En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

MIFLONIL

Mis à jour : Jeudi 19 Avril 2018
Famille du médicament :

Antiasthmatique

Dans quel cas le médicament MIFLONIL est-il prescrit ?

Ce médicament d'action locale contient un corticoïde qui possède une activité anti-inflammatoire marquée sur les muqueuses, notamment celle des bronches.

Il est utilisé dans le traitement de fond de l'asthme.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament MIFLONIL

MIFLONIL 200 μg : poudre pour inhalation en gélule ; boîte de 60 gélules avec inhalateur
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 7,55 €.
MIFLONIL 400 μg : poudre pour inhalation en gélule ; boîte de 60 gélules avec inhalateur
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 15,31 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament MIFLONIL

p dosep dose
Budésonide200 μg400 μg
Excipients communs : Encre pour impression, Fer rouge oxyde, Gélatine, Lactose monohydrate, Propylèneglycol, Titane dioxyde
Autres excipients (spécifiques à certaines formes) : Fer noir oxyde, Rouge cochenille A

Attention

Ce médicament d'action lente n'est pas adapté au traitement de la crise d'asthme. Il doit être pris régulièrement, en respectant les doses et la durée de traitement prescrites par votre médecin, même en l'absence de symptômes.

Une aggravation de l'asthme peut traduire une infection : consultez votre médecin.

Attention : sportifSportif : ce médicament contient une substance susceptible de rendre positifs certains tests antidopage.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Les études actuellement disponibles n'ont pas mis en évidence de problème particulier lors de l'utilisation ponctuelle de ce médicament chez la femme enceinte. Néanmoins, il est déconseillé pendant la grossesse sans avis médical.

Allaitement :

La possibilité d'un effet du médicament chez le nourrisson est très improbable ; néanmoins, par mesure de prudence, l'allaitement est déconseillé sans avis médical.

Mode d'emploi et posologie du médicament MIFLONIL

Charger l'inhalateur. Vider complètement les poumons puis placer l'embout de l'appareil entre les lèvres. Aspirer à fond. L'inspiration doit être rapide et profonde. Essayer de garder l'air dans les poumons quelques secondes avant de les vider. Replacer le capuchon après usage.

Posologie usuelle :

Elle est strictement individuelle. La dose efficace la plus faible est toujours recherchée ; elle est répartie régulièrement en 1 à 4 prises au cours de la journée.

Conseils

Lisez attentivement la notice jointe au médicament.

N'hésitez pas à demander une démonstration du maniement de cet appareil à votre médecin ou à votre pharmacien.

Lorsque ce médicament est utilisé conjointement avec un bronchodilatateur, le bronchodilatateur devra être inhalé en premier.

Il est conseillé de se rincer la bouche avec un verre d'eau après chaque inhalation pour limiter le risque de candidose ou d'enrouement lié à l'utilisation de ce médicament.

Effets indésirables possibles du médicament MIFLONIL

Irritation de la bouche et de la gorge, toux, voix rauque.

Par ailleurs, une candidose de la bouche et de la gorge peut apparaître.

Très rarement : réaction allergique (éruption cutanée, démangeaisons, urticaire, œdème de Quincke...).

Troubles du sommeil, excitation, anxiété, dépression, irritabilité, troubles du comportement, principalement chez l'enfant.

Comme pour tout produit inhalé, l'inhalation de ce médicament peut provoquer une aggravation paradoxale des difficultés respiratoires : dans ce cas, ne poursuivez pas le traitement sans avoir pris l'avis de votre médecin.

D'autres effets indésirables observés avec les corticoïdes par voie orale ne peuvent être écartés, notamment en cas de traitement prolongé à fortes doses : retard de croisssance chez l'enfant, diminution de la densité osseuse, cataracte, glaucome.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (0)

Actualités

L'inscription d'une spécialité au répertoire des génériques est une condition indispensable à la substitution lors de la délivrance à l'officine (illustration).

Création de groupes génériques pour vardénafil comprimé orodispersible et sunitinib gélule

Le germe le plus souvent responsable de typhoïde est Salmonella typhi (illustration @Wikimedia).

Typhoïde : le vaccin TYPHERIX n’est plus commercialisé en France

Représentation en 3D de virus immunodéficience humaine (illustration).

Infection par le VIH : arrêt de commercialisation de CRIXIVAN (indinavir) en juin 2018