En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

SANTALUM COMPLEXE No 30

Mis à jour : Mardi 02 Mars 2010
Famille du médicament :

Homéopathie

02/03/2010 : ce médicament est en arrêt de commercialisation. Il n’est plus disponible en pharmacie ou ne le sera bientôt plus.

Si vous devez prendre ce médicament, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien qui pourront vous conseiller un autre traitement.

Le document ci-dessous représente la dernière fiche publiée par Vidal concernant ce médicament et ne préjuge en rien des évolutions ayant pu survenir postérieurement à cette publication.

Dans quel cas le médicament SANTALUM COMPLEXE No 30 est-il prescrit ?

Ce médicament est un complexe (association) de composants homéopathiques.

Il est utilisé dans le traitement homéopathique des troubles liés à un adénome de la prostate.

Présentations du médicament SANTALUM COMPLEXE No 30

SANTALUM complexe 30 : solution buvable ; flacon de 30 ml (gouttes)

Composition du médicament SANTALUM COMPLEXE No 30

Apium petroselinum D2, Balsamum copaivae D2, Oleum santali D1, Petasites officinal D1, Thuya D3, aa ; alcool.

Attention

Un avis médical est nécessaire avant de débuter le traitement.

Mode d'emploi et posologie du médicament SANTALUM COMPLEXE No 30

Ce médicament doit être pris de préférence à distance des repas.

Les gouttes doivent être diluées dans un peu d'eau.

Posologie usuelle :

30 gouttes, 3 fois par jour.

Laboratoire Lehning

Actualités

ESMYA est indiqué dans la prise en charge de fibromes utérins (illustration).

ESMYA (ulipristal) : restriction des indications et mesures de réduction du risque d'atteintes hépatiques

Représentation en 3D de Streptococcus pneumoniae (illustration).

Vaccin PNEUMOVAX : mise à disposition exceptionnelle de seringues préremplies à péremption courte

L’amyotrophie spinale (ASA ou SMA) est une maladie neuromusculaire progressive d’origine génétique, caractérisée par une dégénérescence des motoneurones (illustration).

SPINRAZA (nusinersen) : risque d'hydrocéphalie communicante, non reliée à une méningite ou à une hémorragie