En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

CALMICORT

Mis à jour : Lundi 07 Octobre 2013

Dermocorticoïde

07/10/2013 : ce médicament est en arrêt de commercialisation. Il n’est plus disponible en pharmacie ou ne le sera bientôt plus.

Si vous devez prendre ce médicament, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien qui pourront vous conseiller un autre traitement.

Le document ci-dessous représente la dernière fiche publiée par Vidal concernant ce médicament et ne préjuge en rien des évolutions ayant pu survenir postérieurement à cette publication.

Dans quel cas le médicament CALMICORT est-il prescrit ?

C'est un dermocorticoïde d'activité faible. Comme les autres dérivés de la cortisone à usage local, il a un puissant effet anti-inflammatoire.

Il est utilisé pour traiter les symptômes dus aux piqûres d'insectes ou d'orties, et pour soulager les coups de soleil, lorsque ceux-ci sont peu étendus. Il ne doit pas être utilisé sans avis médical pour traiter d'autres affections.

Présentations du médicament CALMICORT

CALMICORT : crème ; tube de 15 g

Composition du médicament CALMICORT

p 100 g
Hydrocortisone500 mg
Lanoline+

Contre-indications du médicament CALMICORT

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • lésions ulcérées, plaies ;

  • acné, rosacée ;

  • boutons de fièvre, infection cutanée.

Attention

La cortisone (et ses dérivés) est un médicament sûr et efficace quand elle est utilisée à bon escient. Ce médicament en vente libre ne doit pas être employé pour traiter des lésions cutanées autres que celles mentionnées.

L'utilisation de la crème sur des lésions étendues ou au-delà des 3 jours recommandés peut conduire à une absorption cutanée importante et à un effet de la cortisone dans tout l'organisme.

Lors du traitement des coups de soleil, le soulagement apporté par ce médicament ne doit pas conduire à de nouvelles expositions intempestives sans protection adaptée.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Ce médicament peut être utilisé pendant la grossesse.

Allaitement :

En raison du risque d'ingestion par le nouveau-né, ce médicament ne doit pas être appliqué sur le mamelon chez la femme qui allaite.

Mode d'emploi et posologie du médicament CALMICORT

Appliquer la crème par touches espacées, puis l'étaler par un léger massage jusqu'à absorption complète.

Posologie usuelle :

  • Adulte et enfant de plus de 6 ans : 2 applications par jour.

Compte-tenu des indications limitées de ce produit, la durée du traitement ne doit pas excéder 3 jours.

Conseils

Se laver les mains après l'application.

Ce médicament peut être en accès libre dans certaines pharmacies ; néanmoins, n'hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien.

Effets indésirables possibles du médicament CALMICORT

En dehors d'une allergie éventuelle à un excipient (lanoline notamment) contenu dans ce médicament, les effets indésirables susceptibles de survenir concernent essentiellement une utilisation inadaptée ou un non respect des précautions d'emploi :
  • développement anormal des poils, dessèchement, fragilisation et décoloration irrégulière de la peau ;

  • dermite périorale, acné ;

  • retard de cicatrisation des plaies ;

  • très rarement : atrophie cutanée, télangiectasies (dilatation des petits vaisseaux), purpura (microhémorragies de la peau), vergetures.

Laboratoire Omega Pharma

Actualités

La lithiase cystinique est la seule expression clinique de la cystinurie, anomalie héréditaire du transport transépithélial rénal et intestinal de la cystine et des acides aminés dibasiques (illustration).

Cystinurie : importation de CAPTIMER (tiopronine) pour les patients intolérants à TROLOVOL

SYNAREL est préconisé dans le traitement de l'endométriose et de certaines stérilités (illustration).

Endométriose : rupture de stock de SYNAREL (nafaréline) prévue pour les 20 premiers jours de septembre

La trimébutine est désormais contre-indiqué chez l'enfant de moins de 2 ans (illustration).

DEBRICALM, DEBRIDAT et génériques (trimébutine) : contre-indiqués chez l'enfant de moins de 2 ans