En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

GARDASIL

Mis à jour : Jeudi 19 Octobre 2017

Vaccin contre les papillomavirus humains

Dans quel cas le médicament GARDASIL est-il prescrit ?

Ce vaccin est composé de fragments de Papillomavirus humains (HPV). Il ne contient ucun germe vivant. Les papillomavirus sont responsables d'infections génitales impliquées dans le développement de lésions précancéreuses et cancéreuses du col de l'utérus. Les études ont montré une production et une persistance des anticorps contre ces virus jusqu'a 5 ans après la vaccination et une réduction des lésions précancéreuses associées aux papillomavirus de type 16, 11, 16 et 18 chez les femmes vaccinées.

Il est utilisé dans la prévention des lésions génitales précancéreuses et du cancer du col de l'utérus et d'autres maladies génitales (condylomes) dues aux Papillomavirus Humains de types 6, 11, 16 et 18 à partir de l'âge de 9 ans.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament GARDASIL

GARDASIL : suspension injectable IM ; seringue préremplie de 0,5 ml avec 2 aiguilles
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 121,08 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament GARDASIL

p dose
Protéine L1 de papillomavirus humain de type 620 μg
Protéine L1 de papillomavirus humain de type 1140 μg
Protéine L1 de papillomavirus humain de type1640 μg
Protéine L1 de papillomavirus humain de type 1820 μg
Excipients : Aluminium, Eau ppi, Histidine, Polysorbate 80, Sodium borate, Sodium chlorure, Sulfate d'hydroxyphosphate d'aluminium amorphe

Attention

En cas de fièvre élevée, de maladie aiguë, il est préférable de différer la vaccination.

Comme pour tous les vaccins, des cas exceptionnels de réactions allergiques graves ont été constatés ; ce risque justifie la nécessité de réaliser la vaccination en milieu médical où un traitement d'urgence pourra être entrepris sans délai.

Cette vaccination n'élimine pas le risque de transmission d'autres infections génitales lors de rapports sexuels : il faut éventuellement envisager des mesures de protections appropriées (préservatifs).

Ce vaccin ne protège pas contre tous les types de Papillomavirus humains pouvant causer un cancer du col de l'utérus, ni les jeunes femmes déjà infectées : la vaccination ne dispense donc en aucun cas d'effectuer régulièrement les frottis permettant le dépistage du cancer du col de l'utérus.

Un malaise (évanouissement) peut survenir après toute vaccination, voire même avant, en particulier chez les adolescents, en réaction au stress de la piqûre. Signalez à votre médecin tout antécédent de sensation de malaise à l'occasion d'une vaccination.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Il est préférable d'effectuer cette vaccination en dehors de la grossesse.

Allaitement :

L'utilisation de ce vaccin est possible au cours de l'allaitement.

Mode d'emploi et posologie du médicament GARDASIL

L'injection doit être réalisée par voie intramusculaire, de préférence dans la partie supérieure du bras ou dans la cuisse.

Posologie usuelle :

Deux schémas de vaccination sont recommandés selon l'âge de la jeune fille :
  • de 9 et 13 ans : 2 injections à 6 mois d'intervalle. Si la deuxième dose est administrée moins de 6 mois après la première dose, une troisième dose doit être administrée ;

  • 14 ans et plus : 2 premières injections à 2 mois d'intervalle, suivies d'une troisième 6 mois après la première injection.

Conseils

Ce vaccin est remboursé pour toutes les jeunes filles entre 11 et 14 ans et pour les jeunes femmes de 15 à 19 ans en rattrapage vaccinal.

Les réactions douloureuses et fébriles dues aux vaccins peuvent être combattues avec du paracétamol.

Pour garder son efficacité, ce médicament doit être conservé entre + 2 °C et + 8 °C (partie la plus froide du réfrigérateur). Toutefois, une rupture de la chaîne du froid pendant une durée limitée (quelques heures à température ambiante inférieure à 25 °C) ne devrait pas prêter à conséquence. En pratique, en cas de nécessité, un délai de quelques heures peut séparer l'achat du vaccin en pharmacie de son stockage au réfrigérateur ou de la vaccination.

Ce vaccin ne doit pas être congelé.

Effets indésirables possibles du médicament GARDASIL

Très fréquents : rougeur, douleur, gonflement au point d'injection, maux de tête.

Fréquents : nausées, douleur des extrémités, fièvre.

Vomissements, vertiges, fatigue, frissons, malaise, douleur musculaire ou articulaire, ganglions, réaction allergique.

Des atteintes du système nerveux (syndrome de Guillain-Barré) ont été également exceptionnellement observées.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (4)

Le 04/10/2017 à 23:30
avatar walie84
walie84 Profession non médicale / Autre
Ma fille de 14ans vient de faire sa première injection il y a 4jours et elle a des effets indésirables : fièvre, vomissements, douleurs aux extrémités, fatigue). Que faire ? Dois je consulter un médecin pour un traitement ? Faut il vraiment que je poursuivre la vaccination car j’ai une peur qu’elle est des effets indésirables plus grave ?
Merci de votre réponse

1 1
Le 05/10/2017 à 11:03
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour,
Il faut bien sûr consulter votre médecin pour faire le point sur ces problèmes et déclarer ces effets indésirables avec son aide ou sur le site http://ansm.sante.fr/...

0 0
Le 13/01/2016 à 09:46
avatar Véro2
Véro2
Ma fille de 13 ans a eu une 1ère dose de Gardasil le 17 décembre 2015. Pour éviter une 3ème injection j'ai lu qu'il fallait procéder à la 2ème injection au moins 6 mois après la 1ère...Par contre existe-t-il un délai limite pour la faire? J'aurais aimé attendre les vacances d'hiver (soit 3 semaines après ce délai de 6 mois minimum indiqué...)

1 4
Le 15/01/2016 à 19:24
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour,

Les 2 injections doivent être faites dans la même année, avec 6 mois d'écart au moins. Là cela ferait 6 mois et 3 semaines, donc pas de souci.

1 2
Le 25/07/2015 à 19:26
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour Sandounette,

Les risques de cette vaccination sont ceux de toute vaccination, celui d'une irritation locale et, dans des cas rarissimes, de problèmes de santé plus importants (1 sur 1 million en général avec n'importe quel vaccin). C'est à discuter avec son médecin, en fonction du bénéfice attendu (au-delà des éventuels risques, imprévisibles... et rarissimes donc).

1 7
Le 14/07/2015 à 15:30
avatar Magnésium 2017
Magnésium 2017
Bonjour je voudrais faire vacciner ma fille qui vas avoir 18 ans je voudrais savoir qu quelle ai le risque merci

0 28

Actualités

Représentation en 3D de virus de la rage au sein d'une cellule nerveuse (illustration).

Vaccins contre la rage : rupture de stock en ville, remise à disposition normale à l'hôpital

Représentation anatomique en 3D de la glande thyroïde (illustration).

THYROFIX comprimé (lévothyroxine) : mise à disposition progressive à partir du 8 décembre 2017

L'inscription d'une spécialité au répertoire des génériques est une condition indispensable à la substitution lors de la délivrance à l'officine (illustration).

Répertoire des génériques : inscription de 12 nouveaux groupes