En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

CARBIDOPA LÉVODOPA TEVA

Mis à jour : Mardi 19 Septembre 2017

Antiparkinsonien dopaminergique

Les comprimés à libération prolongée sont génériques de SINEMET LP.

Dans quel cas le médicament CARBIDOPA LÉVODOPA TEVA est-il prescrit ?

Ce médicament est un antiparkinsonien qui appartient à la famille des dopaminergiques. Il vise à combler le déficit en dopamine dans certaines zones du cerveau, caractéristique de la maladie de Parkinson. Il contient de la lévodopa (ou L-dopa) qui se transforme en dopamine dans l'organisme et de la carbidopa qui stabilise l'effet de la lévodopa en empêchant sa dégradation.

Il est utilisé dans le traitement de la maladie de Parkinson, où il agit principalement sur la rigidité musculaire et la réduction des tremblements de repos propres à cette affection.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament CARBIDOPA LÉVODOPA TEVA

CARBIDOPA LÉVODOPA TEVA 10 mg/100 mg : comprimé sécable ; boîte de 100
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 6,45 €.
CARBIDOPA LÉVODOPA TEVA 25 mg/250 mg : comprimé sécable ; boîte de 50
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 8,63 €.
LEVODOPA CARBIDOPA TEVA LP 100 mg/25 mg cp LP
CARBIDOPA LÉVODOPA TEVA LP 25 mg/100 mg : comprimé à libération prolongée ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 2,83 €.
CARBIDOPA LÉVODOPA TEVA LP 50 mg/200 mg : comprimé à libération prolongée ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 5,55 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament CARBIDOPA LÉVODOPA TEVA

p cpp cp
Lévodopa100 mg250 mg
Carbidopa10 mg25 mg
p cp LPp cp LP
Lévodopa100 mg200 mg
Carbidopa25 mg50 mg
Aucun excipient commun.

Contre-indications du médicament CARBIDOPA LÉVODOPA TEVA

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • troubles psychiques graves,

  • accident cardiaque récent,

  • glaucome à angle fermé,

  • en association avec certains neuroleptiques ou la réserpine.

Attention

L'utilisation de ce médicament chez les personnes présentant des troubles psychiques, une affection cardiaque, une hypotension orthostatique, un excès de tension intraoculaire ou un ulcère de l'estomac ou du duodénum nécessite des précautions particulières, surtout en début de traitement.

N'interrompez jamais brutalement le traitement : risque de rigidité musculaire importante associée à de la fièvre et à des troubles psychiques. L'arrêt du traitement par la lévodopa demande une surveillance médicale.

Signalez à votre médecin toute somnolence marquée ou survenant subitement au cours de la journée : une adaptation des doses ou un arrêt du traitement peuvent être nécessaires.

Les médicaments dopaminergiques peuvent, dans de rares cas, provoquer un endormissement soudain au cours de la journée sans signe annonciateur. La conduite automobile et l'utilisation de machines dangereuses sont déconseillées pendant le traitement. Elles sont contre-indiquées chez les personnes ayant eu une envie impérieuse de dormir sous traitement.

Interactions du médicament CARBIDOPA LÉVODOPA TEVA avec d'autres substances

Ce médicament ne doit pas être associé aux médicaments contenant du métoclopramide, de la métopimazine, de l'alizapride ou de la réserpine : risque d'annulation de leurs effets.

La prise conjointe de médicaments dopaminergiques et de neuroleptiques utilisés dans les troubles psychiques est généralement contre-indiquée, sauf dans le cas de la maladie de Parkinson. Le médecin en tient compte alors dans la posologie.

Informez votre médecin si vous prenez un médicament contenant un IMAO non sélectif, de la sélégiline, de la méthyldopa, de la spiramycine ou du fer.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

L'effet de ce médicament sur l'enfant à naître est mal connu. Par mesure de prudence, son usage est déconseillé pendant la grossesse.

Allaitement :

L'allaitement est déconseillé pendant le traitement.

Mode d'emploi et posologie du médicament CARBIDOPA LÉVODOPA TEVA

Ce médicament est pris de préférence en fin de repas ou avec un peu de nourriture. Les comprimés doivent être avalés tels quels avec un verre d'eau.

Posologie usuelle :

Elle est strictement individuelle. La posologie minimale efficace est atteinte progressivement, par paliers. Cette progression permet de limiter l'apparition des effets indésirables. Lorsque cette dose est trop rapidement dépassée, des mouvements anormaux peuvent survenir.

Conseils

Dans le traitement de la maladie de Parkinson, il est important de respecter la posologie préconisée par le médecin, notamment les horaires de prises : un pilulier peut être utile.

Le maintien d'une activité physique régulière est recommandée.

Prenez contact avec une des associations destinées aux personnes atteintes de la maladie de Parkinson : elles diffusent une information utile sur l'évolution de la maladie et sur ses traitements.

Effets indésirables possibles du médicament CARBIDOPA LÉVODOPA TEVA

En début de traitement : nausées, vomissements, anorexie, sécheresse de la bouche, constipation ou diarrhée, troubles du rythme cardiaque, hypotension orthostatique, troubles psychiques, troubles du sommeil, mouvements anormaux ; une adaptation de la posologie peut limiter ces effets.

Somnolence, envie impérieuse de dormir au cours de la journée.

Après un traitement prolongé, alternance de mouvements involontaires et de raideur invalidante. Ces troubles traduisent des fluctuations de l'activité de la lévodopa au long cours.

Très rarement, anomalie de la numération formule sanguine, allergie cutanée, troubles urinaires.

Une coloration brun-rouge des urines, de la sueur et de la salive peut également être observée.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (0)

Actualités

La prescription d'un THS semble plus utile les premières années suivant le début de la ménopause (illustration).

Ménopause : un suivi de 18 ans de 27 000 femmes sous THS ou placebo écarte les risques annoncés en 2002

Les IEC et les ARA II sont formellement contre-indiqués aux 2e et 3e trimestres de la grossesse (illustration).

IEC et ARA II : un mésusage persistant pendant la grossesse

A partir du 17 octobre, l'un ou l'autre des pictogramme ci-dessus sera présent sur les boîtes des médicaments à risque pendant la grossesse.

Grossesse : les boîtes de médicaments à risque arborent le pictogramme "femmes enceintes"