En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

IMODIUMDUO

Mis à jour : Jeudi 18 Octobre 2018
Famille du médicament :

Antidiarrhéique et pansement digestif

Dans quel cas le médicament IMODIUMDUO est-il prescrit ?

Ce médicament contient un antidiarrhéique et un pansement digestif au silicone. L'antidiarrhéique agit en ralentissant le transit intestinal et en réduisant les sécrétions intestinales.

Il est utilisé dans le traitement symptomatique des diarrhées aiguës associées à un ballonnement abdominal, en complément des mesures diététiques.

Présentations du médicament IMODIUMDUO

IMODIUMDUO : comprimé (blanc ; arôme vanille) ; boîte de 8
- Non remboursé - Prix libre 

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament IMODIUMDUO

p cp
Lopéramide chlorhydrate2 mg
Siméticone (exprimé en diméticone)125 mg
Excipients : Acide stéarique, Alcool benzylique, Cellulose microcristalline, Glucose, Maltodextrine, Phosphate dicalcique anhydre, Potassium acésulfame, Propylèneglycol, Sodium carboxyméthylamidon, Vanille arôme artificiel

Contre-indications du médicament IMODIUMDUO

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

Attention

Cet antidiarrhéique peut être obtenu sans ordonnance. Néanmoins, il ne doit pas être employé sans avis médical en cas d'insuffisance hépatique et chez les personnes infectées par le VIH. En l'absence d'amélioration après 2 jours de traitement, consultez votre médecin.

Le traitement doit être arrêté dès que les selles recommencent à être formées ou en cas de survenue d'un gonflement abdominal. L'usage trop prolongé du médicament expose à un risque de constipation grave.

Le lopéramide peut provoquer des troubles du rythme cardiaque en cas de surdosage ; respectez la dose et la durée de traitement préconisées par votre pharmacien.

Attention : conducteurSi vous devez conduire ou utiliser une machine dangereuse, assurez-vous préalablement que ce médicament n'altère pas votre vigilance.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Les études actuellement disponibles n'ont pas mis en évidence de problème particulier lors de l'utilisation ponctuelle de ce médicament chez la femme enceinte. Néanmoins, il est déconseillé pendant la grossesse sans avis médical.

Allaitement :

Ce médicament passe faiblement dans le lait maternel. Néanmoins, son utilisation est déconseillée pendant l'allaitement.

Mode d'emploi et posologie du médicament IMODIUMDUO

Les comprimés sont à croquer.

Posologie usuelle :

  • Adulte de plus de 18 ans : commencer par 2 comprimés, puis 1 comprimé supplémentaire après chaque selle liquide, sans dépasser 4 comprimés par jour.

  • Adolescent de 12 à 18 ans : commencer par 1 comprimé, puis 1 comprimé supplémentaire après chaque selle liquide, sans dépasser 4 comprimés par jour.

La durée du traitement est limitée à 2 jours ; au-delà, si les troubles persistent, consulter un médecin.

Respectez rigoureusement la posologie recommandée par votre pharmacien.

Conseils

Une diarrhée peut provoquer une déshydratation, notamment chez la personne âgée. Cette perte d'eau par l'organisme doit être compensée par des solutés de réhydratation ou des boissons abondantes (bouillon salé, boissons sucrées) car elle peut être à l'origine d'une fatigue, de malaise ou de confusion des idées.

Le régime à suivre en cas de diarrhée repose sur une alimentation légère, à base de :
  • banane, pomme de terre, en soupe ou en purée ;

  • pâtes, riz ou tapioca bien cuits, eau de cuisson du riz ;

  • compote de pommes ou de coings, gelée de coings ou de myrtilles ;

  • biscuits salés ou sucrés.

Doivent être évités : les jus de fruits et les fruits crus, les légumes riches en fibres, les viandes, oeufs, laitages et les boissons glacées.

Effets indésirables possibles du médicament IMODIUMDUO

Liés à la présence de lopéramide :

Fréquents (1 à 10 % des cas) : constipation, nausées, flatulence, maux de tête.

Peu fréquents (moins de 1 % des cas) : douleur abdominale, vomissements, bouche sèche, éruption cutanée.

Rares : augmentation du volume de l'abdomen.

Fréquence indéterminée : somnolence, fatigue, urticaire, démangeaisons, réaction allergique, constipation grave.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (0)

Actualités

La fièvre jaune est une maladie hémorragique virale aiguë transmise par des moustiques infectés (illustration).

Fièvre jaune : tensions d'approvisionnement et distribution contingentée de STAMARIL jusqu'à fin janvier 2019

Le « pou de tête » (Pediculus humanus capitis) vit sur le cuir chevelu où il se nourrit et sur les cheveux où il pond (illustration).

Poux de tête : arrêt de commercialisation de PRIODERM suite à l'inscription du malathion sur liste I

Radiographie du poignet montrant des lésions de rachitisme, principalement ici des ventouses (illustration @Frank Gaillard sur Wikimedia).

PHOSPHONEUROS : posologie et pipette modifiées pour éviter les erreurs médicamenteuses