En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

VIRAFERONPEG

Mis à jour : Vendredi 04 Décembre 2015

Interféron

04/12/2015 : ce médicament est en arrêt de commercialisation. Il n’est plus disponible en pharmacie ou ne le sera bientôt plus.

Si vous devez prendre ce médicament, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien qui pourront vous conseiller un autre traitement.

Le document ci-dessous représente la dernière fiche publiée par Vidal concernant ce médicament et ne préjuge en rien des évolutions ayant pu survenir postérieurement à cette publication.

Dans quel cas le médicament VIRAFERONPEG est-il prescrit ?

Ce médicament contient une substance proche de l'interféron naturel humain. L'interféron est une protéine qui intervient dans la réponse immunitaire ; il renforce les défenses des cellules de l'organisme contre les infections virales. Le peginterféron (ou interféron pégylé) est une forme d'interféron qui permet de réduire la fréquence des injections (une injection par semaine). Les études ont montré que dans un certain nombre de cas, le peginterféron associé à un antiviral, la ribavirine, permet d'éliminer le virus de l'hépatite C.

Il est utilisé dans le traitement de l'hépatite C chronique active, le plus souvent en association avec la ribavirine.

Présentations du médicament VIRAFERONPEG

VIRAFERONPEG 50 μg : poudre et solvant pour solution injectable SC ; stylo à usage unique avec 1 aiguille et 2 tampons nettoyants
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte
VIRAFERONPEG 50 μg : poudre et solvant pour solution injectable SC ; boîte de 4 stylos à usage unique avec 4 aiguilles et 8 tampons nettoyants
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte
VIRAFERONPEG 80 μg : poudre et solvant pour solution injectable SC ; stylo à usage unique avec 1 aiguille et 2 tampons nettoyants
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte
VIRAFERONPEG 80 μg : poudre et solvant pour solution injectable SC ; boîte de 4 stylos à usage unique avec 4 aiguilles et 8 tampons nettoyants
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte
VIRAFERONPEG 100 μg : poudre et solvant pour solution injectable SC ; stylo à usage unique avec 1 aiguille et 2 tampons nettoyants
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte
VIRAFERONPEG 100 μg : poudre et solvant pour solution injectable SC ; boîte de 4 stylos à usage unique avec 4 aiguilles et 8 tampons nettoyants
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte
VIRAFERONPEG 120 μg : poudre et solvant pour solution injectable SC ; stylo à usage unique avec 1 aiguille et 2 tampons nettoyants
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte
VIRAFERONPEG 120 μg : poudre et solvant pour solution injectable SC ; boîte de 4 stylos à usage unique avec 4 aiguilles et 8 tampons nettoyants
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte
VIRAFERONPEG 150 μg : poudre et solvant pour solution injectable SC ; stylo à usage unique avec 1 aiguille et 2 tampons nettoyants
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte
VIRAFERONPEG 150 μg : poudre et solvant pour solution injectable SC ; boîte de 4 stylos à usage unique avec 4 aiguilles et 8 tampons nettoyants
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte

Composition du médicament VIRAFERONPEG

p stylop stylop stylo
Peginterféron alfa-2b50 μg80 μg100 μg
p stylop stylo
Peginterféron alfa-2b120 μg150 μg

Contre-indications du médicament VIRAFERONPEG

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

Attention

Des précautions sont nécessaires chez les personnes souffrant d'insuffisance rénale, d'insuffisance respiratoire, de diabète mal équilibré, de maladie du cœur (insuffisance cardiaque, troubles du rythme cardiaque), de psoriasis, de sarcoïdose, d'antécédents de dépression ou de troubles psychiques.

Certains effets indésirables peuvent nécessiter une interruption momentanée ou un arrêt définitif du traitement. Signalez rapidement à votre médecin la survenue de un ou de plusieurs des symptômes suivants :

Des prises de sang régulières (bilan thyroïdien, numération formule sanguine) sont nécessaires avant et pendant le traitement.

Chez les enfants ayant reçu un traitement combiné peginterféron et ribavirine, il a fréquemment été observé une perte de poids et un retard de croissance. La décision de traiter les enfants est prise par le médecin au cas par cas, en fonction de divers facteurs tels que la progression de la maladie (état du foie) ou la charge virale.

Des boissons en quantité suffisante sont indispensables pour éviter tout risque de déshydratation, notamment en cas de forte chaleur.

Ce traitement peut favoriser l'inflammation des gencives (gingivite) et, à plus long terme, le déchaussement des dents. Il est important d'avoir une bonne hygiène buccodentaire et de faire contrôler régulièrement ses dents par le dentiste.

Attention : conducteurSi vous devez conduire ou utiliser une machine dangereuse, assurez-vous préalablement que ce médicament n'altère pas votre vigilance.

Interactions du médicament VIRAFERONPEG avec d'autres substances

Informez votre médecin si vous prenez de l'aspirine, un corticoïde ou un sédatif.

Fertilité, grossesse et allaitement

L'effet de ce médicament pendant la grossesse ou l'allaitement est mal connu. Par mesure de prudence, une contraception efficace est nécessaire pendant toute la durée du traitement et l'allaitement est déconseillé.

La ribavirine associée au peginterféron est contre-indiquée pendant la grossesse.

Mode d'emploi et posologie du médicament VIRAFERONPEG

Ce médicament est injecté par voie sous-cutanée, une fois par semaine.

Les patients peuvent être formés à la technique d'auto-injection. La premèire injection doit être réalisée sous la surveillance d'un personnel de santé.

Posologie usuelle :

  • Adulte de plus de 18 ans :

    • lorsque le produit est associé à la ribavirine : 1,5 μg par kg et par semaine ;

    • lorsque le produit est utilisé seul : 0,5 à 1 μg par kg et par semaine.

  • Adolescent et enfant de plus de 3 ans : la posologie varie en fonction de la taille et du poids (surface corporelle).

La durée du traitement est fixée par le médecin, en fonction de l'évaluation clinique individuelle.

Conseils

La consommation d'alcool doit être la plus faible possible.

Ce médicament doit être conservé à une température comprise entre + 2° et + 8 °C (au réfrigérateur). Il ne doit pas être congelé.

Après une première utilisation, il se conserve 27 jours entre + 2° et + 8 °C. Le stylo doit être sorti du réfrigérateur une demi-heure avant l'injection et être remis au froid immédiatement après. L'aiguille doit être jetée après chaque utilisation. Le stylo peut être conservé à température ambiante (inférieure à 25 °C) pendant 2 jours maximum au cours de la période d'utilisation du produit.

Conditions de délivrance :

Ce médicament est un médicament à prescription restreinte : la prescription initiale de ce médicament ne peut être faite que par un médecin spécialisé en maladies de l'appareil digestif, en infectiologie ou en médecine interne. Cette ordonnance initiale est valable 6 mois. Elle doit être présentée avec les ordonnances de renouvellement qui peuvent être rédigées par le médecin traitant.

Effets indésirables possibles du médicament VIRAFERONPEG

Les effets indésirables du traitement peuvent être nombreux. Ils sont variables en intensité et en fréquence selon les personnes.

Syndrome pseudogrippal : fièvre, frissons, perte d'appétit, maux de tête, sueurs, courbatures, douleurs articulaires ; ces troubles sont généralement atténués par la prise de paracétamol et tendent à disparaître progressivement. Cependant, la poursuite du traitement peut entraîner un état de grande lassitude, une sensation de faiblesse persistante.

Troubles de l'humeur, irritabilité, anxiété, état dépressif, idées suicidaires, insomnie.

Dérèglement du fonctionnement de la glande thyroïde.

Anomalies de la numération formule sanguine pouvant nécessiter une adaptation des posologies.

Vomissements.

Ont aussi été observés :
  • augmentation des triglycérides ;

  • troubles oculaires (vision trouble, difficulté à distinguer les détails...), nécessitant un examen ophtalmologique rapide ;

  • essoufflement anormal, toux ;

  • étourdissement, vertiges, fourmillement des extrémités, tremblements, troubles du goût, trous de mémoire, impuissance, ;

  • palpitations, douleurs thoraciques, insuffisance cardiaque, infarctus du myocarde (exceptionnel) ;

  • démangeaisons, sécheresse de la peau, éruption cutanée, bouche sèche ;

  • douleur ou nodule au point d'injection.

Chez l'enfant, un ralentissement de croissance en taille et en poids a également été observé.

Laboratoire MSD FRANCE

Commentaires (4)

Le 09/01/2015 à 19:23
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour Bibol,

Nous ne connaissons pas cette indication avec ce médicament, normalement utilisé en cas d'hépatite C. Bien à vous.

0 0
Le 23/12/2014 à 00:17
avatar Magnésium 2017
Magnésium 2017
bsr, il vient d’être prescrit à mon fils pour une hypereosinophilie, cela risque de fonctionner ?

0 0
Le 05/07/2013 à 16:32
avatar Modérateur
Modérateur
@decibel : vous avez raison, ce médicament peut être utilisé si la cirrhose ne présente pas de manifestation. En revanche, il est contre-indiqué en cas de cirrhose du foie décompensée. Nous allons modifier la fiche en conséquence.

0 0
Le 05/07/2013 à 15:07
avatar Magnésium 2017
Magnésium 2017
Contrairement à ce qui est notifié sur ce site, le viraferonpeg soigne entre entre autres les cirrhoses alors que vous indiquez le contraire. Pa sérieuxn à fuir !

0 0

Actualités

La prescription d'un THS semble plus utile les premières années suivant le début de la ménopause (illustration).

Ménopause : un suivi de 18 ans de 27 000 femmes sous THS ou placebo écarte les risques annoncés en 2002

Les IEC et les ARA II sont formellement contre-indiqués aux 2e et 3e trimestres de la grossesse (illustration).

IEC et ARA II : un mésusage persistant pendant la grossesse

A partir du 17 octobre, l'un ou l'autre des pictogramme ci-dessus sera présent sur les boîtes des médicaments à risque pendant la grossesse.

Grossesse : les boîtes de médicaments à risque arborent le pictogramme "femmes enceintes"