ZOLPIDEM TEVA

Mis à jour : Jeudi 29 Janvier 2015
Famille du médicament :

Hypnotique

29/01/2015 : ce médicament est en arrêt de commercialisation. Il n’est plus disponible en pharmacie ou ne le sera bientôt plus.

Si vous devez prendre ce médicament, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien qui pourront vous conseiller un autre traitement.

Le document ci-dessous représente la dernière fiche publiée par Vidal concernant ce médicament et ne préjuge en rien des évolutions ayant pu survenir postérieurement à cette publication.

Ce médicament est un générique de STILNOX

Dans quel cas le médicament ZOLPIDEM TEVA est-il prescrit ?

Ce médicament est un hypnotique (somnifère) dont les propriétés sont proches de celles des benzodiazépines.

Il est utilisé dans le traitement de l'insomnie occasionnelle ou transitoire.

Présentations du médicament ZOLPIDEM TEVA

ZOLPIDEM TEVA 10 mg : comprimé sécable (blanc) ; boîte de 14
Sur ordonnance (Liste I), durée de prescription limitée à 4 semaines

Composition du médicament ZOLPIDEM TEVA

p cp
Zolpidem tartrate10 mg
Lactose+

Contre-indications du médicament ZOLPIDEM TEVA

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

Attention

Certaines insomnies peuvent traduire une dépression masquée et justifier un traitement spécifique.

Une prise prolongée, surtout à doses importantes, de somnifère, peut provoquer une dépendance. Ce risque de dépendance est accru chez les personnes ayant déjà présenté une dépendance à d'autres médicaments, substances ou à l'alcool.

L'arrêt brutal de ce médicament expose à un syndrome de sevrage : réapparition de l'insomnie, anxiété, maux de tête, douleurs musculaires. Il faut donc s'entourer de conseils médicaux pour diminuer progressivement les doses et espacer les prises, sur une période d'autant plus longue que le traitement a été prolongé.

Un trouble du sommeil persistant ne doit pas vous conduire à augmenter les doses, mais à consulter votre médecin.

Ce médicament expose à un risque de chute chez la personne âgée ayant l'habitude de se lever la nuit.

Un réveil nocturne après la prise du médicament peut entraîner des troubles de mémoire, parfois angoissants.

Évitez les boissons alcoolisées : augmentation du risque de somnolence.

Attention : conducteurCe médicament est un somnifère. Conduire ou utiliser une machine dangereuse dans les heures qui suivent sa prise est bien sûr contre-indiqué. La durée de l'effet sédatif, ainsi que son intensité, est très variable d'une personne à l'autre. Il vous appartient de vérifier, après les premières prises, que la persistance éventuelle d'une somnolence au réveil est compatible avec la poursuite de vos activités habituelles.

Interactions du médicament ZOLPIDEM TEVA avec d'autres substances

Informez votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez d'autres sédatifs (tranquillisants, somnifères, certains médicaments contre la toux ou contre la douleur contenant des opiacés, antidépresseurs, neuroleptiques...).

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Ce médicament ne doit pas être utilisé sans avis médical pendant la grossesse. Les fortes doses au cours des 6 derniers mois sont déconseillées. En fin de grossesse, un traitement par benzodiazépine, même à faible dose, peut être responsable d'effets indésirables chez le nouveau-né : une surveillance médicale du nouveau-né est alors nécessaire pendant 1 à 3 semaines selon les cas.

Allaitement :

Ce médicament passe dans le lait maternel : l'allaitement est déconseillé.

Mode d'emploi et posologie du médicament ZOLPIDEM TEVA

Les comprimés doivent être avalés avec un verre d'eau juste avant le coucher.

Posologie usuelle :

  • Adulte : 1 comprimé, le soir au coucher. Chez les personnes de plus de 65 ans et chez l'insuffisant hépatique, la posologie est habituellement réduite de moitié, soit 1/2 comprimé, le soir au coucher.

Conseils

Ce médicament vous a été prescrit dans une situation précise. Ne le conseillez pas à une autre personne et ne le réutilisez pas ultérieurement sans avis médical.

La durée de prescription des hypnotiques doit être la plus courte possible. Dans certaines situations, le traitement doit toutefois être prolongé. Il appartient alors au médecin de réévaluer périodiquement la nécessité de le poursuivre ou de l'interrompre.

Les somnifères ne sont pas la seule réponse aux troubles du sommeil. Une meilleure hygiène de vie, une consommation modérée d'excitants (y compris les boissons alcoolisées) permettent aussi de lutter efficacement contre les insomnies.

Effets indésirables possibles du médicament ZOLPIDEM TEVA

Sensation d'ivresse, maux de tête, troubles de la coordination des mouvements, somnolence pendant la journée, cauchemars, aggravation de l'insomnie, baisse de la libido.

Fatigue, faiblesse musculaire.

Réaction allergique cutanée, démangeaisons.

Troubles digestifs.

Vision double.

Dans certaines circonstances et chez certaines personnes :

Ces troubles nécessitent l'arrêt du traitement.

Laboratoire Téva Santé

Commentaires (5)

Le 06/09/2013 à 17:39
avatar Modérateur
Modérateur
@PMP132 : ce médicament est inscrit sur la liste I, en raison des risques liés à son utilisation (dépendance notamment). Le pharmacien ne peut délivrer que la quantité nécessaire à un mois de traitement (www.eurekasante.fr/...). La dose maximale est de 1 comprimé par jour à prendre juste avant le coucher.

0 0
Le 04/09/2013 à 16:17
avatar Afef
Afef
Bonjour Mon généraliste qui me suit m'a prescrit sur son ordonnance de prendre durant 6 mois du ZOLPIDEM TEVA 10 mg. Le pharmacien ne veut me donner que deux boîtes par mois. Ce médicament est-il si dangereux? Comme nous venons de nous faire escroquer de 400.000 € je ne trouve plus le sommeil Combien puis-je prendre de cachet par nuit? Cordialement

0 0
Le 02/09/2011 à 22:19
avatar Modérateur
Modérateur
@clem : Oui les génériques sont tout aussi bien contrôlés que les autres médicaments. Pour en savoir plus : www.eurekasante.fr

0 0
Le 02/09/2011 à 00:32
avatar Afef
Afef
J'aurais voulu savoir si les génériques étaient bien contrôlés, à savoir que la molécule dont il s'agit est bien présente dans le comprimé, et surtout à la bonne dose.

0 0
Le 02/09/2011 à 00:32
avatar Afef
Afef
Je n'ai jamais eu aucun préjugé sur les génériques, pour moi une même molécule entraîne les mêmes effets. Or, ici, le Stilnox qui m'aidait bien à dormir ou à avoir des hallucinations quand je n'allais pas dormir tout de suite, ne se retrouve pas dans le générique Zolpidem Teva.

0 3

Actualités

Les ruptures de stock déclarées à l’ANSM par les laboratoires pharmaceutiques ont pour origine des difficultés liées à la production de ces médicaments (illustration).

Disponibilité de spécialités distribuées en ville et à l'hôpital : ruptures, tensions et remises à disposition

La desmopressine est un médicament de synthèse qui mime l'action de l'hormone antidiurétique, celle-ci étant synthétisée par l'hypothalamus et libérée par l'hypophyse postérieure (illustration).

Desmopressine : rappel de tous les lots de MINIRIN SPRAY et d'OCTIM

les comprimés effervescents doivent être dissous dans un liquide avant leur prise (illustration).

DAFALGAN CODEINE : erreur dans la notice des comprimés effervescents sécables