En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

DEXTROPROPOXYPHÈNE PARACÉTAMOL CAFÉINE ZYDUS

Mis à jour : Mercredi 16 Février 2011

Association antalgique opiacée

16/02/2011 : ce médicament est en arrêt de commercialisation. Il n’est plus disponible en pharmacie ou ne le sera bientôt plus.

Si vous devez prendre ce médicament, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien qui pourront vous conseiller un autre traitement.

Le document ci-dessous représente la dernière fiche publiée par Vidal concernant ce médicament et ne préjuge en rien des évolutions ayant pu survenir postérieurement à cette publication.

Ce médicament est un générique de PROPOFAN

Dans quel cas le médicament DEXTROPROPOXYPHÈNE PARACÉTAMOL CAFÉINE ZYDUS est-il prescrit ?

Ce médicament contient deux antalgiques dont le mode d'action est complémentaire : un opiacé, qui agit directement sur la perception de la douleur par le cerveau, et du paracétamol, qui empêche la transmission de la douleur.

Il est utilisé dans le traitement de la douleur.

Présentations du médicament DEXTROPROPOXYPHÈNE PARACÉTAMOL CAFÉINE ZYDUS

DEXTROPROPOXYPHÈNE PARACÉTAMOL CAFÉINE ZYDUS : comprimé ; boîte de 20
Sur ordonnance (Liste I)

Composition du médicament DEXTROPROPOXYPHÈNE PARACÉTAMOL CAFÉINE ZYDUS

p cp
Dextropropoxyphène27 mg
Paracétamol400 mg
Caféine30 mg

Contre-indications du médicament DEXTROPROPOXYPHÈNE PARACÉTAMOL CAFÉINE ZYDUS

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

Attention

Ce médicament contient un opiacé : son usage prolongé, à dose élevée, expose à un risque de dépendance. Ne dépassez pas la dose ni la durée de traitement recommandées.

Des précautions sont nécessaires chez les personnes à tendance suicidaire ou traitées par un antidépresseur, un tranquillisant ou un sédatif puissant.

Le paracétamol est présent seul ou en association avec d'autres substances dans de nombreux médicaments : assurez-vous de ne pas prendre simultanément plusieurs médicaments contenant du paracétamol, car une prise conjointe entraîne un risque de surdosage qui peut être toxique pour le foie.

Évitez les boissons alcoolisées : augmentation du risque de somnolence.

Attention : conducteurConducteur : ce médicament peut être responsable de vertiges ou d'une baisse de la vigilance.

Attention : sportifCe médicament contient de la caféine qui n'est plus considérée comme substance interdite dans les tests antidopage. Néanmoins, elle fait partie du programme de surveillance de l'Agence mondiale antidopage. Elle peut être recherchée dans les urines des sportifs pour déceler un éventuel mésusage.

Interactions du médicament DEXTROPROPOXYPHÈNE PARACÉTAMOL CAFÉINE ZYDUS avec d'autres substances

Ce médicament ne doit pas être associé à ceux qui contiennent de la nalbuphine, de la buprénorphine ou de la pentazocine : risque de diminution de l'effet antalgique.

Il peut interagir avec les médicaments contenant de la carbamazépine, de l'énoxacine, de la ciprofloxacine ou de la norfloxacine.

Informez par ailleurs votre médecin si vous prenez un sédatif.

De plus, l'utilisation du paracétamol aux doses maximales pendant plusieurs jours peut modifier l'INR des personnes prenant un anticoagulant oral.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Ce médicament peut être utilisé de façon ponctuelle chez la femme enceinte, mais la posologie prescrite par votre médecin doit être respectée.

Allaitement :

Ce médicament passe dans le lait maternel. Il est contre-indiqué pendant l'allaitement.

Mode d'emploi et posologie du médicament DEXTROPROPOXYPHÈNE PARACÉTAMOL CAFÉINE ZYDUS

Les comprimés doivent être avalés avec un grand verre d'eau, de préférence au cours des repas.

Respecter un intervalle minimal de 4 heures entre 2 prises.

Posologie usuelle :

  • Adulte : 1 ou 2 comprimés par prise, sans dépasser 6 comprimés par jour.

En cas d'insuffisance rénale, respecter un intervalle minimal de 8 heures entre 2 prises.

Conseils

Comme tous les antalgiques, ce médicament est généralement plus efficace pour prévenir la douleur que pour la calmer. Dans le traitement des douleurs chroniques, il est préférable de prendre ce médicament à intervalles réguliers sans attendre que la douleur s'installe.

Cet antalgique opiacé est destiné à être utilisé en deuxième intention, lorsque l'aspirine, l'ibuprofène ou le paracétamol, utilisés seuls, sont insuffisamment efficaces. Il peut néanmoins être utilisé d'emblée dans le traitement des douleurs fortes.

Ce médicament contient de la caféine. On considère qu'une tasse de café contient de 60 à 100 mg de cette substance. Ainsi, pour limiter les effets indésirables de la caféine (excitation, tremblements, insomnie, palpitations), il est préférable de limiter la consommation de boissons qui en renferment (café, thé...).

Effets indésirables possibles du médicament DEXTROPROPOXYPHÈNE PARACÉTAMOL CAFÉINE ZYDUS

Liés au paracétamol : réaction allergique (exceptionnelle).

Liés au dextropropoxyphène : nausées, vomissements, constipation, maux de tête, éruption cutanée, somnolence, vertiges, euphorie, légers troubles de la vision, hépatite, hypoglycémie parfois grave, notamment chez la personne âgée, le diabétique et l'insuffisant rénal.

Les effets indésirables de ce médicament sont ceux de la famille des opiacés ; leur survenue signifie une mauvaise tolérance qui peut apparaître avec l'ensemble des médicaments de cette famille (codéine notamment).

Liés à la caféine (rarement) : excitation, insomnie, palpitations.

Laboratoire Zydus France

Actualités

La transmission de l'hépatite A est le plus souvent oro-fécale par des aliments ou de l'eau contaminés (illustration).

Hépatite A : mise à disposition d'unités du vaccin HAVRIX 1440 destinées à l'export

COLOFOAM est un corticoïde à usage local sous forme de mousse rectale (illustration).

COLOFOAM mousse rectale : rupture de stock pour une durée indéterminée

PERCUTALGINE est indiqué dans le traitement local d'appoint des tendinites et des entorses bénignes (illustration).

PERCUTALGINE : fin de commercialisation de toutes les présentations