médical de ce collyre est important dans le traitement de l'oeil sec. Avant ouverture, les unidoses se conservent 2 ans, mais doivent jetées immédiatement après l'instillation.

18 14
Le 12/04/2014 à 10:37
avatar Bbbb
Bbbb
La durée de conservation de ce collyre et l'efficacité !

40 24
Le 21/06/2013 à 16:37
avatar Bbbb
Bbbb
Dés la première goutte de Artelac dans l'œil gauche, horrible brulure dans l'œil. Le lendemain l'œil est devenu tout rouge et depuis me gratte horriblement. Retourné voir mon ophtalmo qui m'a donné OPTIVE , non utilisé pour le moment par crainte d'une nouvelle réaction.

92 35

Documents utiles Chauvin SA

Actualités

Artériographie coronaire avec produit de contraste iodé (illustration).

OPTIJECT : rappel de 2 lots auprès des patients et des pharmacies d'officine

Un anti-inflammatoire extrait de la colchique d'automne, déjà utilisé dans l'antiquité (illustration).

Prévention des événements cardiovasculaires chez le coronarien : la piste de la colchicine se précise

Les ruptures de stock déclarées à l’ANSM par les laboratoires pharmaceutiques ont pour origine des difficultés liées à la production de ces médicaments (illustration).

Disponibilité de spécialités de ville et hospitalières : tensions et remises à disposition