En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

GLIBENCLAMIDE TEVA

Mis à jour : Mardi 19 Septembre 2017

Antidiabétique oral

Comprimé à 2,5 mg :

Ce médicament est un générique de HÉMI-DAONIL

Comprimé à 5 mg :

Ce médicament est un générique de DAONIL

Dans quel cas le médicament GLIBENCLAMIDE TEVA est-il prescrit ?

Ce médicament est un antidiabétique oral qui appartient à la famille des sulfamides hypoglycémiants. Il permet de diminuer l'excès de sucre dans le sang en favorisant la sécrétion de l'insuline.

Il est utilisé dans le traitement du diabète de type 2 lorsque le régime alimentaire seul est insuffisant.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament GLIBENCLAMIDE TEVA

GLIBENCLAMIDE TEVA 2,5 mg : comprimé sécable ; boîte de 60
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 2,32 €.
GLIBENCLAMIDE TEVA 2,5 mg : comprimé sécable ; boîte de 180
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 6,12 €.
GLIBENCLAMIDE TEVA 5 mg : comprimé sécable ; boîte de 20
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 1,44 €.
GLIBENCLAMIDE TEVA 5 mg : comprimé sécable ; boîte de 90
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 5,64 €.
GLIBENCLAMIDE TEVA 5 mg : comprimé sécable ; boîte de 180
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 11,29 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament GLIBENCLAMIDE TEVA

p cpp cp
Glibenclamide2,5 mg5 mg
Lactose++
Excipients : Amidon de maïs modifié, Crospovidone, Lactose monohydrate, Magnésium stéarate, Povidone, Silice colloïdale anhydre

Contre-indications du médicament GLIBENCLAMIDE TEVA

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

Attention

Ce médicament n'est pas adapté au traitement du diabète de type 1 : celui-ci requiert un traitement par injections d'insuline.

Un sentiment de malaise associé à des sueurs froides, une fringale, une accélération du cœur sont les signes habituels d'une hypoglycémie due à un effet excessif du médicament. Cette hypoglycémie peut également se traduire par des troubles du comportement, qui doivent alerter votre entourage, voire des convulsions ou un coma. En présence de ces signes ou en cas de simple doute, buvez une boisson sucrée ou mangez du sucre. Si le diabétique est inconscient, surtout ne lui donnez rien à boire et appelez votre médecin ou à défaut le 15 ou un service d'urgence.

Consultez rapidement votre médecin en cas de malaises hypoglycémiques répétés.

Certaines situations peuvent contribuer à augmenter la glycémie : infections, prise de médicaments, stress. En cas de soif intense, de grande fatigue, de sensation de malaise général, consultez rapidement votre médecin.

Des analyses de sang régulières permettent à votre médecin d'adapter la posologie. Dans certains cas, il peut être nécessaire de pratiquer vous-même des contrôles, à l'aide de bandelettes et d'un appareil lecteur de glycémie.

Évitez la prise de boissons alcoolisées pendant le traitement : risque accru d'hypoglycémie et risque d'effet antabuse.

Attention : conducteurConducteur : une hypoglycémie peut entraîner un malaise pendant la conduite ou l'utilisation de machines.

Interactions du médicament GLIBENCLAMIDE TEVA avec d'autres substances

Ce médicament ne doit pas être associé avec les médicaments oraux contenant du miconazole (DAKTARIN gel buccal, LORAMYC) : risque d'hypoglycémie.

Il peut interagir avec les médicaments contenant de la phénylbutazone ou du danazol.

Informez par ailleurs votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez un bêtabloquant, un inhibiteur de l'enzyme de conversion, un corticoïde ou un médicament contenant du fluconazole, de la clarithromycine, de l'érythromycine, de la ritodrine, du salbutamol, de la terbutaline ou de la chlorpromazine.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Un diabète mal équilibré peut être néfaste pour l'enfant à naître. Un désir de grossesse nécessite le remplacement de ce médicament par de l'insuline et une surveillance médicale renforcée. Si une grossesse survient alors que vous êtes encore sous traitement antidiabétique oral, consultez rapidement votre médecin pour un passage à l'insuline injectable.

Allaitement :

Les données disponibles ne permettent pas de savoir si ce médicament passe dans le lait maternel : il est contre-indiqué en cas d'allaitement.

Mode d'emploi et posologie du médicament GLIBENCLAMIDE TEVA

Les comprimés doivent être avalés avec un verre d'eau, avant les repas.

Posologie usuelle :

  • Adulte de moins de 65 ans : la dose initiale est de 1/2 comprimé à 2,5 mg ou 5 mg avant le petit déjeuner ; la dose est ensuite adaptée par paliers en fonction de la glycémie, en répartissant les prises avant les 2 ou 3 principaux repas. La dose maximale est de 15 mg par jour.

  • Adulte âgé de plus de 65 ans ou fragilisé : la dose initiale est de 1/2 comprimé à 2,5 mg par jour ; l'adaptation de la posologie est faite ensuite, en fonction de la glycémie, en respectant des paliers d'au moins 7 jours.

Suivre attentivement la prescription de votre médecin. Le régime alimentaire reste nécessaire pendant le traitement.

Conseils

Le respect de certaines règles simples permet de diminuer le risque d'hypoglycémie :
  • toute prise de ce médicament doit être suivie d'un repas (ne prenez pas de comprimé si vous devez sauter le repas suivant) ;

  • si vous envisagez un effort physique intense et prolongé, il peut être nécessaire de diminuer la dose du médicament (demandez conseil à votre médecin) ;

  • informez votre médecin si vous devez travailler la nuit ou si votre religion vous impose un jeûne prolongé ;

  • évitez la prise de boissons alcoolisées à jeun ou à distance des repas.

Le diabète peut diminuer la sensibilité des pieds à la douleur et favoriser les infections. Des plaies profondes peuvent se développer : une hygiène rigoureuse et des chaussures confortables limitent ce risque.

Le régime du diabétique ne consiste pas en une simple interdiction des glucides (sucres, pain, pâtes...) : demandez conseil à votre médecin.

Pesez-vous régulièrement et signalez toute variation rapide de poids à votre médecin.

Effets indésirables possibles du médicament GLIBENCLAMIDE TEVA

Hypoglycémie (voir Attention).

Nausées, diarrhée, gène gastrique, démangeaisons, réaction allergique (éruption cutanée...), sensibilité au soleil.

Troubles de la vision transitoires (flou visuel, troubles de l'accommodation).

Exceptionnellement : anomalie de la numération formule sanguine, augmentation des transaminases, hépatite, inflammation de la paroi des vaisseaux sanguins.

Effet antabuse en cas d'absorption d'alcool pendant les repas.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (2)

Le 25/01/2012 à 17:31
avatar Modérateur
Modérateur
@samra : La perte de poids ne fait pas partie des effets indésirables de Glibenclamide décrits dans son dossier d'enregistrement.

0 0
Le 24/01/2012 à 15:50
avatar Magnésium 2017
Magnésium 2017
Bonjour, ce n'est pas un commentaire que je fais mais plutôt une demande d'aide, ma cousine prend Glibenclamide 5 mg et elle est devenue trop maigre. je voudrais savoir si ce n'est pas ce médicament qui en est la cause. Merci beaucoup pour votre renseignement.

0 0

Actualités

A partir du 17 octobre, l'un ou l'autre des pictogramme ci-dessus sera présent sur les boîtes des médicaments à risque pendant la grossesse.

Grossesse : les boîtes de médicaments à risque arborent le pictogramme "femmes enceintes"

HYALGAN est indiqué dans la prise en charge de la gonarthrose douloureuse avec épanchement (illustration).

Arthrose du genou : HYALGAN (acide hyaluronique) déremboursé à partir du 1er décembre 2017

Les premiers résultats de l'enquête de pharmacovigilance de l'ANSM montrent une forte hausse des signamenets d'effets indésirables en juillet et en août (section d'un graphe reproduit ci-dessous).

LEVOTHYROX : premiers résultats de l'enquête de pharmacovigilance de l'ANSM, des zones d'ombre persistent