En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

RISPÉRIDONE ARROW

Mis à jour : Mercredi 18 Septembre 2013

Neuroleptique atypique

18/09/2013 : ce médicament est en arrêt de commercialisation. Il n’est plus disponible en pharmacie ou ne le sera bientôt plus.

Si vous devez prendre ce médicament, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien qui pourront vous conseiller un autre traitement.

Le document ci-dessous représente la dernière fiche publiée par Vidal concernant ce médicament et ne préjuge en rien des évolutions ayant pu survenir postérieurement à cette publication.

Ce médicament est un générique de RISPERDAL

Dans quel cas le médicament RISPÉRIDONE ARROW est-il prescrit ?

Ce médicament est un neuroleptique dit « atypique ». Certains de ses effets indésirables sont moins marqués que ceux des neuroleptiques classiques. Il a des propriétés antipsychotiques.

Il est utilisé dans :
  • dans le traitement de la schizophrénie,

  • dans le traitement des états maniaques associés à un trouble bipolaire,

  • le traitement de courte durée de l'agressivité chez les enfants présentant des troubles graves du comportement et chez la personne atteinte de la maladie d'Alzheimer.

Présentations du médicament RISPÉRIDONE ARROW

RISPÉRIDONE ARROW 1 mg : comprimé sécable ; boîte de 60
Sur ordonnance (Liste I)
RISPÉRIDONE ARROW 2 mg : comprimé sécable ; boîte de 60
Sur ordonnance (Liste I)
RISPÉRIDONE ARROW 4 mg : comprimé sécable ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I)

Composition du médicament RISPÉRIDONE ARROW

p cpp cpp cp
Rispéridone1 mg2 mg4 mg
Lactose+++

Attention

En cas de survenue d'une fièvre inexpliquée associée à une raideur musculaire (qui pourraient être dues au médicament), ne poursuivez pas le traitement sans avis médical : risque de syndrome malin des neuroleptiques.

Des précautions sont nécessaires en cas d'insuffisance cardiaque, d'antécédent d'infarctus du myocarde, de déshydratation, de troubles cardiaques favorisant les torsades de pointes, de diabète, de maladie de Parkinson, d'épilepsie, d'excès de sécrétion de prolactine.

Prenez un avis médical d'urgence si vous observez une faiblesse ou une insensibilité dans les bras, les jambes ou le visage, ou des troubles de la parole ou de la vue ; il peut s'agir d'un accident vasculaire cérébral.

Attention : conducteurCe médicament peut induire une somnolence, parfois intense chez certaines personnes. Cette somnolence peut être augmentée par la prise d'alcool ou d'autres médicaments sédatifs. La conduite et l'utilisation de machines dangereuses sont déconseillées, surtout dans les heures qui suivent la prise du médicament.

Interactions du médicament RISPÉRIDONE ARROW avec d'autres substances

La prise conjointe de rispéridone avec un diurétique contenant du furosémide (LASILIX...) est déconseillée, notamment chez les patients âgés atteints de démence : des études ont montré une augmentation du risque d'accident vasculaire cérébral et de décès.

Ce médicament ne doit pas être associé avec les médicaments contenant de la cabergoline ou du quinagolide : risque d'annulation de leurs effets.

Il peut interagir avec la lévodopa et les médicaments dopaminergiques utilisés dans le traitement de la maladie de Parkinson.

Informez votre médecin si vous prenez par ailleurs un sédatif, un antihypertenseur, un bêtabloquant ou un médicament contenant de la carbamazépine, de la fluoxétine ou de la paroxétine.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Si une grossesse survient pendant le traitement, consultez votre médecin. Il appréciera le risque éventuel lié à l'utilisation de ce médicament dans votre cas. Si le traitement est poursuivi jusqu'à l'accouchement, une surveillance médicale du nouveau-né est nécessaire.

Allaitement :

Ce médicament passe faiblement dans le lait maternel ; la décision d'utiliser ce médicament pendant l'allaitement est individuelle et prise en accord avec votre médecin.

Mode d'emploi et posologie du médicament RISPÉRIDONE ARROW

Ce médicament peut être pris au cours ou en dehors des repas.

Posologie usuelle :

  • Adulte de plus de 18 ans :

    Dans la schizophrénie : 4 à 6 mg par jour, en 1 ou 2 prises. Cette posologie est atteinte progressivement en quelques jours.

    Dans les épisodes maniaques : 1 à 6 mg par jour, en une prise quotidienne.

    Dans le traitement de l'agressivité chez le patient atteint de la maladie d'Alzheimer : 0,5 mg, 2 fois par jour. La durée du traitement être la plus courte possible.

    En cas d'insuffisance rénale, d'insuffisance hépatique et chez la personne âgée, la posologie est en général réduite de moitié.

  • Enfant de 5 à 18 ans : la posologie dépend du poids de l'enfant. En cas de somnolence dans la journée génante pour les apprentissages, la prise de ce médicament peut se faire le soir.

Conseils

Dans le traitement de la schizophrénie et autres psychoses, les neuroleptiques permettent de contrôler efficacement la maladie, mais une modification ou un arrêt intempestif du traitement expose à une rechute grave.

Une prise de poids peut être observée au cours du traitement. Une alimentation équilibrée, et si nécessaire les conseils d'un nutritionniste, peuvent prévenir et limiter ce phénomène.

Il est préférable d'arrêter le traitement progressivement en diminuant les doses ou en espaçant les prises pour éviter les effets indésirables transitoires (nausées, sueurs, insomnie...) parfois observés en cas d'interruption brutale de doses élevées de neuroleptiques.

Effets indésirables possibles du médicament RISPÉRIDONE ARROW

Insomnie, agitation, anxiété, maux de tête.

Hypotension orthostatique, notamment en cas d'association avec un antihypertenseur. Les risques sont surtout importants en début de traitement.

Plus rarement :
  • somnolence, fatigue, vertiges, difficulté de concentration, troubles digestifs, troubles de la vision, troubles de la libido, incontinence urinaire, œdème, réaction allergique, rhinite ;

  • prise de poids ;

  • érection douloureuse et prolongée (priapisme) ;

  • diminution de la capacité à réguler la température du corps ;

  • mouvements ou grimaces involontaires, tremblements, raideur anormale : la survenue de ces effets peut nécessiter l'arrêt du traitement ;

  • augmentation de la sécrétion de prolactine pouvant se traduire par une absence de règles, une augmentation du volume des seins, un écoulement de lait par le mamelon ;

  • dilution anormale du sang par excès d'eau dans l'organisme, due à un dérèglement hormonal ou à des boissons trop abondantes ;

  • syndrome malin des neuroleptiques ;

  • troubles du rythme cardiaque.

Des études ont montré que l'utilisation la rispéridone chez les patients âgés atteints de démence est associée à une augmentation du risque d'accident vasculaire cérébral et de décès.

Laboratoire Arrow Génériques

Actualités

La transmission de l'hépatite A est le plus souvent oro-fécale par des aliments ou de l'eau contaminés (illustration).

Hépatite A : mise à disposition d'unités du vaccin HAVRIX 1440 destinées à l'export

COLOFOAM est un corticoïde à usage local sous forme de mousse rectale (illustration).

COLOFOAM mousse rectale : rupture de stock pour une durée indéterminée

PERCUTALGINE est indiqué dans le traitement local d'appoint des tendinites et des entorses bénignes (illustration).

PERCUTALGINE : fin de commercialisation de toutes les présentations