ABILIFY

Mis à jour : Jeudi 14 Mai 2020
Famille du médicament :

Neuroleptique atypique

Dans quel cas le médicament ABILIFY est-il prescrit ?

Ce médicament est un neuroleptique dit « atypique ». Certains de ses effets indésirables sont moins marqués que ceux des neuroleptiques classiques. Il a des propriétés antipsychotiques.

Il est utilisé :
  • dans le traitement de la schizophrénie,

  • dans le cadre d'un trouble bipolaire pour traiter les épisodes maniaques et pour prévenir les récidives.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament ABILIFY

ABILIFY 5 mg : comprimé (bleu) ; boîte de 28
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 23,78 €.
ABILIFY 10 mg : comprimé (rose) ; boîte de 28
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 23,78 €.
ABILIFY 10 mg : comprimé orodispersible (rose ; arôme vanille) ; boîte de 28
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 23,78 €.
ABILIFY 15 mg : comprimé (jaune) ; boîte de 28
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 23,78 €.
ABILIFY 15 mg : comprimé orodispersible (jaune ; arôme vanille) ; boîte de 28
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 23,78 €.
ABILIFY 1 mg/ml : solution buvable (arôme orange) ; flacon de 150 ml avec système doseur gradué
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 44,02 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament ABILIFY

p cpp cpp cp orodisp
Aripiprazole5 mg10 mg10 mg
Lactose67 mg62 mg
Aspartam+
p cpp cp orodispp ml
Aripiprazole20 mg20 mg1 mg
Lactose57 mg
Aspartam+
Glucose400 mg
Parabens+
Aucun excipient commun.

Attention

En cas de survenue d'une fièvre inexpliquée associée à une raideur musculaire (qui pourraient être dues au médicament), ne poursuivez pas le traitement sans avis médical : risque de syndrome malin des neuroleptiques.

Des précautions sont nécessaires en cas de diabète, d'épilepsie, de maladie cardiaque (infarctus du myocarde ancien ou récent, angine de poitrine, insuffisance cardiaque, troubles du rythme cardiaque), de tension artérielle anormale, de risque de thrombose, de difficultés à avaler, d'antécédent d'addiction aux jeux d'argent, de démence chez une personne âgée, de phénylcétonurie (comprimé orodispersible : présence d'aspartam).

En cas de prise de poids importante, d'apparition de mouvements anormaux ou involontaires, de somnolence marquée au cours de la journée, contactez sans tarder votre médecin. Une modification du traitement pourra être envisagée.

Évitez les boissons alcoolisées : augmentation du risque de somnolence.

Attention : conducteurCompte-tenu de ses effets indésirables potentiels, ce médicament peut, chez certaines personnes, ne pas être compatible avec la conduite automobile ou le maniement de machines dangereuses. Assurez-vous à l'occasion des premières prises que vous supportez bien ce médicament avant de conduire ou d'utiliser une machine.

Interactions du médicament ABILIFY avec d'autres substances

Les médicaments contenant les substances suivantes sont susceptibles de modifier l'efficacité du traitement : carbamazépine, phénobarbital, phénytoïne, primidone, griséofulvine, rifabutine, rifampicine, millepertuis, kétoconazole, itraconazole, quinidine, fluoxétine, paroxétine, antiprotéases.

Informez votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez un antihypertenseur, d'autres sédatifs (tranquillisants, somnifères) ou un antidépresseur.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

L'effet de ce médicament pendant la grossesse est mal connu : seul votre médecin peut évaluer le risque éventuel de son utilisation dans votre cas.

Allaitement :

Ce médicament passe dans le lait maternel : l'allaitement est déconseillé pendant le traitement.

Mode d'emploi et posologie du médicament ABILIFY

Ce médicament est pris une seule fois par jour, au même moment de la journée, au cours ou en dehors des repas.

Les comprimés orodispersibles sont à placer directement sur la langue, avec ou sans eau. Ils peuvent également être préalablement dissous dans un peu d'eau.

La solution buvable doit être prise telle quelle, sans être diluée dans un liquide ou mélangée à des aliments.

Posologie usuelle :

Dans le traitement de la schizophrénie :

  • Adulte de plus de 18 ans : 10 à 15 mg par jour. La dose maximale ne doit pas dépasser 30 mg par jour.

  • Adolescent de plus de 15 ans : 10 mg par jour. Cette posologie est obtenue en utilisant la solution buvable pour augmenter progressivement la dose.

Dans le traitement des épisodes maniaques :
  • Adulte de plus de 18 ans : 15 mg par jour. Pour la prévention des récidives d'épisodes maniaques, le traitement est maintenu à la même dose pendant une durée fixée par le médecin.

  • Adolescent de plus de 13 ans : la dose initiale est de 2 mg par jour (en utilisant la solution buvable) et est augmentée progressivement jusqu'à 10 mg par jour. La durée du traitement doit être aussi courte que nécessaire afin de contrôler les symptômes et ne doit pas dépasser 12 semaines.

Conseils

Dans le traitement de la schizophrénie et autres psychoses, les neuroleptiques permettent de contrôler efficacement la maladie, mais une modification ou un arrêt intempestif du traitement expose à une rechute grave.

La solution buvable ne doit pas être conservée plus de 6 mois après ouverture du flacon. Penser à noter la date de première utilisation sur l'emballage ou sur le flacon.

Effets indésirables possibles du médicament ABILIFY

Fréquents (moins de 1 personne sur 10) : maux de tête, fatigue, nausées, vomissements, digestion difficile, constipation, salivation excessive, étourdissement, insomnie, agitation, anxiété, somnolence, mouvements involontaires, tremblement et vision trouble.

Peu fréquents (moins de 1 personne sur 100) : hypotension orthostatique (sensation de vertige en passant en position debout), état dépressif.

Effets indésirables rapportés après commercialisation, de fréquence non connue : palpitations, apparition ou aggravation d'un diabète, prise de poids, anorexie, nervosité, addiction aux jeux d'argent, idées suicidaires (inhérentes à la maladie), trouble de l'élocution, éruption cutanée, transpiration excessive, crampes, raideur ou douleur musculaire, faiblesse, difficulté à uriner, priapisme, gonflement des mains, des chevilles ou des pieds, convulsions, malaise, hypertension artérielle, accident thromboembolique, troubles de la déglutition avec risque d'inhalation de nourriture, inflammation du pancréas, hépatite, réaction allergique, anomalie de la numération formule sanguine, baisse du taux de sodium dans la sang.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (66)

Le 18/06/2020 à 15:13
avatar Linette95
Linette95
Je suis légèrement dyslexique quand je stress ou quand je suis fatiguée, on a découvert ceci quand j'avais 6 ans. Donc je ne vois pas ce qui est inquiétant pour vous.

2 5
Le 16/06/2020 à 19:51
avatar Linette95
Linette95
Il faudrait encore que ce soit une histoire psychotique. J'ai toutes les preuves sur mon téléphone. Donc vous me répondez dans le sens d'un diagnostic qui n'a pas vraiment été établi. J'en es pas. J'ai juste eu le médicament et j'ai dû aller dans leur sens ou plutôt dire ce qu'ils veulent entendre pour sortir sans embûche et que je puisse me débarrasser du médicament tranquillement. Et oui :) donc c'est pas la peine de me prendre pour quelqu'un ou plutôt une psychotique sans me connaître ou sans savoir ce qu'il se passe quand on entre dans ce genre de système. Merci tout de même pour votre réponse.

6 7
Le 18/06/2020 à 08:29
avatar Modérateur
Modérateur
Vous n'avez donc pas compris ma réponse. C'est inquiétant...

5 2
Le 14/06/2020 à 01:57
avatar Linette95
Linette95
Bonjour. Nous y voilà 4 mois et demi d'arrêt maintenant. Je n'ai toujours pas de problème avec ça. Ceci est un message pour les psy: apprenez à connaître vos patients au lieu de leur donner ce qui ne leur correspond pas. L'écoute n'existe plus, c'est inadmissible. Je suis arrivé avec une histoire vraie, qu'on a qualifié de psychose. En sortant de psychiatrie j'ai été régler ce problème avec la police qui elle a fait son travail. Et oui mon histoire n'était pas banal et pourtant vrai. Elle devait se régler avec la police qui elle m'a écouté, m'a prise au sérieux et qui a donné du résultat. A bon entendeur. Merci de laisser mon message s'il vous plaît. Merci.

7 1
Le 15/06/2020 à 10:29
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour
J'ai bien sûr laissé votre message. Mais pour une histoire comme la vôtre, il y a cent histoires de psychotiques retombés dans le délire après l'arrêt intempestif de leur traitement.
Je suis heureux pour vous de ce dénouement favorable.

8 0
Le 06/06/2020 à 12:17
avatar Lea78
Lea78
Bonjour,
Même commentaire que pour le Zoloft, il semblerait que j'ai une quinzaine d'effets indésirables si je me réfère à la liste écrite ici cependant, on m'a toujours dit que ça n'avait rien à voir avec mon traitement et que je ne devais juste pas y penser et faire des efforts... Devrais-je tout de même en parler à ma nouvelle psychiatre? Je ne sais vraiment pas quoi faire, mon état empire à vu d'oeil depuis 1 semaine (et déjà avant mais moins ressenti) mais je ne sais pas si on peut vraiment m'aider..
Merci d'avance pour vos conseils.

3 2
Le 09/06/2020 à 08:08
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour,
Votre question s'apparente à une demande d'avis personnalisé. Un tel avis suppose de connaître les détails de votre dossier médical et de pouvoir dialoguer avec vous. Ce n'est donc pas envisageable sur un forum, j'en suis désolé. Consultez ou téléconsultez votre médecin. Vous pouvez déclarer cet effet indésirable potentiel sur le site https://signalement.social-sante.gouv.fr/...

1 0
Le 12/05/2020 à 13:26
avatar Linette95
Linette95
Bonjour. Maintenant je suis à 3 mois et demi d'arrêt de traitement et je vais bien. Je reviendrai dans 1 mois pour vous dire ce qu'il en est encore.
Merci pour votre réponse.

6 3
Le 28/04/2020 à 23:32
avatar Linette95
Linette95
Bonjour. J'ai eu le traitement à prendre 15g le matin et 15g le soir. J'ai arrêté tout d'un coup il y a 3 mois. J'ai senti aucune accoutumance. Suis je vraiment malade ? Car l'arrêt ne m'a rien fait du tout.
Je suis tombé sur un psychiatre qui voulait toujours avoir raison. Il m'a mis dans la tête que je suis malade. Pour moi il se trompe clairement.
Enfin voilà suis je malade ? Ou vais je bientôt avoir un manque ?
Cordialement.

7 3
Le 30/04/2020 à 09:33
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour
Il n'y pas d'accoutumance, de dépendance ni de manque avec les neuroleptiques.
Lorsqu'ils sont prescrits pour traiter une psychose, la patient se sent au contraire beaucoup mieux quand il arrête, car les effets indésirables partent plus vite que l'effet curatif sur la maladie qui peut durer plusieurs jours ou semaines.
De nombreux psychotiques ont le même sentiment que vous en arrêtant, et malheureusement, la maladie réapparait et peut conduire à une hospitalisation en milieu psychiatrique.
Je ne connais pas votre situation en particulier, mais l'arrêt d'un neuroleptique et désaccord avec son psychiatre est souvent très dangereux.

16 3
Le 27/04/2020 à 19:57
avatar koukou33
koukou33
Bonjour
Je prends l'abilify 5mg depuis maintenant 6 ans environ, commencant a l'âge de 20ans.
Je ne peux pas vivre sans sinon je ne me sens pas bien. (désespéré....)
Je suis tombée enceinte il y a deux mois. Avant j'avais consulté mon psychologue qui me dit que je pouvais le prendre durant ma grossesse. Mais je m'inquiète quand même pour mon bébé.
Est-ce que quelqu'un le prend aussi durant la grossesse ? Est-ce qu'il y a des avis à partager ?
Merci

5 3
Le 28/04/2020 à 07:22
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour
Plutôt que des avis, voici une information officielle rassurante https://lecrat.fr/...

5 1
Le 27/03/2020 à 08:30
avatar Philippe14
Philippe14
PSYCHOMOTEUR MAIS DE MON AVIS DIMINUE LA CONCENTRATION;

4 3
Le 09/03/2020 à 16:23
avatar alex06800
alex06800
Bonjour
Je viens vers vous car mon fils de 9 ans est suivi en thérapie par des pedopsy, cela fait 2 ans, c est un petit garçon qui n arrive pas à gérer ses émotions.
Lors de la dernière séance , elles veulent mettre en place un traitement afin de le soulager.
elles nous font faire analyse de sang, ECG et EEG pour mettre en place le traitement sous Abilify.
Je trouve cela très lourd, car il n a que 9 ans , et je n ai pas l impression qu il soit bipolaire ou schizo.
J ai très peur de commencer un tel traitement à son age . Pouvez vous me conseiller .
Bien cordialement et merci

12 2
Le 12/03/2020 à 06:04
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour,
Votre question s'apparente à une demande d'avis personnalisé. Un tel avis suppose de connaître le détails de votre dossier médical et n'est donc pas envisageable sur un forum, j'en suis désolé. Consultez votre médecin.

3 2
Le 01/03/2020 à 12:00
avatar Akme
Akme
Bonjour, mon fils de 17 ans prend de l abilify par injection tous les 28 jours depuis plus d 1 ans 1/2 , mais après chaque injection il a très mal au bras pendant 2 jours .
Est-ce normal ?
Est ce possible de faire l injection ds la cuisse ?
Merci de votre réponse

0 0
Le 03/03/2020 à 09:19
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour
Oui, c'est possible.

4 4
Lire tous les commentaires

Actualités

Les ruptures de stock déclarées à l’ANSM par les laboratoires pharmaceutiques ont pour origine des difficultés liées à la production de ces médicaments (illustration).

Disponibilité de spécialités distribuées en ville et à l'hôpital : ruptures, tensions et remises à disposition

La desmopressine est un médicament de synthèse qui mime l'action de l'hormone antidiurétique, celle-ci étant synthétisée par l'hypothalamus et libérée par l'hypophyse postérieure (illustration).

Desmopressine : rappel de tous les lots de MINIRIN SPRAY et d'OCTIM

les comprimés effervescents doivent être dissous dans un liquide avant leur prise (illustration).

DAFALGAN CODEINE : erreur dans la notice des comprimés effervescents sécables