En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

ATROPINE FAURE

Mis à jour : Mardi 20 Mars 2018
Famille du médicament :

Mydriatique

Dans quel cas le médicament ATROPINE FAURE est-il prescrit ?

Ce collyre contient de l'atropine qui dilate la pupille et bloque l'accommodation.

Il est utilisé :

  • dans le traitement de certaines affections de l'œil,

  • comme préparation à certains examens réalisés par l'ophtalmologiste.

Présentations du médicament ATROPINE FAURE

ATROPINE FAURE 1 % : collyre ; boîte de 100 unidoses de 0,4 ml
Sur ordonnance (Liste I) - Non remboursé - Prix libre 

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament ATROPINE FAURE

p unidose
Atropine sulfate4 mg
Excipients : Eau purifiée, Glycine, Phosphate monopotassique, Sodium chlorure

Contre-indications du médicament ATROPINE FAURE

Ce médicament ne doit pas être utilisé chez les personnes présentant une prédisposition au glaucome à angle fermé.

Attention

La solution ne doit être utilisée chez le jeune enfant que par un médecin.

Ne laissez pas ce collyre à la portée des enfants : risque d'intoxication grave en cas d'ingestion accidentelle.

L'utilisation de ce collyre provoque une sensibilité accrue à la lumière : le port de lunettes de soleil est recommandé.

Des précautions sont nécessaires chez les personnes présentant un risque de rétention des urines par adénome de la prostate.

Lors d'instillations répétées chez les personnes souffrant d'un adénome de la prostate, ou chez l'enfant, il peut être nécessaire de comprimer les voies lacrymales (angle interne de l'œil), après l'instillation, pour éviter le passage excessif du produit dans le sang : demandez conseil à votre ophtalmologiste.

Attention : conducteurConducteur : la conduite automobile est déconseillée après l'instillation de ce collyre, car il peut être responsable de troubles visuels et d'une sensibilité anormale à la lumière.

Interactions du médicament ATROPINE FAURE avec d'autres substances

En cas de prise conjointe de médicaments atropiniques, le risque d'effets indésirables est accru.

Fertilité, grossesse et allaitement

L'effet de ce médicament pendant la grossesse ou l'allaitement est mal connu : seul votre médecin peut évaluer le risque éventuel de son utilisation dans votre cas.

Mode d'emploi et posologie du médicament ATROPINE FAURE

Tirer la paupière inférieure vers le bas tout en regardant vers le haut et déposer une goutte de collyre entre la paupière et le globe oculaire (cul-de-sac conjonctival).

Posologie usuelle :

  • Adulte : 1 ou 2 gouttes, 2 à 4 fois par jour.

Ne dépassez en aucun cas la posologie prescrite par votre médecin.

Effets indésirables possibles du médicament ATROPINE FAURE

La sensibilité à la lumière par dilatation de la pupille et les troubles de la vision de près sont des effets normaux du collyre.

En revanche, les signes suivants peuvent correspondre à un surdosage et doivent être signalés au médecin : sécheresse de la bouche, constipation, fièvre, irritabilité, accélération du cœur, rougeur du visage, confusion mentale.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (0)

Actualités

La rupture de stock de MENVEO touche la ville et l'hôpital pour une durée indéterminée (illustration).

Vaccin méningococcique MENVEO : rupture de stock en ville et à l'hôpital pour une durée indéterminée

Les femmes enceintes ou désirant une grossesse, traitées par CYNOMEL, doivent consulter leur médecin pour remplacer ce traitement par la lévothyroxine (illustration).

CYNOMEL (liothyronine) : désormais contre-indiqué pendant la grossesse

L’hypotension orthostatique est un facteur de morbi-mortalité indépendant des pathologies associées et augmente la mortalité totale et cardiovasculaire (illustration).

Hypotension orthostatique : arrêt de commercialisation d’HEPT A MYL (heptaminol)