En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

QVAR

Mis à jour : Jeudi 19 Octobre 2017

Antiasthmatique

Dans quel cas le médicament QVAR est-il prescrit ?

Ce médicament d'action locale contient un corticoïde qui possède une activité anti-inflammatoire marquée sur les muqueuses, notamment celles des bronches.

Il est utilisé dans le traitement de fond de l'asthme.

L'Autohaler est adapté aux personnes ayant des difficultés à utiliser les aérosols doseurs.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament QVAR

QVAR Autohaler : solution pour inhalation ; flacon pressurisé avec embout buccal (200 bouffées)
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 26,39 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament QVAR

p dose
Béclométasone dipropionate100 μg
Excipients : Éthanol anhydre, Norflurane

Attention

Ce médicament d'action lente n'est pas adapté au traitement de la crise d'asthme. En cas de crise, vous devez toujours disposer d'un bronchodilatateur d'action rapide et brève par voie inhalée.

Une aggravation de l'asthme peut traduire une infection : consultez rapidement votre médecin.

Attention : sportifSportif : ce médicament contient une substance susceptible de rendre positifs certains tests antidopage.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Les données scientifiques actuellement disponibles n'ont pas mis en évidence de problème particulier lors de l'utilisation de ce médicament pendant la grossesse à la dose préconisée. Néanmoins, ne l'utilisez pas sans avis médical.

Allaitement :

La possibilité d'un effet du médicament chez le nourrisson est très improbable ; néanmoins, par mesure de prudence, l'allaitement est déconseillé sans avis médical.

Mode d'emploi et posologie du médicament QVAR

L'inhalation du médicament doit se faire au cours d'une inspiration profonde, précédée si possible d'une expiration forcée. Il est ensuite nécessaire de retenir sa respiration pendant quelques instants.

Mettre le levier en position « relevée » avant chaque inhalation et en position « fermée » après chaque inhalation.

Il ne faut jamais souffler dans l'appareil.

Posologie usuelle :

Elle est strictement individuelle ; elle varie selon l'âge et le stade de la maladie. La dose efficace la plus faible est toujours recherchée ; elle est répartie régulièrement en 2 ou 4 prises au cours de la journée.

Conseils

N'hésitez pas à demander une démonstration du maniement de cet appareil à votre médecin ou à votre pharmacien.

Nettoyez l'embout buccal à l'eau après utilisation.

Lorsque ce médicament est utilisé conjointement avec un bronchodilatateur, le bronchodilatateur devra être inhalé en premier.

Il est conseillé de se rincer la bouche avec un verre d'eau après chaque inhalation pour limiter le risque de candidose ou d'enrouement lié à l'utilisation de ce médicament.

Le flacon est sous pression : conservez-le à l'abri de la chaleur.

Effets indésirables possibles du médicament QVAR

Comme pour tout produit inhalé, l'utilisation de ce médicament peut provoquer une aggravation paradoxale des difficultés respiratoires : dans ce cas, ne poursuivez pas le traitement sans avis médical.

Candidose (également appelée muguet) de la bouche et de la gorge, pouvant être prévenue par le rinçage de la bouche après l'inhalation.

Irritation de la bouche et de la gorge, toux, voix rauque.

Rarement : réaction allergique (éruption cutanée, démangeaisons, urticaire, œdème de Quincke).

Très rarement : glaucome, cataracte.

Troubles du sommeil, excitation, anxiété, dépression, irritabilité, troubles du comportement, principalement chez l'enfant.

En cas d'usage prolongé à forte dose, d'autres effets généraux peuvent apparaître : fragilisation de la peau, bleus, fragilisation du tissu osseux, retard de croissance chez l'enfant.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (5)

Le 27/01/2012 à 11:15
avatar Modérateur
Modérateur
@Fredo : Les symptômes de l'asthme sont essentiellement respiratoires (voir www.eurekasante.fr/...). Qvar est un médicament qui lutte contre l'inflammation des bronches, quelle que soit la cause de cette inflammation.

0 0
Le 26/01/2012 à 18:05
avatar Magnésium 2017
Magnésium 2017
Bonsoir, Je prends Qvar depuis 1 mois 1/2. J'observe un ralentissement du transit intestinal, et conséquemment un début de prise de poids. Pas de candidose. J'ai été dépisté "syndrome d'obstruction bronchique" lors d'une visite médicale à la CPAM. Je n'ai jamais ressenti de gène respiratoire, par contre depuis 3 ans des états de fatigue inexpliquée. Suis-je devenu asthmatique ?

5 1
Le 03/12/2011 à 23:47
avatar Magnésium 2017
Magnésium 2017
il est difficile pour moi de repérer quand il n'y a plus de Qvar dans l'étui... Y aurait-il un moyen d'installer un repère ? Merci beaucoup !

18 1
Le 18/11/2011 à 13:42
avatar Modérateur
Modérateur
@helphie : Le Qvar peut être à l'origine de votre langue blanche et de la raucité de votre voix. Cela est du à un champignon microscopique, Candida albicans. Ce champignon peut également être à l'origine de votre constipation. Consultez votre médecin afin qu'il vous prescrive un traitement adapté.

1 4
Le 13/11/2011 à 22:32
avatar Magnésium 2017
Magnésium 2017
Bonsoir,  je prends du Qvar depuis le mois d'octobre et je dois le continuer pendant un mois encore. Mon pneumologue m'a conseillé de bien me rincer la bouche. Je le fais rigoureusement, mais voilà j'ai la langue blanche depuis quinze jours, la voix par moment devient rauque. Et j'ai un autre symptôme qui est peut être lié à l'utilisation du Qvar, je suis très constipée y a-t-il un lien ?

7 11

Actualités

BAYPRESS est un inhibiteur calcique indiqué dans le traitement de l'hypertension artérielle essentielle (illustration).

HTA : arrêt de commercialisation de BAYPRESS (nitrendipine) fin 2017

Représentation anatomique en 3D de la glande thyroïde (illustration).

THYROFIX comprimé : nouvelle spécialité de lévothyroxine à partir de décembre 2017

La transmission de l'hépatite A est le plus souvent oro-fécale par des aliments ou de l'eau contaminés (illustration).

Hépatite A : mise à disposition d'unités du vaccin HAVRIX 1440 destinées à l'export