SOLARAZE

Mis à jour : Jeudi 14 Mai 2020
Famille du médicament :

Cytotoxique local

Dans quel cas le médicament SOLARAZE est-il prescrit ?

Ce gel contient un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS).

Il est utilisé dans le traitement de certains épaississements de la peau dus à une exposition solaire intempestive.

Présentations du médicament SOLARAZE

SOLARAZE : gel pour application locale ; tube de 25 g
Sur ordonnance (Liste I) - Non remboursé - Prix libre 

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament SOLARAZE

p 100 g
Diclofénac sel de sodium3 g
Excipients : Alcool benzylique, Eau purifiée, Macrogol 350 éther monoéthylique, Sodium hyaluronate

Contre-indications du médicament SOLARAZE

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • allergie à l'aspirine ou aux AINS,

  • grossesse (dernier trimestre).

Attention

Ce médicament ne doit pas être appliqué sur une plaie infectée.

Des précautions sont nécessaires en cas d'insuffisance cardiaque, hépatique ou rénale, d'ulcère de l'estomac ou du duodénum ou de risque hémorragique.

Ce médicament est susceptible de provoquer une photosensibilisation : afin d'éviter tout risque de réaction cutanée, il est nécessaire de couvrir à l'aide d'un vêtement les zones d'application du gel pendant le traitement et les 15 jours qui suivent son arrêt.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Les AINS pris par voie orale peuvent être toxiques pour le fœtus ; leur utilisation est contre-indiquée pendant les 4 derniers mois de la grossesse. Les AINS destinés à une application locale peuvent traverser la peau, passer dans le sang et exposer le fœtus au même risque, lorsqu'ils sont appliqués sur une large surface de peau ou sous un pansement occlusif. N'utilisez pas ce médicament pendant la grossesse sans avis médical.

Allaitement :

Les données disponibles ne permettent pas de savoir si ce médicament passe dans le lait maternel : ne l'utilisez pas pendant l'allaitement sans avis médical.

L'application sur les seins est contre-indiquée pendant l'allaitement.

Mode d'emploi et posologie du médicament SOLARAZE

Le gel doit être appliqué en massage doux et prolongé.

Posologie usuelle :

  • Adulte : 2 applications par jour.

La durée habituelle de traitement est de 60 à 90 jours.

Conseils

Ce médicament peut être irritant pour les yeux ou les muqueuses : lavez-vous les mains après l'application. En cas de contact accidentel avec les yeux, rincez abondamment.

Effets indésirables possibles du médicament SOLARAZE

Fréquemment : Réaction allergique cutanée : rougeur localisée, démangeaisons, eczema ...

Conjonctivite.

Rarement :

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Documents utiles Almirall SAS

  • Avertissement «femmes enceintes»

LEXIQUE

AINS

Abréviation d'anti-inflammatoire non stéroïdien. Famille de médicaments anti-inflammatoires qui ne sont pas dérivés de la cortisone (stéroïdes), et dont le plus connu est l'aspirine.

allergie

Réaction cutanée (démangeaisons, boutons, gonflement) ou malaise général apparaissant après un contact avec une substance particulière, l'utilisation d'un médicament ou l'ingestion d'un aliment. Les principales formes d'allergie sont l'eczéma, l'urticaire, l'asthme, l'œdème de Quincke et le choc allergique (choc anaphylactique). L'allergie alimentaire peut également se traduire par des troubles digestifs.

anti-inflammatoire

Médicament qui lutte contre l'inflammation. Il peut être soit dérivé de la cortisone (anti-inflammatoire stéroïdien), soit non dérivé de la cortisone (anti-inflammatoire non stéroïdien ou AINS).

conjonctivite

Inflammation de la conjonctive, due à un corps étranger, à une allergie, à une infection ou à un produit irritant.

duodénum

Partie de l'intestin dans laquelle pénètrent les aliments issus de l'estomac.

hémorragie

Perte de sang à partir d'une artère ou d'une veine. Une hémorragie peut être externe, mais également interne et passer inaperçue.

insuffisance cardiaque

Incapacité du cœur à remplir sa fonction de pompe. Les principaux symptômes de l'insuffisance cardiaque sont une fatigue et un essoufflement lors d'un effort.

insuffisance hépatique

Incapacité du foie à remplir sa fonction, qui est essentiellement l'élimination de certains déchets, mais également la synthèse de nombreuses substances biologiques indispensables à l'organisme : albumine, cholestérol et facteurs de la coagulation (vitamine K, etc.).

insuffisance rénale

Incapacité des reins à éliminer les déchets ou les substances médicamenteuses. Une insuffisance rénale avancée ne se traduit pas forcément par une diminution de la quantité d'urine éliminée. Seuls une prise de sang et le dosage de la créatinine peuvent révéler cette maladie.

muqueuse

Tissu (membrane) qui tapisse les cavités et les conduits du corps communiquant avec l'extérieur (tube digestif, appareil respiratoire, voies urinaires, etc.).

œdème

Accumulation d'eau ou de lymphe provoquant un gonflement localisé.

photosensibilisation

Sensibilité anormale de la peau à la lumière ou aux rayons ultraviolets, due à un médicament ou à une substance naturelle ou chimique.

réaction allergique

Réaction due à l'hypersensibilité de l'organisme à un médicament. Les réactions allergiques peuvent prendre des aspects très variés : urticaire, œdème de Quincke, eczéma, éruption de boutons rappelant la rougeole, etc. Le choc anaphylactique est une réaction allergique généralisée qui provoque un malaise par chute brutale de la tension artérielle.

séborrhée

Augmentation de la sécrétion de sébum, graisse naturelle sécrétée par certaines glandes de la peau (glandes sébacées), qui a pour effet de donner un aspect gras à la peau ou au cuir chevelu.

ulcère

Lésion en creux de la peau, des muqueuses ou de la cornée.

  • Ulcère de jambe : plaie chronique due à une mauvaise circulation du sang.

  • Ulcère gastroduodénal : plaie localisée de la muqueuse de l'estomac ou du duodénum, due à un excès d'acidité et très souvent à la présence d'une bactérie (Helicobacter pylori). L'ulcère est favorisé par le stress, l'alcool, le tabagisme et la prise de certains médicaments (aspirine, AINS, etc.).