En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

EZETROL

Mis à jour : Mardi 24 Juillet 2018
Famille du médicament :

Hypolipémiant

Dans quel cas le médicament EZETROL est-il prescrit ?

Ce médicament est un hypocholestérolémiant. Il diminue l'absorption du cholestérol dans l'intestin et permet ainsi d'abaisser le taux de cholestérol circulant dans le sang.

Il est utilisé en complément d'un régime adapté et assidu dans :
  • le traitement des excès de cholestérol, seul ou en association avec un hypolipidémiant de la famille des statines ;

  • dans la prévention des accidents cardiovasculaires en cas d'antécédent de syndrome coronarien aigu, en complément d'un traitement par statine.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament EZETROL

EZETROL 10 mg : comprimé ; boîte de 28
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 32,17 €.
EZETROL 10 mg : comprimé ; boîte de 90
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 96,89 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament EZETROL

p cp
Ézétimibe10 mg
Excipients : Cellulose microcristalline, Croscarmellose sel de Na, Lactose monohydrate, Magnésium stéarate, Povidone K 29/32, Sodium laurylsulfate

Contre-indications du médicament EZETROL

Losqu'il est associé à une statine, ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

Attention

Ce médicament, notamment lorsqu'il est utilisé avec une statine, peut être toxique pour le foie ou les muscles. Signalez à votre médecin toute fatigue anormale, perte d'appétit, douleur ou faiblesse musculaire. Des analyses de sang peuvent être pratiquées afin de vérifier que le médicament est bien supporté

Des précautions sont nécessaires en cas d'insuffisance hépatique.

Interactions du médicament EZETROL avec d'autres substances

En l'absence d'études, l'association aux hypolipidémiants de la famille des fibrates n'est pas recommandée.

Informez par ailleurs votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez un anticoagulant oral ou un médicament contenant de la ciclosporine ou de la cholestyramine.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

L'effet de ce médicament pendant la grossesse est mal connu. Son usage est déconseillé sauf en cas de nécessité absolue. En association avec une statine, son usage est contre-indiqué chez la femme enceinte.

Allaitement :

Les données disponibles ne permettent pas de savoir si ce médicament passe dans le lait maternel ; un choix est donc nécessaire entre l'allaitement et la prise du médicament. Cette décision devra être prise en accord avec votre médecin.

Mode d'emploi et posologie du médicament EZETROL

Les comprimés doivent être avalés avec un verre d'eau, indifféremment avant, pendant ou après le repas.

Posologie usuelle :

  • Adulte : 1 comprimé par jour.

Le régime reste indispensable pendant toute la durée du traitement.

Conseils

Un régime pauvre en cholestérol et en graisses animales n'est pas simple à suivre : les erreurs sont fréquentes. Demandez conseil à votre médecin, à votre pharmacien ou à un professionnel de la nutrition.

Un taux élevé de cholestérol ne provoque généralement pas de symptômes, mais constitue un facteur de risque de maladie coronarienne. Il est mesuré à l'aide d'un dosage sanguin. Faites régulièrement les analyses de contrôle et discutez avec votre médecin des résultats à atteindre

Conditions particulières de délivrance :

La prise en charge du traitement est soumise à une demande d'entente préalable par votre médecin auprès du service médical de l'Assurance maladie.

Effets indésirables possibles du médicament EZETROL

Seul ou en association avec une statine :
  • Fréquents (1 à 10 % des patients) : douleur abdominale, diarrhée, ballonnements, fatigue.

  • Peu fréquents (moins de 1 % des patients) : crampes, douleurs articulaires, douleurs cervicales, digestion difficile, reflux gastro-œsophagien, nausées, diminution de l'appétit, bouffée de chaleur, hypertension artérielle, toux, augmentation des transaminases.

  • Fréquence indéterminée : étourdissements, essoufflement, faiblesse musculaire persistante, voire toxicité musculaire, réaction allergique, hépatite (voir Attention).

En association avec une statine :
  • Fréquents (1 à 10 % des patients) : maux de tête.

  • Peu fréquents : fourmillements des extrémités, bouche sèche, brûlure d'estomac, démangeaisons, éruption cutanée, urticaire, douleur musculaire, mal de dos, faiblesse.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (14)

Le 16/08/2015 à 13:45
avatar Pika64
Pika64
En difficulté avec Atorvastatine, on m'indique Ezétrol. Après une semaine d'Ezétrol, rebelote. Il faut dire qu'avec en plus du Brilique qui donne sensiblement les effets secondaires, je n'avais aucune chance de me débarrasser de cette douleur abdominale. Le combat du mauvais cholestérol passe avant tout par l'assiette, l'OMÉGA 3, et le Q10. Car, comme toujours c'est le foie qui fait défaut, et les reins.

19 5
Le 22/11/2014 à 12:46
avatar Pika64
Pika64
crestor= douleurs musculaires, riz rouge idem, EZETROL après 15 jours de traitements même résultat

17 4
Le 06/11/2014 à 19:11
avatar Pika64
Pika64
Je cite un extrait d'un document (GUIDE DU PARCOURS DE SOINS Maladie coronarienne stable) de la HAS (Haute autorité de Santé) à propos de l'Ézétimibe : "Les autres traitements (fibrates, résines, acide nicotinique,ézétimibe) peuvent réduire le cholestérol LDL, mais aucun avantage lié à ces alternatives n’a été montré en termes de prévention secondaire des complications de l'athérosclérose."

5 6
Le 09/05/2013 à 20:01
avatar Pika64
Pika64
Je m'étais une première fois tapé des crampes avec du Crestor ; mais le record, ça a été avec la Pravastatine (crampes très diffciles à supporter dans un seul membre) ; par contre, super efficace contre le cholestérol, la pravastatine. Je suis passé depuis peu à l'Ezetrol ; les crampes ont disparu en 2 jours ; j'espère que le cholestérol ne remontera pas.

11 1
Le 18/02/2013 à 17:20
avatar Modérateur
Modérateur
@cacahuette : il est fortement déconseillé de modifier les doses sans l'avis de votre médecin.

10 2
Le 18/02/2013 à 11:40
avatar Pika64
Pika64
au début je prenais 1 pilule mais je me suis aperçu que le cholesterol ne baissait pas assez alors j'ai pris toute la boite et ho miracle en 15 jours plus de cholesterol

5 29
Le 11/02/2013 à 07:58
avatar Pika64
Pika64
Je viens d'arrêter EZETROL augmentation de 100% des transaminases en 6 mois, perte d'appétit, diarhées, douleurs abdominales horrible, perte de poids, douleurs dorsales insupportables quant a la fatigue je ne peut la décrire !!!!!!!!!! Je ne supportais pas les statines alors mon médecin m'a prescrit cet horreur, bref j'ai arrêté depuis 2 semaines et je commence à aller un peu mieux.

17 7
Le 21/12/2011 à 17:11
avatar Modérateur
Modérateur
@cracotte74 : Si vous avez peur, mieux vaut en parler avec le médecin qui vous l'a prescrit. Les réactions varient avec chaque médicament de cette famille et vous pouvez tout à fait le tolérer. De nouveau, discutez-en avec votre médecin.

8 2
Le 21/12/2011 à 14:45
avatar Pika64
Pika64
on vient de me prescrire Ezetrol mais je n'ose le commencer. je viens avec Pravastatine de faire un épisode de crampes à tomber par terre, fatigue, et fini aux urgences. j'ai du cholestérol mais j'ai eu si peur que je n'ose attaquer avec Ezetrol. que me conseillez-vous ?

53 20
Le 08/08/2011 à 22:07
avatar Modérateur
Modérateur
@tarzan : Comme le précise la fiche ci-dessus, "Ce médicament peut être toxique pour le foie ou les muscles. Signalez à votre médecin toute fatigue anormale, perte d'appétit, douleur ou faiblesse musculaire. Des analyses de sang peuvent être pratiquées afin de vérifier que le médicament est bien supporté."

6 19
Lire tous les commentaires

Actualités

Lymphome de Hodgkin - Coloration hématoxyline-éosine-safran (HES) [illustration@Famittle sur Wikimedia).

NATULAN (procarbazine) : rupture de stock en ville et mise à disposition à l’hôpital d'unités néerlandaises

L'enregistrement des données électro-encéphalographiques est l'unique moyen de directement mettre en évidence l'activité épileptique (illustration).

DEPAKOTE (divalproate de sodium) : remise à disposition normale

Représentation en 3D de virus de la rage (illustration).

Vaccin contre la rage RABIPUR : remise à disposition progressive en ville