LIPOSIC

Mis à jour : Mardi 18 Juin 2019
Famille du médicament :

Suppléance lacrymale

Dans quel cas le médicament LIPOSIC est-il prescrit ?

C'est un gel de suppléance lacrymale : il compense une insuffisance de sécrétion naturelle de larmes.

Il est utilisé dans le traitement de la sécheresse oculaire due à une insuffisance lacrymale (œil sec).

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament LIPOSIC

LIPOSIC : gel ophtalmique ; tube de 10 g
- Remboursable à 65 % - Prix : 2,37 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament LIPOSIC

p 100 g
Carbomère 980200 mg
Cétrimide+
Excipients : Cétrimide, Eau purifiée, Sodium hydroxyde, Sorbitol, Triglycérides à chaîne moyenne

Contre-indications du médicament LIPOSIC

Ce gel ne doit pas être utilisé en cas d'allergie aux ammoniums quaternaires (présence de cétrimide).

Attention

Une irritation oculaire peut être due à une infection : en cas de doute, n'hésitez pas à consulter votre médecin.

N'utilisez pas ce gel ophtalmique de façon prolongée sans prendre un avis médical.

Si vous portez des lentilles de contact, n'utilisez pas ce produit sans prendre l'avis de votre ophtalmologiste.

Interactions du médicament LIPOSIC avec d'autres substances

Ce gel ophtalmique peut interagir avec des collyres : respectez un intervalle de 15 minutes entre deux applications.

Fertilité, grossesse et allaitement

Ce gel ophtalmique contient des conservateurs dont l'effet est mal connu pendant la grossesse ou l'allaitement. L'évaluation du risque éventuel lié à son utilisation est individuelle : demandez conseil à votre pharmacien ou à votre médecin.

Mode d'emploi et posologie du médicament LIPOSIC

Tirer la paupière inférieure vers le bas tout en regardant vers le haut et déposer une goutte de gel entre la paupière et le globe oculaire (cul-de-sac conjonctival).

Posologie usuelle :

1 goutte, 3 à 5 fois par jour, la dernière 30 minutes avant le coucher.

Conseils

L'application correcte du produit peut nécessiter une aide, notamment chez une personne handicapée ou âgée.

Ne conservez pas ce gel plus de 4 semaines après une première utilisation.

Effets indésirables possibles du médicament LIPOSIC

Un trouble visuel bref peut survenir après instillation du produit, jusqu'à ce que le gel se répartisse uniformément à la surface de l'œil.

Irritation locale.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

LEXIQUE

allergie

Réaction cutanée (démangeaisons, boutons, gonflement) ou malaise général apparaissant après un contact avec une substance particulière, l'utilisation d'un médicament ou l'ingestion d'un aliment. Les principales formes d'allergie sont l'eczéma, l'urticaire, l'asthme, l'œdème de Quincke et le choc allergique (choc anaphylactique). L'allergie alimentaire peut également se traduire par des troubles digestifs.

ammonium quaternaire

Famille d'antiseptiques présents dans de nombreux médicaments d'usage local. Généralement bien supportés, ils peuvent cependant donner lieu à de rares allergies.

cul-de-sac conjonctival

Espace formé lorsqu'on tire vers le bas la paupière inférieure, qui se décolle de l'œil et forme une cavité. C'est dans celle-ci que doivent être déposées les gouttes de collyre et les pommades ophtalmiques. Le médicament se répartit naturellement sur la totalité de l'œil. Il sera éliminé, comme les larmes, par le canal lacrymal, qui évacue les larmes vers le nez.

lentille de contact

Dispositif optique souple ou rigide placé sur la cornée, destiné à corriger un défaut de la vision.

Les lentilles utilisées actuellement sont toutes en matière plastique. Il en existe deux types :
  • Les lentilles rigides, plus ou moins perméables à l'oxygène. Leur faible diamètre (elles ne couvrent pas la totalité de la cornée) facilite l'oxygénation de la cornée : l'oxygène contenu dans les larmes peut diffuser sous et autour de la lentille.

  • Les lentilles souples, plus ou moins hydrophiles. Elles sont plus faciles à supporter au début, mais leur grand diamètre et leur perméabilité à l'oxygène limitée ne facilitent pas l'oxygénation de la cornée. Elles peuvent poser des problèmes de tolérance à long terme.