En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

BUDÉSONIDE SANDOZ suspension pour inhalation

Mis à jour : Mardi 19 Juin 2018
Famille du médicament :

Antiasthmatique

Ce médicament est un générique de PULMICORT.

Dans quel cas le médicament BUDÉSONIDE SANDOZ suspension pour inhalation est-il prescrit ?

Ce médicament d'action locale contient un corticoïde qui possède une activité anti-inflammatoire marquée sur les muqueuses, notamment celle des bronches.

Il est utilisé, avec un générateur d'aérosol (nébuliseur), dans le traitement de fond de l'asthme chez l'enfant.

L'administration à l'aide d'un nébuliseur est réservée à l'enfant et au nourrisson, lorsque les autres modes d'administration (flacon pressurisé avec chambre d'inhalation par exemple) ne peuvent être utilisés.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament BUDÉSONIDE SANDOZ suspension pour inhalation

BUDÉSONIDE SANDOZ 0,5 mg/2 ml : suspension pour inhalation par nébuliseur ; boîte de 20 récipients unidoses de 2 ml
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 18,91 €.
BUDÉSONIDE SANDOZ 1 mg/2 ml : suspension pour inhalation par nébuliseur ; boîte de 20 récipients unidoses de 2 ml
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 26,91 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament BUDÉSONIDE SANDOZ suspension pour inhalation

p récipientp récipient
Budésonide0,5 mg1 mg
Excipients : Acide citrique anhydre, Acide édétique sel disodique, Eau ppi, Polysorbate 80, Sodium chlorure, Sodium citrate

Attention

Ce médicament est d'action lente. Il n'est pas adapté au traitement de la crise d'asthme. Il doit être pris régulièrement, en respectant les doses et la durée de traitement prescrites par le médecin, même en l'absence de symptômes.

Une aggravation de l'asthme peut traduire une infection : consultez votre médecin.

Une suveillance particulière est nécessaire en cas d'infection pulmonaire (tuberculose, mycose, infection virale).

Attention : sportifSportif : ce médicament contient une substance susceptible de rendre positifs certains tests antidopage.

Interactions du médicament BUDÉSONIDE SANDOZ suspension pour inhalation avec d'autres substances

Informez votre médecin ou votre pharmacien en cas de traitement concomitant par ritonavir, itraconazole, kétoconazole ou nelfinavir.

Mode d'emploi et posologie du médicament BUDÉSONIDE SANDOZ suspension pour inhalation

La suspension est administrée au moyen d'un générateur d'aérosol électrique prescrit pas votre médecin. Elle est prête à l'emploi. Si nécessaire, elle peut être diluée dans du sérum physiologique.

Après inhalation, la suspension inutilisée restant dans la cuve de l'appareil doit être jetée.

Posologie usuelle :

  • Enfant : 0,25 mg à 1 mg (soit 1/2 à 2 flacons à 0,5 mg ou 1/4 à 1 flacon à 1 mg), 2 fois par jour. La dose la plus faible possible est toujours recherchée.

La durée de la nébulisation dépend du type d'appareil utilisé.

Conseils

N'hésitez pas à demander une démonstration du maniement du générateur d'aérosol à votre médecin ou à votre pharmacien.

Il est conseillé de demander à l'enfant de se rincer la bouche après chaque séance de nébulisation pour limiter le risque de candidose ou d'enrouement lié à l'utilisation de ce médicament.

Il est également recommandé de lui rincer le visage après l'utilisation du masque de l'aérosol.

Effets indésirables possibles du médicament BUDÉSONIDE SANDOZ suspension pour inhalation

Irritation de la bouche et de la gorge, toux, voix rauque.

Par ailleurs, une candidose de la bouche et de la gorge peut apparaître.

Très rarement : réaction allergique (éruption cutanée, démangeaisons, urticaire, œdème de Quincke...).

Troubles du sommeil, excitation, anxiété, dépression, irritabilité, troubles du comportement, principalement chez l'enfant.

Comme pour tout produit inhalé, l'inhalation de ce médicament peut provoquer une aggravation paradoxale des difficultés respiratoires : dans ce cas, ne poursuivez pas le traitement sans avoir pris l'avis de votre médecin.

D'autres effets indésirables observés avec les corticoïdes par voie orale ne peuvent être écartés, notamment en cas de traitement prolongé à fortes doses : retard de croisssance chez l'enfant, diminution de la densité osseuse, cataracte, glaucome.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (2)

Le 27/03/2015 à 20:52
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour Ajet,

Le traitement de l'asthme passe par une bonne connaissance des facteurs déclenchants, allergiques ou non. Le Budésonide aide à diminuer l'inflammation des bronches, mais ensuite c'est une question de mode de vie : le sport, l'évitement des facteurs déclenchants, éventuelle désensibilisation à des allergènes, etc. Tout ça pour dire que vous devriez voir un spécialiste pour faire le point, et surtout trouver un moyen de diminuer cette accentuation des crises...

2 0
Le 16/03/2015 à 10:00
avatar Anonyme1
Anonyme1
ce medicament m a été prescrit à vie ; et j ai constaté une accentuation des manifestations d,asthme je suis sportif et je m efforce de pratiquer un sport pour justement calmer les crises d asthme auriez vous un conseil à me donner , merci de votre réponse

6 1

Actualités

ESMYA est indiqué dans la prise en charge de fibromes utérins (illustration).

ESMYA (ulipristal) : restriction des indications et mesures de réduction du risque d'atteintes hépatiques

Représentation en 3D de Streptococcus pneumoniae (illustration).

Vaccin PNEUMOVAX : mise à disposition exceptionnelle de seringues préremplies à péremption courte

L’amyotrophie spinale (ASA ou SMA) est une maladie neuromusculaire progressive d’origine génétique, caractérisée par une dégénérescence des motoneurones (illustration).

SPINRAZA (nusinersen) : risque d'hydrocéphalie communicante, non reliée à une méningite ou à une hémorragie