En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

GELDOLOR

Mis à jour : Mardi 31 Janvier 2017
Famille du médicament :

Phytothérapie

31/01/2017 : ce médicament est en arrêt de commercialisation. Il n’est plus disponible en pharmacie ou ne le sera bientôt plus.

Si vous devez prendre ce médicament, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien qui pourront vous conseiller un autre traitement.

Le document ci-dessous représente la dernière fiche publiée par Vidal concernant ce médicament et ne préjuge en rien des évolutions ayant pu survenir postérieurement à cette publication.

Dans quel cas le médicament GELDOLOR est-il prescrit ?

Ce gel contient des extraits de plantes, qui ont un effet antalgique local.

Il est traditionnellement utilisé dans le traitement d'appoint des douleurs articulaires mineures.

Présentations du médicament GELDOLOR

GELDOLOR : gel pour application locale ; tube de 100 g

Composition du médicament GELDOLOR

p 100 g
Piment de Cayenne, extrait1,15 g
Harpagophytum, teinture30 g

Contre-indications du médicament GELDOLOR

Ce médicament ne doit pas être appliqué sur les muqueuses, un eczéma, une plaie ou sous un pansement étanche (occlusif).

Fertilité, grossesse et allaitement

Ce médicament contient une plante présumée sans danger pendant la grossesse ou l'allaitement. Néanmoins, par mesure de prudence, ne l'utilisez pas sans prendre l'avis de votre pharmacien ou de votre médecin.

Mode d'emploi et posologie du médicament GELDOLOR

Appliquer le gel par un léger massage au niveau de l'articulation douloureuse.

Posologie usuelle :

  • Adulte : 2 applications par jour.

Conseils

Pensez à vous laver les mains après l'application pour éviter tout contact avec les yeux.

Effets indésirables possibles du médicament GELDOLOR

Réaction allergique locale.

Irritation ou sécheresse de la peau en cas d'utilisation prolongée.

Laboratoire Arkopharma

Actualités

Le « pou de tête » (Pediculus humanus capitis) vit sur le cuir chevelu où il se nourrit et sur les cheveux où il pond (illustration).

Poux de tête : arrêt de commercialisation de PRIODERM suite à l'inscription du malathion sur liste I

Radiographie du poignet montrant des lésions de rachitisme, principalement ici des ventouses (illustration @Frank Gaillard sur Wikimedia).

PHOSPHONEUROS : posologie et pipette modifiées pour éviter les erreurs médicamenteuses

Le collyre hypotenseur IOPIDINE 1 % n\\\'est désormais plus recommandé pendant la grossesse (illustration).

IOPIDINE 1 % m/V collyre en solution : désormais non recommandé pendant la grossesse