En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

SOLARAZE

Mis à jour : Mardi 22 Mai 2018
Famille du médicament :

Cytotoxique local

Dans quel cas le médicament SOLARAZE est-il prescrit ?

Ce gel contient un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS).

Il est utilisé dans le traitement de certains épaississements de la peau dus à une exposition solaire intempestive.

Présentations du médicament SOLARAZE

SOLARAZE : gel pour application locale ; tube de 25 g
Sur ordonnance (Liste I) - Non remboursé - Prix libre 

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament SOLARAZE

p 100 g
Diclofénac sel de sodium3 g
Excipients : Alcool benzylique, Eau purifiée, Macrogol 350 éther monoéthylique, Sodium hyaluronate

Contre-indications du médicament SOLARAZE

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • allergie à l'aspirine ou aux AINS,

  • grossesse (dernier trimestre).

Attention

Ce médicament ne doit pas être appliqué sur une plaie infectée.

Des précautions sont nécessaires en cas d'insuffisance cardiaque, hépatique ou rénale, d'ulcère de l'estomac ou du duodénum ou de risque hémorragique.

Ce médicament est susceptible de provoquer une photosensibilisation : afin d'éviter tout risque de réaction cutanée, il est nécessaire de couvrir à l'aide d'un vêtement les zones d'application du gel pendant le traitement et les 15 jours qui suivent son arrêt.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Les AINS pris par voie orale peuvent être toxiques pour le fœtus ; leur utilisation est contre-indiquée pendant les 4 derniers mois de la grossesse. Les AINS destinés à une application locale peuvent traverser la peau, passer dans le sang et exposer le fœtus au même risque, lorsqu'ils sont appliqués sur une large surface de peau ou sous un pansement occlusif. N'utilisez pas ce médicament pendant la grossesse sans avis médical.

Allaitement :

Les données disponibles ne permettent pas de savoir si ce médicament passe dans le lait maternel : ne l'utilisez pas pendant l'allaitement sans avis médical.

L'application sur les seins est contre-indiquée pendant l'allaitement.

Mode d'emploi et posologie du médicament SOLARAZE

Le gel doit être appliqué en massage doux et prolongé.

Posologie usuelle :

  • Adulte : 2 applications par jour.

La durée habituelle de traitement est de 60 à 90 jours.

Conseils

Ce médicament peut être irritant pour les yeux ou les muqueuses : lavez-vous les mains après l'application. En cas de contact accidentel avec les yeux, rincez abondamment.

Effets indésirables possibles du médicament SOLARAZE

Fréquemment : Réaction allergique cutanée : rougeur localisée, démangeaisons, eczema ...

Conjonctivite.

Rarement :

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Documents utiles Almirall SAS

  • Avertissement «femmes enceintes»

Commentaires (3)

Le 12/07/2012 à 14:29
avatar Anonyme1
Anonyme1
je suis en vacances en vendée et j'ai dû m'acheté 1 tube de gel solaraze 3% et bien le prix de 54e je le trouve abusif!!!!! je réside à CANNES et on l'a autour de 30e

0 6
Le 07/02/2012 à 09:25
avatar Modérateur
Modérateur
@genefa : le gel Solaraze est un médicament non remboursé. Cela signifie que le prix est librement fixé par le laboratoire qui le commercialise et les pharmaciens.

2 4
Le 03/02/2012 à 11:17
avatar Anonyme1
Anonyme1
demande de prix concernant le gel Solazare 3% tube de 25 gr 

8 18

Documents utiles Almirall SAS

  • Avertissement «femmes enceintes»

Actualités

A compter du 26 juillet 2018, les comprimés pelliculés d’EXJADE à 90 mg et 360 mg de déférasirox remplaceront définitivement les comprimés dispersibles à 125 mg et 500 mg (illustration).

EXJADE (déférasirox) : prescrire rapidement la nouvelle forme comprimé pelliculé en relais des comprimés dispersibles

Le valsartan est utilisé dans la prise en charge d'hypertensions artérielles, d'insuffisances cardiaques et de postinfarctus du myocarde (illustration).

Spécialités de valsartan et de valsartan/hydrochlorothiazide : important rappel de lots et recommandations de l’ANSM

La vaccination contre l'hépatite A et contre la typhoïde est entre autres recommandée en cas de séjour prolongé dans les pays où l'hygiène est précaire (illustration).

Hépatite A et typhoïde : rupture de stock du vaccin combiné TYAVAX jusqu’à mi-septembre 2018