En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

ACLASTA

Mis à jour : Mardi 22 Mai 2018
Famille du médicament :

Biphosphonate

Dans quel cas le médicament ACLASTA est-il prescrit ?

Ce médicament appartient à la famille des biphosphonates (anciennement diphosphonates). Il agit en bloquant les cellules qui détruisent l'os et en luttant contre la déminéralisation ; il s'oppose donc à la libération du calcium osseux dans le sang. Il permet de réduire le risque de fracture du à l'ostéoporose.

Il est utilisé dans le traitement de :
  • l'ostéoporose, associée ou non à un traitement prolongé par corticoïde, chez la femme ménopausée et l'homme à risque élevé de fracture ;

  • la maladie de Paget.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament ACLASTA

ACLASTA 5 mg : solution pour perfusion IV ; flacon de 100 ml
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 285,13 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament ACLASTA

p flacon
Acide zolédronique5 mg
Excipients : Eau ppi, Mannitol, Sodium citrate

Contre-indications du médicament ACLASTA

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

Attention

Une surveillance particulière est nécessaire en cas de mauvais fonctionnement des reins, de prise de diurétiques ou de médicaments toxiques pour les reins et chez la personne âgée. Le jour de la perfusion, il est recommandé de boire au moins un demi-litre de liquide avant et après le traitement.

Dans le traitement de la maladie de Paget, ce médicament expose à un risque d'hypocalcémie pouvant se traduire par des manifestations neurologiques et musculaires (fourmillements des mains et des pieds, crampes musculaires, convulsions). Un dosage du calcium sanguin est recommandé avant la perfusion et des apports suffisants de calcium et de vitamine D sont nécessaires pendant au moins 10 jours après la perfusion.

Des atteintes des os de la mâchoire (ostéonécrose) pouvant entraîner la perte des dents ont été rarement rapportées chez des personnes traitées par biphosphonates. Un examen dentaire et des soins préventifs peuvent être nécessaires avant de débuter le traitement, notamment en cas d'antécédent de chimiothérapie anticancéreuse, de radiothérapie ou de prise de corticoïdes. Une bonne hygiène buccale et un suivi dentaire régulier sont recommandés pour limiter les risques. Si vous devez subir des soins dentaires, signalez à votre dentiste l'administration de ce médicament. Une carte patient contenant des informations relatives au risque d'ostéonécrose doit vous être remise par votre médecin ou votre pharmacien.

En cas de douleur, faiblesse ou gêne persistante dans la cuisse, la hanche ou l'aine, contactez sans tarder votre médecin ; des examens doivent être pratiqués pour rechercher une éventuelle fracture du fémur.

Attention : conducteurConducteur : ce médicament peut être responsable de vertiges ou d'une baisse de la vigilance.

Fertilité, grossesse et allaitement

L'effet de ce médicament pendant la grossesse et l'allaitement est mal connu : son usage est contre-indiqué chez la femme enceinte ou qui allaite.

Mode d'emploi et posologie du médicament ACLASTA

La solution doit être administrée à l'aide d'une perfusion d'une durée minimale de 15 minutes et en aucun cas par injection intraveineuse directe.

Posologie usuelle :

  • Adulte de plus de 18 ans :

    • Ostéoporose : 1 injection de 5 mg, une fois par an.

    • Maladie de Paget : 1 injection unique de 5 mg.

Conseils

Des exercices physiques réguliers adaptés à l'âge et à la condition physique contribuent à limiter l'évolution de l'ostéoporose.

Une consommation modérée d'alcool et l'arrêt du tabac sont également recommandés, car alcool et tabac favorisent la perte osseuse.

Un syndrome pseudogrippal (qui peut comporter fièvre, maux de tête, fatigue, troubles digestifs, douleurs musculaires ou articulaires) survient fréquemment dans les trois jours suivant la perfusion du médicament ; il peut être combattu par la prise de paracétamol ou d'ibuprofène.

Après ouverture du flacon, la solution doit être utilisée immédiatement. Si ce n'est pas le cas, elle peut éventuellement être conservée entre 2 °C à 8 °C pour une durée de 24 heures maximum.

Effets indésirables possibles du médicament ACLASTA

Très fréquents (plus de 10 % des patients) : fièvre.

Fréquents (1 à 10 % des patients) : douleur ou rougeur au point d'injection, nausées, vomissements, diarrhées, maux de tête, vertiges, grippe, rhume, anémie, yeux rouge, troubles du rythme cardiaque, douleurs musculaires ou articulaires, douleurs osseuses.

Peu fréquents (moins de 1 patient sur 100) : digestion difficile, douleur abdominale, constipation, bouche sèche, brûlure d'estomac, inflammation de l'œsophage, éruption cutanée, démangeaisons, sueurs, insomnie ou somnolence, fourmillements, tremblement, malaise, troubles du goût, vertiges, palpitations, hypertension, rougeur du visage, toux, essoufflement, crampes, douleur du cou ou de l'épaule, gonflement articulaire, augmentation de la créatinine.

Rares (moins de 1 patient sur 1 000) : uvéite, fracture du fémur, fragilisation des os de la mâchoire (voir Attention) ou du conduit auditif (pouvant se traduire par des douleurs, un écoulement ou des infections chroniques de l'oreille), altération du fonctionnement des reins.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (33)

Le 03/03/2018 à 01:01
avatar MamySweety
MamySweety Profession non médicale / Autre
Bonjour. J ai à ce jour déjà fait 2 injections aclasta. La suivante est prévue au mois d août. À chaque fois état grippal au début. Mais ça c est rien comparé aux douleurs articulaires (Je prends de la morphine ). Je suis toujours fatiguée. Maux de tête. Mais le pire c est l essoufflement. Je ne sais plus rien faire sans etre essouflee. Marché plus de 100 mètres. M habiller . Je suis constipee suivi par des diahree aussi spontanees qu' imprevisibles et j en passe... le bien que procure aclasta est il comparable à tous ses inconvénients

0 0
Le 06/03/2018 à 10:35
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour,
La réponse à votre question ne peut qu'être individuelle et nécessite la connaissance de votre dossier médical. Seul votre médecin peut vous répondre.

0 0
Le 27/11/2017 à 14:21
avatar Paulochon
Paulochon Profession non médicale / Autre
Bonjour , hospitalisé pendant deux semaines pour de violentes douleurs dorsales , l'IRM a confirmé une fracture de vertèbre L1 ( déjà fracturée il y a un an mais un scanner avait annoncé une consolidation ) . Le 11 novembre à 10h30 , j'ai eu droit à ma première perfusion d'ACLASTA !!! à part un syndrome grippal pendant deux jours , je n'ai pas pour l'instant ressenti d'autres effets secondaires ( j'avais vu le dentiste au mois d'aout et à l'hôpital j'ai passé une radio panoramique et un scanner des dents ) J'ai déjà le RDV pour la seconde perfusion dans un an !

4 0
Le 26/11/2017 à 22:16
avatar Mirtylle
Mirtylle
Bonjour je dois me faire hospitaliser dans quelques jours pour recevoir ma première perf d'aclasta suite à deux fractures en deux ans.vu les effets secondaires et les commentaires, n'ai plus trop envie de recevoir cette perf, suis quelque peu perdue.pouvez vs me renseigner.merci

18 5
Le 02/02/2017 à 16:09
avatar MAN240
MAN240 Profession non médicale / Autre
Ma femme a eu une injection d'aclasta en juillet 2015. Il n'y a pas eu d'effets indésirables graves sur le moment, mais depuis cette date il s'est installé une inflammation progressive de la paume des mains et des pieds. Actuellement la marche est pratiquement impossible tant la douleur est importante. Syndrome mains/pieds connu aussi avec certaines chimiothérapies.
Qui a pu avoir cet effet indésirables et quelles actions ont pu soulager ? Merci pour votre aide et votre contribution à améliorer une situation vraiment catastrophique.

18 7
Le 21/07/2016 à 21:03
avatar Chris62430
Chris62430 Profession non médicale / Autre
Bonsoir à tous, voilà j'ai 45 ans j'ai subi pancréatite sévère en 2014 depuis 2015 on m'a découvert ostéoporose avancée sachant que je suis un homme, je suis touché niveau rachis colonne vertébrale L11 touchée voir L5 j'ai cette ostéoporose car j'ai perdu beaucoup de poids pendant ma pancréatite, j'ai donc vu un rumatho qui veut me faire faire cette fameuse perfusion aclasta ??? Je suis beaucoup sceptique vu les effets indésirables mais mon ostéoporose est assez grave ... Je ne sais quelle décision prendre ??? J'ai fait examen rénale, rien à signaler, la créatinine je dois faire une prise de sang? Quand aux soins dentaires je viens de les terminés, on m'a posé 2 couronnes, dévitalisés 3 Dents et obturés une dent puis la pose d'un appareil dentaire... Mais vu tout les effets indésirables de ce produit, j'ai peur d'une ostéonécrose maxilliaire ou autres effets ??? Que me conseillez vous SVP??? Merci

17 5
Le 29/07/2016 à 18:24
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour,

Tout dépend de l'intensité de l'ostéoporose... Nous ne pouvons que vous conseiller de prendre un deuxième avis, par exemple avec un médecin généraliste, en lui amenant tous vos résultats. En ce qui concerne Aclasta, les effets secondaires ne sont pas systématiques, loin de là, certains, inscrits dans la notice, sont très rares, de l'ordre d'un patient sur 10 000 ou moins.. Bon courage pour cette situation compliquée... mais que je vous souhaite temporaire...

2 3
Le 01/10/2015 à 21:24
avatar Anonyme1
Anonyme1
bonjour avant je prenais Bonviva une fois par mois et j'étais malade 2 jours c'est donc avec beaucoup d'apréhension que j'ai démarré "Aclasta" j'ai eu la perfusion mardi matin tôt . j'ai été malade toute la nuit, j'ai vomi un liquide vert de 1h du matin à 5 h mal à l'estomac car évidemment rien dedans. le lendemain légèrement courbatue au niveau de la nuque mais aujourd'hui "rien" pas malade, mal nulle part je croise les doigts pour que çà dure quitte à être malade une fois par an une nuit, contre 2 jours fichus tous les mois je suis plutôt satisfaite du résultât analyses sanguine dans un mois

16 3
Le 08/09/2015 à 15:31
avatar Anonyme1
Anonyme1
Bonjour
Suite à mon commentaire du 24/10/14, je voulais donner de mes nouvelles, ce qui pourrait intéresser d'autres personnes qui ont pris ou voudraient prendre une perfusion d'aclasta.J'ai donc souffert d’extrasystole cardiaques très nombreuses et dérangeantes pendant 10 mois, accompagné d'une tension bien plus haute que la normale. Ma cardiologue m'a donc mise sous flécaïne d'abord faible, puis de plus en plus forte, mais cela ne changeait rien à mon problème.
Un an c'est écoulé depuis la perfusion et mes extrasystoles ont diminué puis ce sont arrêté sans aucun médicament, ma tension est revenue a la normale.
Je suis persuadé que je n'ai pas supporté ce médicament.
Je pense qu'il faut éviter de prendre un médicament sous libération prolongé sur un an sans l'avoir essayé sur une plus courte durée auparavant

14 5
Le 25/06/2015 à 11:24
avatar Anonyme1
Anonyme1
Cela fait 3 ans que je fais aclasta. 1ere année grosse grippe. 2eme année et 3 ème année en même temps que aclasta l'infirmier ma hydraté par perfusion : aucun symptomes

7 3
Le 12/06/2015 à 21:40
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour Minouche,

MAlheureusement nous n'avons pas d'éléments pour vous répondre : pour les effets ressentis, il est possible que ce soit lié au médicament, mais ce n'est pas certain, d'où le test, par le médecin, d'antalgiques pour voir si cela les fait disparaître ou s'il faut chercher une autre cause..

Si ces douleurs persistent encrore et que vous n'avez pas reconsulté, il faut le faire rapidement...

Quant à l'efficacité de la perfusion annuelle, là encore, c'est compliqué de vous répondre, cela dépend totalement de votre état, antécédents, intensité d'ostéoporose, etc;

Tout cela pour vous dire que le meilleur interlocuteur dans ce genre de situation complexe reste votre médecin, généraliste et/ou spécialiste... bon courage à vous...

5 2
Le 17/05/2015 à 09:11
avatar Anonyme1
Anonyme1
Mardi dernier je viens d'avoir pour la troisième année mon injection d'aclasta,(cette année j'ai eu droit au générique!!). Pour les 2 premières années c'était très bien, aucun effet secondaire, ce qui n'est pas le cas cette année, après 3 jours, j'ai eu très mal ,dans le cou et à l'épaule (genre torticolis) avec des lancements de grands pics dans le cou assez souvent, en plus mal aux pouces des 2 mains et gros orteils. Ma main gauche est enflée, j'ai très mal et ça me démange, j ne peux pas m'en servir. Mon médecin m'a prescrit du dafalgan codéïne, du flector pour la main, et le soir Diazepam pour pouvoir dormir. Voilà 3 jours que je prends tout ça, et je n'ai pas d'amélioration. Peut-on me dire combien de temps ces douleurs vont persister? En principe combien de temps durent ces effets secondaires? Merci pour vos réponses.

13 9
Lire tous les commentaires

Actualités

PNEUMOVAX n'est pas recommandé chez l'enfant de moins de 2 ans car l'innocuité et l'efficacité du vaccin n'ont pas été établies et de plus, parce que la réponse en anticorps peut être faible (illustration).

PNEUMOVAX seringue préremplie : distribution contingentée en ville, normale à l’hôpital

Représentation en 3D de Candida albicans (illustration)

Fluconazole forme buvable (TRIFLUCAN et génériques) : nouvelle dénomination et changement de dispositif d'administration

Les spécialités de valproate indiquées dans l'épilepsie sont désormais contre-indiquées, sauf exception, chez les patientes épileptiques enceintes ou en âge de procréer, en sus de l'interdiction déjà en place pour les patientes atteintes d'une maladie bipolaire (illustration).

Valproate : interdiction chez toutes les patientes enceintes ou en âge de procréer, sauf exception