En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

MIRTAZAPINE QUALIMED

Mis à jour : Jeudi 21 Avril 2011

Antidépresseur

21/04/2011 : ce médicament est en arrêt de commercialisation. Il n’est plus disponible en pharmacie ou ne le sera bientôt plus.

Si vous devez prendre ce médicament, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien qui pourront vous conseiller un autre traitement.

Le document ci-dessous représente la dernière fiche publiée par Vidal concernant ce médicament et ne préjuge en rien des évolutions ayant pu survenir postérieurement à cette publication.

Ce médicament est un générique de NORSET

Dans quel cas le médicament MIRTAZAPINE QUALIMED est-il prescrit ?

Ce médicament est un antidépresseur. Il a un effet sédatif.

Il est utilisé dans le traitement des états dépressifs.

Présentations du médicament MIRTAZAPINE QUALIMED

MIRTAZAPINE QUALIMED 15 mg : comprimé ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I)

Composition du médicament MIRTAZAPINE QUALIMED

p cp
Mirtazapine15 mg
Lactose+

Attention

Ce médicament peut être responsable d'une baisse du nombre des globules blancs dans le sang. Des analyses doivent être réalisées rapidement en cas d'angine, d'ulcérations de la bouche ou de fièvre anormale, qui peuvent traduire cette anomalie sanguine.

En cas d'apparition d'un ictère (jaunisse), interrompez votre traitement et consultez votre médecin.

L'utilisation des antidépresseurs est déconseillée avant l'âge de 18 ans. Des études ont en effet montré que l'utilisation d'un antidépresseur peut augmenter le risque de suicide chez les adolescents souffrant de dépression. Chez les enfants et adolescents de moins de 18 ans, ce traitement est par conséquent réservé à certains cas graves et nécessite une surveillance médicale particulière et la vigilance de l'entourage.

Tous les traitements antidépresseurs sont susceptibles d'induire un épisode maniaque chez les personnes prédisposées : en cas d'euphorie, d'excitation inhabituelle ou de comportement anormal survenant sous traitement, une consultation médicale rapide est nécessaire.

Des précautions sont requises en cas d'insuffisance rénale, d'insuffisance hépatique, de diabète, d'épilepsie (même ancienne), de maladie cardiovasculaire, d'hypotension orthostatique, de constipation chronique, de glaucome angle fermé ou d'adénome de la prostate.

Évitez les boissons alcoolisées : augmentation du risque de somnolence.

Attention : conducteurCe médicament peut induire une somnolence, parfois intense chez certaines personnes. Cette somnolence peut être augmentée par la prise d'alcool ou d'autres médicaments sédatifs. La conduite et l'utilisation de machines dangereuses sont déconseillées, surtout dans les heures qui suivent la prise du médicament.

Interactions du médicament MIRTAZAPINE QUALIMED avec d'autres substances

Informez votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez d'autres sédatifs (tranquillisants, somnifères, certains médicaments contre la toux ou contre la douleur contenant des opiacés, antidépresseurs, neuroleptiques...).

Fertilité, grossesse et allaitement

L'effet de ce médicament pendant la grossesse ou l'allaitement est mal connu : seul votre médecin peut évaluer le risque éventuel de son utilisation dans votre cas.

Mode d'emploi et posologie du médicament MIRTAZAPINE QUALIMED

La dose quotidienne peut être absorbée en une prise, de préférence au cours du repas du soir.

Prendre les comprimés sans les croquer.

Posologie usuelle :

  • Adulte de plus de 18 ans : initialement 1 comprimé par jour ; la posologie est augmentée si nécessaire à 2 ou 3 comprimés par jour en fonction des résultats obtenus.

Conseils

L'efficacité des antidépresseurs n'est généralement pas immédiate. Un délai pouvant atteindre plusieurs semaines est parfois nécessaire pour que les effets bénéfiques se fassent sentir. Les effets indésirables éventuels apparaissant en début de traitement ne doivent pas vous conduire à l'arrêter prématurément.

Chez la personne souffrant de dépression, un état anxieux peut apparaître ou s'aggraver en début de traitement ; un anxiolytique est parfois prescrit de manière temporaire par le médecin pour prévenir ou traiter ces manifestations.

Lorsque les symptômes de la dépression ont disparu, le traitement doit absolument être poursuivi pendant la durée prescrite afin de consolider la guérison. Un arrêt prématuré exposerait à une rechute. La durée d'un traitement antidépresseur est rarement inférieure à 6 mois.

Des troubles, parfois d'intensité sévère, peuvent apparaître à l'arrêt du traitement antidépresseur : anxiété, culpabilité, cauchemars, vertiges, tremblements. Il est préférable d'arrêter le traitement progressivement en diminuant la posologie ou en espaçant les prises pour éviter ces effets indésirables observés en particulier en cas d'interruption brutale.

Une prise de poids peut être observée au cours du traitement. Une alimentation équilibrée, et si nécessaire les conseils d'un nutritionniste, peuvent prévenir et limiter ce phénomène.

Effets indésirables possibles du médicament MIRTAZAPINE QUALIMED

Augmentation de l'appétit, prise de poids.

Somnolence, qui tend à s'estomper après les premières semaines de traitement.

Plus rarement : éruption cutanée, sécheresse de la bouche, hypotension orthostatique, œdème, convulsions, tremblements, diminution des globules blancs dans le sang (voir Attention), élévation des transaminases.

Laboratoire Qualimed

Actualités

Représentation anatomique en 3D de la glande thyroïde (illustration).

THYROFIX comprimé (lévothyroxine) : mise à disposition progressive à partir du 8 décembre 2017

L'inscription d'une spécialité au répertoire des génériques est une condition indispensable à la substitution lors de la délivrance à l'officine (illustration).

Répertoire des génériques : inscription de 12 nouveaux groupes

Le déremboursement de GYNOPURA Gé 1 % crème et de NUROFENPRO entrera en vigueur le 2 janvier 2018 (illustration).

GYNOPURA Gé 1 % crème et NUROFENPRO : déremboursement à partir du 2 janvier 2018