En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

MENAELLE

Mis à jour : Lundi 23 Septembre 2013
Famille du médicament :

Progestatif

23/09/2013 : ce médicament est en arrêt de commercialisation. Il n’est plus disponible en pharmacie ou ne le sera bientôt plus.

Si vous devez prendre ce médicament, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien qui pourront vous conseiller un autre traitement.

Le document ci-dessous représente la dernière fiche publiée par Vidal concernant ce médicament et ne préjuge en rien des évolutions ayant pu survenir postérieurement à cette publication.

Dans quel cas le médicament MENAELLE est-il prescrit ?

Ce médicament contient une hormone naturelle, la progestérone.

Il est utilisé :
  • pour corriger une insuffisance de sécrétion de progestérone dans le traitement du syndrome prémenstruel, de certains troubles des règles, de la tension des seins et de la préménopause ;

  • en complément des estrogènes dans le traitement de la ménopause.

Présentations du médicament MENAELLE

MENAELLE 100 mg : capsule molle ; boîte de 90
Sur ordonnance (Liste I)

Composition du médicament MENAELLE

p caps
Progestérone100 mg
Lécithine de soja+
Huile d'arachide+

Contre-indications du médicament MENAELLE

Ce médicament ne doit pas être utilisé en cas de maladie grave du foie.

Attention

Ce médicament contient de la progestérone naturelle. Il n'a pas d'effet contraceptif à la différence des progestatifs de synthèse qui bloquent l'ovulation.

Conductrice : ce médicament peut être responsable de vertiges ou d'une baisse de la vigilance.

Fertilité, grossesse et allaitement

Ce médicament n'a pas d'indication pendant la grossesse, mais une prise intempestive ne doit pas susciter d'inquiétude particulière.

Mode d'emploi et posologie du médicament MENAELLE

Les capsules doivent être prises à distance des repas, de préférence le soir au coucher.

Posologie usuelle :

La posologie est individuelle et variable selon les cas.

Dans le traitement d'une insuffisance de progestérone : la posologie est de 200 mg par jour, en une prise ou 300 mg par jour, en deux prises, pendant 10 jours par mois (habituellement du 17e au 26e jour du cycle).

Dans le traitement substitutif de la ménopause : la posologie est de 100 mg, 2 fois par jour ou 200 mg, une fois par jour, pendant 12 à 14 jours, en association avec un estrogène.

Effets indésirables possibles du médicament MENAELLE

somnolence, vertiges 1 à 3 heures après la prise du médicament, léger saignement, règles plus fréquentes. Ces effets sont le plus souvent le signe d'un surdosage. Une adaptation de la posologie peut être nécessaire ; demandez l'avis de votre médecin.

Réaction allergique (liée à la présence d'huile d'arachide et de lécithine de soja).

Laboratoire Téva Santé

Commentaires (2)

Le 18/09/2015 à 20:57
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour Zizou,

Effectivement il y a un arrêt de commercialisation de Menaelle, ce n'est donc pas de la faute des pharmaciens...

0 0
Le 13/09/2015 à 18:32
avatar Anonyme1
Anonyme1
Pourquoi MENAELLE a t-il été supprimé ? c'est une progestérone naturelle que j'ai pris pendant des années.... à la place on m'a donné un générique progestan Gé que je ne supporte pas !!!! MENAELLE existe t-il toujours ? j'ai l'impression que les pharmaciens préfèrent nous donner les génériques est ce que quelqu'un peut me répondre ?

5 5

Actualités

PNEUMOVAX n'est pas recommandé chez l'enfant de moins de 2 ans car l'innocuité et l'efficacité du vaccin n'ont pas été établies et de plus, parce que la réponse en anticorps peut être faible (illustration).

PNEUMOVAX seringue préremplie : distribution contingentée en ville, normale à l’hôpital

Représentation en 3D de Candida albicans (illustration)

Fluconazole forme buvable (TRIFLUCAN et génériques) : nouvelle dénomination et changement de dispositif d'administration

Les spécialités de valproate indiquées dans l'épilepsie sont désormais contre-indiquées, sauf exception, chez les patientes épileptiques enceintes ou en âge de procréer, en sus de l'interdiction déjà en place pour les patientes atteintes d'une maladie bipolaire (illustration).

Valproate : interdiction chez toutes les patientes enceintes ou en âge de procréer, sauf exception