En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

SOPHIDONE

Mis à jour : Mardi 21 Mai 2019
Famille du médicament :

Antalgique apparenté à la morphine

Dans quel cas le médicament SOPHIDONE est-il prescrit ?

Ce médicament est un antalgique puissant. Son action est semblable à celle de la morphine. Il combat la douleur en agissant directement sur le cerveau.

Il est utilisé dans le traitement des douleurs cancéreuses, en cas de résistance ou d'intolérance à la morphine.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament SOPHIDONE

SOPHIDONE LP 4 mg : gélule à libération prolongée ; boîte de 14
Sur ordonnance (Stupéfiant) - Remboursable à 65 % - Prix : 11,40 €.
SOPHIDONE LP 8 mg : gélule à libération prolongée ; boîte de 14
Sur ordonnance (Stupéfiant) - Remboursable à 65 % - Prix : 21,73 €.
SOPHIDONE LP 16 mg : gélule à libération prolongée ; boîte de 14
Sur ordonnance (Stupéfiant) - Remboursable à 65 % - Prix : 40,12 €.
SOPHIDONE LP 24 mg : gélule à libération prolongée ; boîte de 14
Sur ordonnance (Stupéfiant) - Remboursable à 65 % - Prix : 56,11 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament SOPHIDONE

p gélp gél
Hydromorphone chlorhydrate4 mg8 mg
p gélp gél
Hydromorphone chlorhydrate16 mg24 mg
Excipients communs : Cellulose microcristalline, Dibutyle sébacate, Encre pour impression, Éthylcellulose, Fer noir oxyde, Gélatine, Gomme laque, Hypromellose, Propylèneglycol, Silice colloïdale anhydre, Sodium laurylsulfate, Titane dioxyde
Autres excipients (spécifiques à certaines formes) : Érythrosine, Fer jaune oxyde, Fer rouge oxyde, Indigotine

Contre-indications du médicament SOPHIDONE

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

Attention

Des précautions sont nécessaires en cas d'insuffisance rénale, d'hypertension intracrânienne et chez les personnes âgées, notamment en cas d'adénome de la prostate.

Attention : conducteurCe médicament peut induire une somnolence parfois intense chez certaines personnes. Cette somnolence peut être augmentée par la prise d'alcool ou d'autres médicaments sédatifs. La conduite ou l'utilisation de machines dangereuses sont déconseillées.

Attention : sportifSportif : ce médicament contient une substance susceptible de rendre positifs certains tests antidopage.

Interactions du médicament SOPHIDONE avec d'autres substances

Ce médicament ne doit pas être associé aux médicaments contenant de la pentazocine ou de la nalbuphine de la buprénorphine (TEMGÉSIC, SUBUTEX et ses génériques) : diminution de l'effet de l'hydromorphone et risque d'apparition d'un syndrome de sevrage.

Il ne doit pas non plus être associé aux antidépresseurs de la famille des IMAO.

Informez votre médecin si vous prenez des médicaments sédatifs qui peuvent augmenter le risque de somnolence.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

L'effet de ce médicament pendant la grossesse est mal connu : son usage est déconseillé.

Allaitement :

Ce médicament est contre-indiqué pendant l'allaitement.

Mode d'emploi et posologie du médicament SOPHIDONE

Les gélules à libération prolongée doivent être avalées avec un verre d'eau, sans être ouvertes ni croquées.

Posologie usuelle :

La posologie, strictement individuelle, est adaptée progressivement par votre médecin en fonction de l'intensité de la douleur et des médicaments éventuellement associés. 4 mg d'hydromorphone correspondent environ à 30 mg de morphine. L'action de ce médicament étant lente et prolongée, il ne doit pas être utilisé pour traiter un accès douloureux aigu : il est préférable d'utiliser en complément une morphine à action immédiate et d'augmenter la dose d'hydromorphone à libération prolongée lors de la prise suivante.

Conseils

Respectez la posologie et la durée de traitement prescrites par votre médecin. Mais si le traitement paraît insuffisant, n'hésitez pas à reprendre contact avec lui.

La prescription de morphine et de substances apparentées (stupéfiants) est rédigée par le médecin sur une ordonnance sécurisée.

La durée de validité de l'ordonnance est limitée à 28 jours.

Effets indésirables possibles du médicament SOPHIDONE

Fréquemment : somnolence, nausées, vomissements qui souvent régressent spontanément ; constipation qui nécessite la prise d'un traitement laxatif régulier.

Plus rarement : confusion des idées, excitation, cauchemars (notamment chez la personne âgée), difficulté respiratoire, difficulté à uriner.

Ce médicament contient un analogue de la morphine et expose à un risque de dépendance. Ce risque est très faible par voie orale, dans les conditions d'utilisation médicale.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (1)

Le 16/09/2016 à 09:05
avatar bleuehirondelle
bleuehirondelle Profession non médicale / Autre
bonjour ,
j ai été traité avec de la morphine pendant 18mois pour un cancer des os et aucun résultats , je souffrais énormément et personne ne croyais que cela me faisais rien?? au bout de 18 mois j ai été hospitalisé et là il se sont rendu compte que je n était pas réceptive a la morphine; depuis on me donne 600mg de tramadol par jour , mais là aussi ce n est pas très efficace??
si vous êtes dans mon cas dite moi ce que vous prenez
au secours!!!

6 0

Actualités

L'approvisionnement en ALDACTAZINE et génériques est fortement perturbé (illustration).

ALDACTAZINE et génériques (spironolactone/altizide) : sept médicaments en rupture de stock

Dans le contexte réglementaire français, le déremboursement d’un médicament permet le passage d’un système de prix administrés à un système de prix libres (illustration).

Plusieurs déremboursements prévus à compter du 2 août 2019

Le taux de remboursement des médicaments prend notamment en compte le service médical rendu dans la pathologie considérée (illustration).

PREVISCAN, ELEBRATO ELLIPTA et TRELEGY ELLIPTA : modification des taux de remboursement au 1er juillet 2019