En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

ENBREL

Mis à jour : Mardi 19 Juin 2018
Famille du médicament :

Agent Anti-TNF

Dans quel cas le médicament ENBREL est-il prescrit ?

Ce médicament est un immunosuppresseur qui appartient à la famille des agents anti-TNF. Il contient une substance issue de l'association de deux protéines humaines produites par génie génétique. Il agit en bloquant le facteur de nécrose tumorale (TNF ou Tumor Necrosis Factor), une substance qui a un rôle dans les processus inflammatoires, notamment dans l'inflammation des articulations. Il permet de ralentir la progression des lésions articulaires et de prévenir la perte de fonction dans les activités quotidiennes en cas de polyarthrite rhumatoïde ou de rhumatisme psoriasique.

Il est utilisé dans le traitemant de fond :
  • de la polyarthrite rhumatoïde de l'adulte, seul ou en association avec le méthotrexate ;

  • de la spondyarthrite ankylosante et du rhumatisme psoriasique de l'adulte, en cas de réponse insuffisante aux autres traitements de fond classiques ;

  • de l'arthrite juvénile chez l'enfant de plus de 2 ans, seul ou en association avec le méthotrexate ;

  • du psoriasis chez l'adulte et l'enfant de plus de 6 ans en cas d'échec ou de contre-indication aux autres traitements par voie orale y compris la ciclosporine, le méthotrexate ou la puvathérapie.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament ENBREL

ENBREL 10 mg pour usage pédiatrique : préparation pour solution injectable SC ; boîte de 4 flacons de poudre + 4 seringues préremplies de solvant + 4 aiguilles + 8 tampons
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte, médicament d'exception - Remboursable à 65 % - Prix : 154,77 €.
ENBREL 25 mg : préparation pour solution injectable SC ; boîte de 4 flacons de poudre + 4 seringues préremplies de solvant + 4 aiguilles + 8 tampons
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte, médicament d'exception - Remboursable à 65 % - Prix : 378,31 €.
ENBREL 25 mg : solution injectable SC ; boîte de 4 seringues préremplies + 8 tampons
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte, médicament d'exception - Remboursable à 65 % - Prix : 378,31 €.
ENBREL 50 mg : solution injectable SC ; boîte de 4 seringues préremplies et 8 tampons
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte, médicament d'exception - Remboursable à 65 % - Prix : 736,63 €.
ENBREL 50 mg : solution injectable SC ; boîte de 4 stylos préremplis et 8 tampons
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte, médicament d'exception - Remboursable à 65 % - Prix : 736,63 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament ENBREL

p flp ser
Étanercept10 mg25 mg
p serp stylo
Étanercept50 mg50 mg
Excipients communs : Eau ppi, Protéines de hamster, Saccharose
Autres excipients (spécifiques à certaines formes) : Arginine chlorhydrate, Caoutchouc, Caoutchouc naturel, Mannitol, Phosphate disodique dihydrate, Phosphate monosodique dihydrate, Sodium chlorure, Trométamol

Contre-indications du médicament ENBREL

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

Attention

Ce médicament affecte le système immunitaire et peut réduire les défenses de l'organisme contre l'infection et le cancer. Son utilisation peut entraîner des effets indésirables graves, notamment certaines infections graves (tuberculose, septicémie), des réactions allergiques graves (choc anaphylactique), des anomalies sanguines (baisse importante du nombre de globules rouges, de globules blancs ou des plaquettes sanguines) ou une augmentation du risque de cancer (dont cancer de la peau et lymphome). Avant de débuter le traitement, un dépistage de la tuberculose et de l'hépatite B est nécessaire. Au cours du traitement, des analyses de sang et des visites de contrôle régulières sont requises. Le suivi est renforcé en cas d'hépatite B ou C, d'antécédent d'infections fréquentes ou chroniques, de diabète ou d'autres maladies augmentant le risque d'infection, d'insuffisance cardiaque ou de sclérose en plaques.

Une vigilance particulière de votre part est également préconisée pendant le traitement. Vous devez consulter rapidement votre médecin en cas de :
  • fièvre, saignements, pâleur anormale ;

  • mal de gorge, toux persitante, amaigrissement ;

  • changement d'aspect d'un grain de beauté, apparition d'une lésion cutanée ;

  • faiblesse, engourdissement ou fourmillements dans les bras ou les jambes, troubles de la vision ou douleurs oculaires.

N'oubliez pas de mentionner vos projets de voyage à l'étranger, notamment dans les pays en voie de développement.

Les informations de sécurité d'emploi à connaître sont reprises dans une carte de surveillance remise par votre médecin au moment de l'initiation du traitement.

Interactions du médicament ENBREL avec d'autres substances

Ce médicament peut interagir avec les médicament contenant de l'anakinra ou de l'abatacept : augmentation du risque d'effets indésirables graves.

Informez votre médecin en cas de traitement par un médicament contenant de la sulfasalazine.

Aucun vaccin vivant ne doit être administré pendant le traitement.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

L'effet de ce médicament pendant la grossesse est mal connu : son usage est déconseillé chez la femme enceinte. Les femmes en âge de procréer doivent utiliser une contraception efficace pendant le traitement et jusqu'à 3 semaines après son arrêt. Si vous envisagez une grossesse, parlez-en avec votre médecin. Une modification du traitement peut être nécessaire.

Allaitement :

Les données disponibles ne permettent pas de savoir si ce médicament passe dans le lait maternel ; un choix est donc nécessaire entre l'allaitement et la prise du médicament. Cette décision devra être prise en accord avec votre médecin.

Mode d'emploi et posologie du médicament ENBREL

La solution est injectée par voie sous-cutanée, dans la cuisse ou dans l'abdomen. Les injections peuvent être auto-administrées selon la méthode apprise par le médecin.

La seringue ou le stylo doivent être sortis du réfrigérateur 15 à 30 minutes avant l'injection.

Posologie usuelle :

  • Adulte : 25 mg, 2 fois par semaine ou 50 mg, 1 fois par semaine.

  • Enfant : la dose est fonction de l'indication et du poids de l'enfant :

    • arthrite juvénile chez l'enfant de plus de 2 ans : 0,4 mg par kg (sans dépasser 25 mg par injection) 2 fois par semaine, avec un intervalle de 3 à 4 jours entre 2 injections ;

    • psoriasis chez l'enfant de plus de 6 ans : 0,8 mg par kg (sans dépasser 50 mg par injection) une fois par semaine.

Conseils

Ce médicament doit être conservé entre + 2 °C et + 8 °C (au réfrigérateur). Si nécessaire, il peut être conservé à température ambiante (ne dépassant pas 25 °C) pendant 4 semaines. Après ce délai, si le produit n'a pas été utilisé, il doit être jeté. Il ne doit pas être congelé.

Après reconstitution, les solutions à 10 mg et 25 mg doivent être utilisées immédiatement. Si ce n'est pas le cas, les délais de conservation sont sous la responsabilité de l'utilisateur et ne doivent pas dépasser 6 heures à une température ne dépassant pas 25 °C.

Conditions particulières de délivrance :

Ce médicament est un médicament à prescription restreinte : il doit obligatoirement est prescrit pour la première fois à l'hôpital. La prescription initiale, valable un an, peut être renouvelée par un médecin de ville spécialisé en rhumatologie, en pédiatrie, en dermatologie ou en médecine interne. La prescription doit être rédigée sur une ordonnance d'un modèle particulier (médicament d'exception) pour être remboursée.

Effets indésirables possibles du médicament ENBREL

Réaction au site d'injection (saignement, douleur, rougeur, démangeaisons, gonflement...), généralement au cours du premier mois de traitement.

Très fréquents (plus de 10 % des patients) : infection (y compris infection respiratoire ou cutanée, bronchite, cystite).

Fréquents (1 à 10 % des patients) : fièvre, démangeaisons, formation d'auto-anticorps (anticorps dirigés contre les tissus sains du corps).

Peu fréquents (moins de 1 patient sur 100) : infection grave (y compris pneumonie, infection articulaire, septicémie), inflammation de l'œil, apparition ou aggravation d'un psoriasis, inflammation ou lésion du poumon, augmentation des transaminases.

Rares (moins de 1 patient sur 1 000) : tuberculose, aggravation d'une insuffisance cardiaque, lupus érythémateux disséminé, convulsions, atteinte neurologique pouvant évoquer une sclérose en plaques, éruption cutanée bulleuse potentiellement grave, réaction allergique grave (œdème de Quincke), mélanome, lymphome (voir Attention), hépatite auto-immune, anomalie de la numération formule sanguine.

Fréquence indéterminée : leucémie, cancer cutané, réactivation d'une hépatite B.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (31)

Le 31/01/2018 à 13:35
avatar Krytoff
Krytoff Profession non médicale / Autre
Bonjour,

J’utilise enbrel 50mg myclic depuis 5 ans pour une spondylarthrite et je voulais savoir si il y avait une incidence sur la fertilité ?? Car nous essayons de concevoir un enfant. Il n’y a rien d’indiquer sur les effets secondaires.
Merci pour vos réponses.

3 1
Le 06/02/2018 à 09:58
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour,
J'imagine que vous êtes un homme car ce médicament n'est pas recommandé chez la femme.

Il n'est pas connu pour affecter la fertilité chez l'homme.

0 6
Le 11/01/2018 à 23:14
avatar trabelsialiMD
trabelsialiMD Etudiant dentiste
salut tout le monde ma mere a commencé à utiliser enbrel cette année mais elle a fait une rupture de 3 mois après elle revienne à l'utiliser encore une fois et elle veut savoir est ce que cette rupture a des effets indésirables ou non ? j'attends vos réponses et merci

2 0
Le 16/01/2018 à 10:20
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour
Tout dépend de la maladie traitée, mais d'une façon général, l'arrêt intempestif d'un traitement immunosuppresseur expose à la réapparition des symptômes de la maladie traitée.

1 0
Le 22/08/2017 à 16:39
avatar Rue Matisme
Rue Matisme Profession non médicale / Autre
Sous Enbrel depuis plusieurs années, j'aimerai savoir quels effets secondaires vous avez eu?
Et tout particulièrement, merci de me dire si vous avez eu des soucis au niveau de la bouche, de sa muqueuse, et de la gorge...
Merci beaucoup

5 3
Le 10/09/2015 à 22:28
avatar Anonyme1
Anonyme1
Bonsoir, SPA depuis mars 2014, avec échec Humira 40mg en stylo-injection pendant 6 mois. Je vais essayer Enbrel 50mg en stylo-injection. J'ai bien-sûr de l'appréhension, pouvez-vous me dire si pendant l'injection d'Enbrel, vous ressentez une vive brûlure (comme Humira)? D'avance, merci!

51 27
Le 22/06/2015 à 13:05
avatar Anonyme1
Anonyme1
bjr, mon fils est agé de 12 ans et vient d'etre diagnostiqué arthrite juvenile idiopathique. Il commence la semaine prochaine la prise de methotredxate et 1 injections d'embrel par semaine .J'ai peur que ce soit difficile pour lui. Pouvez vous me donnez quelques renseignements. D'avance merci

12 20
Le 11/05/2015 à 21:33
avatar Anonyme1
Anonyme1
Bonsoir , j ai commencé embrel jeudi dernier injection de 25mg ca c est bien passé sauf que vendredi j ai commencé a me sentir mal j ai la spa decelé depuis 2012 suite a une septicemie j ai ressenti un épuisement j ai tres chaud la nuit en sueur et biensur les douleurs qui continuent j aimerais savoir si un de vous a ressenti ces memes effets mon medecin et mon rhumato me disent que c est normal car le traitement est lourd et qu il faut que mon corps s habitue merci pour vos reponse j ai besoin d etre rassuré

20 9
Le 16/04/2015 à 21:37
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour LILI,

Il n'y a pas de risque de malformation du bébé qui a été détecté lors du suivi de grossesses sous Enbrel, c'est pour cela probablement que votre médecin vous a dit ça. Après, il s'agit d'une grossesse qui est tout de même à certains risques, et qui nécessite donc une surveillance médicale plus étroite qu'en l'absence de traitement.

5 1
Le 14/04/2015 à 11:08
avatar Anonyme1
Anonyme1
pouvez vous me donner un conseil ,je fais mon injection d'embrel avec stylo .et depuis un moment j'ai du mal a la faire ,le produit met du temps a venir mème que des fois je me dit que je ne vais pas réussir .je vais voir le rhumato fin juin et j'avais envie de lui demandez de changer ,de faire des injections pré rempli. est ce que quelqu'un me me dire si c'est mieux que le stylo . merçi de vos réponses

36 4
Le 07/04/2015 à 12:35
avatar Anonyme1
Anonyme1
je suis sous enbrel (1 fois par semaine) + 11mg de corticoïde (tous les jours) depuis septembre mes poussées inflammatoires ont complétement disparues mais je souffre toujours de douleurs articulaires aux pieds. j'ai 69 ans et je souffre de ces poussées inflammatoires depuis 2006 je vais quand même beaucoup mieux depuis septembre

3 10
Le 04/04/2015 à 11:06
avatar Anonyme1
Anonyme1
J'ai 25 ans on m'a diagnostiqué à l'âge de 17ans un RHUMATISME inflammatoire de type psoriasique. Je ne savais presque plus marcher tellement mes genoux et mes orteils me faisaient mal alors que j'étais sportif...le moral au plus bas ... Mon rhumatologue m'a donc prescrit divers anti inflammatoires, puis de l'arava pendant 1,5/2ans . Ne voyant aucune amélioration bien au contraire, il m'a donc prescrit du méthrotexate pandent environ 1an et demi et meme résultat aucun effet, sauf des absences répétées assez dangereuses...des nouvelles douleurs au dos et aux coudes sont même apparues. A 21 ans Il m'a donc prescrit enbrel 50mg/s et au bout de 6/8 long mois Ca a été une renaissance, les douleurs cessaient de jour en jour! J'ai repris dans un premier temps tout doucement le sport, la marche à pied ,et maintenant je suis électricien et tout va pour le mieux, je suis le plus heureux! Plus aucunes douleur ! GARDEZ LE MORAL même si il y a des jours tres durs, je sais ...

36 5
Lire tous les commentaires

Actualités

ESMYA est indiqué dans la prise en charge de fibromes utérins (illustration).

ESMYA (ulipristal) : restriction des indications et mesures de réduction du risque d'atteintes hépatiques

Représentation en 3D de Streptococcus pneumoniae (illustration).

Vaccin PNEUMOVAX : mise à disposition exceptionnelle de seringues préremplies à péremption courte

L’amyotrophie spinale (ASA ou SMA) est une maladie neuromusculaire progressive d’origine génétique, caractérisée par une dégénérescence des motoneurones (illustration).

SPINRAZA (nusinersen) : risque d'hydrocéphalie communicante, non reliée à une méningite ou à une hémorragie