XYREM

Mis à jour : Jeudi 14 Mai 2020
Famille du médicament :

Anesthésique général

Dans quel cas le médicament XYREM est-il prescrit ?

Ce médicament est un anesthésique qui agit sur le système nerveux central. Son mécanisme d'action est mal connu. Pris avant de s'endormir, il permet d'augmenter le sommeil profond et la durée du sommeil nocturne. Il réduit ainsi la somnolence excessive pendant la journée.

Il est utilisé dans le traitement de la narcolepsie avec cataplexie chez l'adulte.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament XYREM

XYREM : solution buvable ; flacon de 180 ml avec seringue graduée et 2 godets doseurs de 90 ml

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament XYREM

p ml
Oxybate de sodium500 mg
Excipients : Acide malique, Eau purifiée, Sodium, Sodium hydroxyde

Contre-indications du médicament XYREM

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • déficit en semi-aldéhyde succinique déshydrogénase (maladie rare),

  • dépression grave,

  • en association avec un traitement par un opiacé ou un barbiturique.

Attention

Ce médicament peut être responsable d'une dépression respiratoire pouvant se traduire par des difficultés respiratoires ou des arrêts respiratoires brefs pendant votre sommeil (apnée du sommeil).

L'oxybate de sodium peut entraîner un risque d'abus qui expose à des effets indésirables graves. Ce risque n'a pas été clairement établi dans les conditions médicales normales. Néanmoins, une surveillance médicale est nécessaire au cours du traitement pour dépister tout usage abusif, en particulier chez les personnes ayant souffert d'une dépendance à l'alcool, aux drogues ou aux médicaments.

La survenue lors du traitement de troubles de la pensée, d'anomalies du comportement, d'un état dépressif ou d'épisodes de somnabulisme nécessite un avis médical rapide. Une surveillance particulière est recommandée chez les patients ayant des antécédents de dépression.

Des précautions sont nécessaires en cas de porphyrie, d'épilepsie ou d'insuffisance hépatique.

Ce médicament contient du sel (sodium) en quantité notable (820 mg de sodium pour une dose de 4,5 g).

La prise de boissons alcoolisées pendant le traitement est fortement déconseillée.

Conduire ou utiliser une machine dangereuse dans les 6 heures qui suivent la prise de ce médicament est formellement déconseillé. La durée de des effets du médicament, ainsi que leur intensité, est très variable d'une personne à l'autre. Il vous appartient de vérifier, après les premières prises, que la persistance éventuelle d'une somnolence au réveil est compatible avec la poursuite de vos activités habituelles.

Interactions du médicament XYREM avec d'autres substances

Ce médicament ne doit pas être associé avec les médicaments contenant un opiacé (antidouleur ou antitussif) ou un barbiturique.

Il peut interagir avec les médicaments de la famille des benzodiazépines (somnifères ou tranquillisants) et les médicaments contenant du topiramate ou du valproate de sodium.

Fertilité, grossesse et allaitement

L'effet de ce médicament pendant la grossesse ou l'allaitement est mal connu : son usage est déconseillé.

Mode d'emploi et posologie du médicament XYREM

La dose quotidienne est répartie en 2 prises égales : la première prise a lieu au moment du coucher, au moins 2 à 3 heures après le repas ; la deuxième prise a lieu 2 heures et demi à 4 heures après la première.

La solution doit être versée dans le godet doseur et diluée avec 60 ml d'eau. Il est recommandé de préparer les deux prises en même temps avant le coucher.

Posologie usuelle :

  • Adulte de plus de 18 ans : la posologie est strictement individuelle.

Conseils

Afin de prévenir le risque d'incontinence urinaire pendant la nuit, il est conseillé d'aller aux toillettes la soir avant de prendre la première dose.

Après dilution dans les godets, la solution doit être utilisée dans les 24 heures.

Le flacon ne doit pas être conservé plus de 40 jours après ouverture.

Conditions particulières de délivrance :

La première ordonnance est établie par un centre du sommeil ou par un neurologue. La prescription initiale, valable un an, doit être présentée avec celles destinées aux renouvellements (qui peuvent être rédigées par un autre médecin). Chaque prescription doit être rédigée sur une ordonnance «sécurisée». La durée de validité de chaque ordonnance est limitée à 28 jours.

Effets indésirables possibles du médicament XYREM

Très fréquents (plus de 10 % des patients) : maux de tête, vertiges, nausées.

Fréquents (1 à 10 % des patients) :
  • dépression, anxiété, confusion des idées, nervosité, désorientation, rêves anormaux, cauchemars, somnanbulisme, insomnie ;

  • paralysie du sommeil, somnolence, tremblements, troubles de l'équilibre ou de l'attention, fourmillements, troubles de la sensibilité ou du goût ;

  • diminution de l'appétit, vomissements, diarrhée, douleur abdominale ;

  • palpitations, hypertension, essoufflement, ronflement, nez bouché ;

  • sueurs, éruption cutanée, douleur articulaire, crampes ;

  • incontinence urinaire, énurésie ;

  • fatigue, sensation d'ébriété, chute, perte de poids ;

  • vision trouble, rhume, sinusite.

Peu fréquents (moins de 1 % des patients) :
  • psychose, paranoïa, hallucinations, troubles de la pensée, agitation, insomnie d'endormissement, tentative de suicide ;

  • incontinence fécale.

Fréquence indéterminée :
  • dépression respiratoire ;

  • euphorie, troubles des conduites alimentaires liés au sommeil, attaque de panique, trouble bipolaire, idée délirante, comportement agressif, grincement des dents pendant la nuit ;

  • syndrome des jambes sans repos ;

  • convulsions ;

  • bourdonnements d'oreilles.

Des effets tels qu'insomnie, maux de tête, anxiété, sensations vertigineuses, troubles du sommeil, somnolence, hallucinations et troubles psychiques peuvent également être observés à l'arrêt du traitement.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Plan de Gestion des Risques du médicament XYREM

Depuis 2005, certains médicaments font l'objet d'une surveillance spéciale destinée à évaluer, tout au long de leur commercialisation, les risques qu'ils pourraient entraîner. Ce système de surveillance est appelé Plan de gestion des risques (PGR).
Retrouvez les documents de réduction des risques mis en place dans le cadre du Plan de gestion des risques.

LEXIQUE

anesthésique

Médicament qui entraîne une anesthésie. Outre les anesthésiques généraux qui permettent d'endormir les malades avant une opération, il existe des anesthésiques locaux, qui peuvent être injectés au contact d'un nerf pour insensibiliser une région du corps. Les anesthésiques locaux sont également appelés anesthésiques de contact.

antécédent

Affection guérie ou toujours en évolution. L'antécédent peut être personnel ou familial. Les antécédents constituent l'histoire de la santé d'une personne.

barbiturique

Famille de puissants sédatifs apparentés au phénobarbital. Actuellement, les barbituriques sont surtout utilisés comme anticonvulsivants ou, à faible dose, comme tranquillisants.

benzodiazépine

Famille de médicaments aux effets tranquillisants, sédatifs et anticonvulsivants. Ils favorisent la relaxation musculaire et l'endormissement. Pris à forte dose ou pendant une durée trop longue, ils entraînent une dépendance. Leur arrêt brutal expose à un syndrome de sevrage.

convulsions

Contractions involontaires limitées à quelques muscles ou généralisées à tout le corps. Elles sont dues à une souffrance ou à une stimulation excessive du cerveau : fièvre, intoxication, manque d'oxygène, lésion du cerveau. Les convulsions peuvent être dues à une crise d'épilepsie ou à une fièvre élevée chez le jeune enfant.

dépression

Maladie associant le plus souvent un sentiment de fatigue, d'inutilité, de culpabilité, d'incapacité à accomplir les tâches quotidiennes. Une perte d'appétit et des troubles du sommeil sont fréquents. Les pulsions suicidaires sont l'un des signes de gravité de la dépression.

dépression respiratoire

Diminution, voire arrêt de la respiration, par inhibition des centres nerveux qui commandent les mouvements d'inspiration et d'expiration.

énurésie

Forme particulière d'incontinence qui se manifeste chez l'enfant par l'incapacité à retenir ses urines la nuit (énurésie nocturne) ou, plus rarement, le jour et la nuit. Ces pertes d'urines sont anormales chez les enfants âgés de plus de 5 ans, âge auquel le contrôle des sphincters devrait être acquis.

épilepsie

Maladie chronique survenant par crises, liée à une anomalie de l'activité électrique d'un groupe de cellules cérébrales. Ses manifestations, d'intensité variable, vont de la chute brutale de l'attention (absences, ou petit mal) à la perte de conscience accompagnée de mouvements musculaires anormaux (convulsions, ou grand mal). L'épilepsie partielle, comme son nom l'indique, ne concerne pas la totalité du corps : les mouvements saccadés ne touchent qu'un ou plusieurs groupes musculaires.

insuffisance hépatique

Incapacité du foie à remplir sa fonction, qui est essentiellement l'élimination de certains déchets, mais également la synthèse de nombreuses substances biologiques indispensables à l'organisme : albumine, cholestérol et facteurs de la coagulation (vitamine K, etc.).

médicament à prescription restreinte
Terme regroupant certains médicaments susceptibles de poser des problèmes en matière de santé publique et dont la prescription obéit à des règles précises :
  • Médicament réservé à l'usage hospitalier : il ne peut être ni prescrit ni délivré en dehors de l'hôpital.

  • Médicament à prescription initiale hospitalière : il doit être obligatoirement prescrit initialement à l'hôpital, mais la délivrance du médicament et les ordonnances de renouvellement peuvent être réalisées en dehors de l'hôpital.

  • Médicament à surveillance particulière : pendant toute la durée du traitement, les malades traités par un médicament appartenant à cette catégorie doivent faire l'objet de soins particuliers (prises de sang, examens complémentaires, consultations plus fréquentes). Le renouvellement de l'ordonnance est subordonné au respect des règles de surveillance.

D'autres médicaments obéissent à des règles de délivrance particulière : les médicaments d'exception et les stupéfiants (voir ces termes).

narcolepsie

Maladie neurologique entraînant des envies de sommeil incontrôlables, survenant par accès de courte durée dans la journée. Elle est soit isolée (maladie de Gélineau), soit en rapport avec une autre maladie (traumatisme crânien, tumeur cérébrale, épilepsie, obésité, etc).

opiacé

Famille chimique qui englobe l'opium et ses dérivés. Outre les drogues telles que l'opium ou l'héroïne, la famille des opiacés comporte la morphine (antalgique puissant), la codéine (antitussif et antalgique) et de nombreuses autres substances.

palpitations

Perception anormale de battements cardiaques irréguliers.

porphyrie

Maladie héréditaire rare due à un trouble du métabolisme d'une substance appelée porphyrine.