LORAMYC

Mis à jour : Mardi 18 Février 2020
Famille du médicament :

Antifongique à usage buccal

Dans quel cas le médicament LORAMYC est-il prescrit ?

Ce médicament contient un antifongique de la famille des imidazolés. Il a une action locale et ne passe que très faiblement dans le sang.

Il est utilisé dans le traitement des candidoses buccales chez les patients immunodéprimés.

Présentations du médicament LORAMYC

LORAMYC : comprimé gingival mucoadhésif (blanc) ; boîte de 14
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 64,55 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament LORAMYC

p cp
Miconazole50 mg
Lactose+
Excipients : Amidon de maïs, Hypromellose, Lactoprotéines concentré, Lactose monohydrate, Magnésium stéarate, Sodium laurylsulfate, Talc

Contre-indications du médicament LORAMYC

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • insuffisance hépatique,

  • en association avec les anticoagulants oraux, les sulfamides hypoglycémiants et les médicaments contenant du pimozide, du cisapride, de l'ergotamine ou de la dihydroergotamine.

Attention

Certaines situations qui pourraient favoriser le détachement du comprimé doivent être évitées : chewing-gum, brossage de dents en cours de journée, bouche sèche.

En cas d'ingestion accidentelle du comprimé, il est conseillé de boire un verre d'eau. Cette ingestion ne prête pas à conséquence.

Interactions du médicament LORAMYC avec d'autres substances

Bien que ce médicament ne passe que faiblement dans le sang, il ne doit pas être associé :
  • aux anticoagulants oraux : risque d'hémorragie grave ;

  • aux sulfamides hypoglycémiants : risque d'hypoglycémie ;

  • de l'ergotamine ou de la dihydroergotamine : risque d'ergotisme ;

  • à un médicament contenant du pimozide (ORAP) ou du cisapride (retiré du marché en France) : risque de troubles du rythme cardiaque.

Il peut interagir avec les médicaments contenant de l'halofantrine.

Informez par ailleurs votre médecin si vous prenez un médicament contenant de la phénytoïne.

Fertilité, grossesse et allaitement

L'effet de ce médicament pendant la grossesse ou l'allaitement est mal connu : seul votre médecin peut évaluer le risque éventuel de son utilisation dans votre cas.

Mode d'emploi et posologie du médicament LORAMYC

Ce médicament doit être appliqué le matin, après le brossage des dents.

Placer la face bombée du comprimé sur la gencive supérieure, au-dessus d'une incisive. Maintenir le comprimé en place pendant 30 secondes en exerçant une pression sur la lèvre supérieure. Changer d'emplacement tous les jours, en plaçant le comprimé sur le coté opposé de la gencive.

Posologie usuelle :

  • Adulte : 1 comprimé par jour.

La durée habituelle du traitement est de 7 à 14 jours.

Conseils

Si le comprimé se détache dans les 6 premières heures qui suivent l'application, il doit être remplacé par un autre comprimé.

Effets indésirables possibles du médicament LORAMYC

Fréquents : douleurs abdominales, gêne dans la bouche, nausées, altération du goût, démangeaisons, sensation de brûlure au point d'application.

Peu fréquents : vomissements, éruption cutanée, œdème.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Plan de Gestion des Risques du médicament LORAMYC

Depuis 2005, certains médicaments font l'objet d'une surveillance spéciale destinée à évaluer, tout au long de leur commercialisation, les risques qu'ils pourraient entraîner. Ce système de surveillance est appelé Plan de gestion des risques (PGR).
Retrouvez les documents de réduction des risques mis en place dans le cadre du Plan de gestion des risques.

Documents utiles Therabel Lucien Pharma

  • Avertissement «femmes enceintes»
  • Photos de conditionnement Photos de boîte (1)

Commentaires (6)

Le 20/09/2013 à 15:22
avatar Modérateur
Modérateur
@itsmine : Peut être pouvez-vous vous faire aider par une personne pour la pose du comprimé...

6 0
Le 20/09/2013 à 10:20
avatar dr Lulu géneralite
dr Lulu géneralite
Le comprimé est très difficile à placer et se désagrège si je veux le remettre en place J'ai par ailleurs une très grande sécheresse de la bouche due à à un GOUJEROT-SJOGREN et ne peux pas prendre mes repas sans avaler le comprimé. Que faire?

11 1
Le 24/02/2012 à 14:28
avatar Modérateur
Modérateur
@jackie1943 : Il existe de nombreux traitements contre les candidoses de la bouche. Seul votre médecin pourra vous prescrire un autre traitement, moins irritant.

2 1
Le 22/02/2012 à 16:06
avatar dr Lulu géneralite
dr Lulu géneralite
J'ai pris Loramyc pendant 4 jours, 2 fois à gauche, 2 fois à droite en changeant de côté. Or, lors de la 2ème position à gauche l'intérieur de ma lèvre a été très entamée, 24h après cela saignait encore. J'ai interrogé mon médecin qui m'a dit d'arrêter le traitement. Que dois je faire ? car cela ne va pas aider à guérir ma mycose due à un antibiotique. Merci de me répondre.

4 3
Le 26/09/2011 à 12:49
avatar Modérateur
Modérateur
@BETTY : Le comprimé n'est pas destiné à se dissoudre. Il diffuse la substance active pendant 24 heures. Ce qui reste doit être jeté avant de placer un nouveau comprimé.

7 2
Le 25/09/2011 à 18:19
avatar dr Lulu géneralite
dr Lulu géneralite
j'utilise Loramyc depuis 2 jours. Je suis exactement les indications, mais le comprimé ne se dissout jamais complètement. Au bout de 24 heures il en reste toujours quelque chose. Faut-il l'avaler ? ou le recracher ? merci de me répondre.

22 22

Documents utiles Therabel Lucien Pharma

  • Avertissement «femmes enceintes»
  • Photos de conditionnement Photos de boîte (1)

Actualités

Les ruptures de stock déclarées à l’ANSM par les laboratoires pharmaceutiques ont pour origine des difficultés liées à la production de ces médicaments (illustration).

Disponibilité des médicaments distribués en ville et à l'hôpital : 2 ruptures de stock et 1 remise à disposition

Représentation anatomique de la prostate (illustration).

XTANDI : extension du remboursement dans le cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique

Les produits de contraste utilisés pour la réalisation de certains examens d'imagerie peuvent déclencher des réactions d'hypersensibilité immédiate, de sévérité variable (illustration).

Produits de contraste : des précautions à respecter pour encadrer le risque d'hypersensibilité immédiate