CIPROFIBRATE ZENTIVA

Mis à jour : Mardi 17 Septembre 2019
Famille du médicament :

Hypolipémiant de la famille des fibrates

Ce médicament est un générique de LIPANOR

Dans quel cas le médicament CIPROFIBRATE ZENTIVA est-il prescrit ?

Ce médicament est un hypolipidémiant qui appartient à la famille des fibrates. Il permet d'abaisser le taux des graisses circulant dans le sang, triglycérides et cholestérol.

Il est utilisé en complément de mesures non médicamenteuses (régime adapté, activité physique, perte de poids...) dans le traitement des excès de lipides (en particulier de triglycérides) dans le sang.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament CIPROFIBRATE ZENTIVA

CIPROFIBRATE ZENTIVA 100 mg : gélule ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste II) - Remboursable à 65 % - Prix : 3,46 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament CIPROFIBRATE ZENTIVA

p gél
Ciprofibrate100 mg
Lactose+
Excipients : Amidon de maïs, Fer jaune oxyde, Fer noir oxyde, Gélatine, Lactose monohydrate, Titane dioxyde

Contre-indications du médicament CIPROFIBRATE ZENTIVA

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

Attention

Ce médicament peut être toxique pour le foie ou les muscles. Signalez à votre médecin toute fatigue anormale, perte d'appétit, douleur ou faiblesse musculaire. Des analyses de sang peuvent être prescrites afin de vérifier que le médicament est bien supporté.

Certaines situations peuvent accroître le risque de toxicité musculaire et nécessiter un suivi particulier : insuffisance rénale, hypothyroïdie, antécédent personnel ou familial de maladie musculaire, atteinte musculaire lors d'un précédent traitement hypolipidémiant, alcoolisme et personne de plus de 70 ans.

Attention : conducteurSi vous devez conduire, assurez-vous que la prise du médicament n'entraîne pas de vertiges ou de fatigue excessive.

Interactions du médicament CIPROFIBRATE ZENTIVA avec d'autres substances

Ce médicament ne doit pas être associé avec un autre fibrate ou avec de la rosuvastatine (lorsqu'elle est utilisée à la dose de 40 mg) : risque accru de toxicité musculaire.

Il peut interagir avec les hypocholestérolémiants de la famille des statines.

Informez par ailleurs votre médecin si vous prenez un anticoagulant oral, un antidiabétique oral ou un médicament contenant de la colchicne.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Ce médicament n'a pas lieu d'être utilisé pendant la grossesse en dehors de situations exceptionnelles (triglycérides supérieurs à 10 g/l).

Allaitement :

Les données disponibles ne permettent pas de savoir si ce médicament passe dans le lait maternel. Il est déconseillé pendant l'allaitement.

Mode d'emploi et posologie du médicament CIPROFIBRATE ZENTIVA

Ce médicament est pris de préférence au cours du repas.

Posologie usuelle :

  • Adulte : la posologie est adaptée par le médecin en fonction des résultats de la prise de sang. Elle est habituellement de 1 gélule par jour.

Le régime reste indispensable pendant toute la durée du traitement.

Conseils

Un régime pauvre en cholestérol et en graisses animales n'est pas simple à suivre : les erreurs sont fréquentes. Demandez conseil à votre médecin, à votre pharmacien ou à un professionnel de la nutrition.

Effets indésirables possibles du médicament CIPROFIBRATE ZENTIVA

Fréquents (1 à 10 % des cas) : maux de tête, étourdissement, nausées, douleur abdominale, diarrhée, chute de cheveux, douleurs musculaires.

Peu fréquents (moins de 1 % des cas) : vomissements, digestion difficile, vertiges, somnolence, fatigue.

Fréquence indéterminée : faiblesse, douleurs diffuses, destruction du tissu musculaire (voir Attention), élévation des transaminases, calcul biliaire, réaction cutanée (démangeaisons, urticaire, éruption), photosensibilisation, troubles de l'érection, atteinte pulmonaire.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

LEXIQUE

antécédent

Affection guérie ou toujours en évolution. L'antécédent peut être personnel ou familial. Les antécédents constituent l'histoire de la santé d'une personne.

anticoagulant

Médicament qui empêche le sang de coaguler et qui prévient donc la formation de caillots dans les vaisseaux sanguins.

Les anticoagulants sont utilisés pour traiter ou prévenir les phlébites, les embolies pulmonaires, certains infarctus. Ils permettent aussi d'empêcher la formation de caillots dans le cœur lors de troubles du rythme comme la fibrillation auriculaire ou en cas de valve cardiaque artificielle.

Il existe deux grand types d'anticoagulants :
  • les anticoagulants oraux, qui bloquent l'action de la vitamine K (antivitamine K, ou AVK) et dont l'efficacité est contrôlée par un dosage sanguin : l'INR (anciennement TP) ;

  • les anticoagulants injectables, dérivés de l'héparine, dont l'efficacité peut être contrôlée par le dosage sanguin de l'activité anti-Xa, le Temps de Howell (TH) ou le Temps de Cephalin Kaolin (TCK) suivant les produits utilisés. Un dosage régulier des plaquettes sanguines est nécessaire pendant toute la durée d'utilisation d'un dérivé de l'héparine.

cholestérol

Principale graisse circulant dans le sang. Elle est utilisée dans l'organisme comme matière première, notamment pour l'enveloppe des cellules et pour la synthèse des hormones stéroïdes. En excès, le cholestérol est éliminé dans la bile, mais il peut également s'accumuler dans les artères et former des plaques d'athérome.

hypocholestérolémiant

Médicament qui fait baisser le taux de cholestérol dans le sang.

hypolipidémiant

Médicament qui fait baisser le taux des graisses dans le sang : cholestérol et triglycérides, essentiellement.

Synonyme : hypolipémiant.

hypothyroïdie

Insuffisance de sécrétion des hormones thyroïdiennes. Elle se traduit notamment par une diminution du pouls, un ralentissement des idées, une constipation, une fatigue chronique, une crainte du froid, etc.

insuffisance hépatique

Incapacité du foie à remplir sa fonction, qui est essentiellement l'élimination de certains déchets, mais également la synthèse de nombreuses substances biologiques indispensables à l'organisme : albumine, cholestérol et facteurs de la coagulation (vitamine K, etc.).

insuffisance rénale

Incapacité des reins à éliminer les déchets ou les substances médicamenteuses. Une insuffisance rénale avancée ne se traduit pas forcément par une diminution de la quantité d'urine éliminée. Seuls une prise de sang et le dosage de la créatinine peuvent révéler cette maladie.

photosensibilisation

Sensibilité anormale de la peau à la lumière ou aux rayons ultraviolets, due à un médicament ou à une substance naturelle ou chimique.

posologie

Quantité et répartition de la dose d'un médicament en fonction de l'âge, du poids et de l'état général du malade.

transaminases

Enzymes dosées dans le sang, dont le taux s'élève lors de certaines hépatites. Elles figurent dans les analyses de sang sous le nom de SGOT et SGPT ou ASAT et ALAT.

triglycérides

Graisses circulant dans le sang. Elles proviennent essentiellement de l'assimilation des corps gras, des sucres et de l'alcool.

vertige

Symptôme qui peut désigner une impression de perte d'équilibre (sens commun) ou, plus strictement, une sensation de rotation sur soi-même ou de l'environnement (sens médical).