En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

LANSOPRAZOLE ALMUS

Mis à jour : Jeudi 19 Octobre 2017

Antisécrétoire gastrique

Ce médicament est un générique de LANZOR et OGAST

Dans quel cas le médicament LANSOPRAZOLE ALMUS est-il prescrit ?

Ce médicament appartient à la famille des inhibiteurs de la pompe à protons (IPP). Il diminue la sécrétion des acides gastriques et permet ainsi de combattre les troubles liés à l'acidité de l'estomac. Il agit de façon prolongée, mais retardée : la baisse de l'acidité de l'estomac demande un délai de quelques jours.

Il est utilisé dans :
  • le traitement symptomatique du reflux gastro-œsophagien,

  • le traitement et la prévention des inflammations de l'œsophage (œsophagite) dues au reflux des acides de l'estomac vers l'œsophage,

  • le traitement des ulcères de l'estomac ou du duodénum,

  • le traitement et la prévention des ulcères gastroduodénaux liés à la prise d'anti-inflammatoires (AINS),

  • le traitement du syndrome de Zollinger-Ellison.

En association avec un traitement antibiotique spécifique, ce médicament permet l'éradication d'un germe appelé Helicobacter pylori, très fréquemment responsable des récidives de l'ulcère.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament LANSOPRAZOLE ALMUS

LANSOPRAZOLE ALMUS 15 mg : gélule gastrorésistante ; boîte de 15
Sur ordonnance (Liste II) - Remboursable à 65 % - Prix : 3,31 €.
LANSOPRAZOLE ALMUS 15 mg : gélule gastrorésistante ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste II) - Remboursable à 65 % - Prix : 6,85 €.
LANSOPRAZOLE ALMUS 30 mg : gélule gastrorésistante ; boîte de 14
Sur ordonnance (Liste II) - Remboursable à 65 % - Prix : 3,26 €.
LANSOPRAZOLE ALMUS 30 mg : gélule gastrorésistante ; boîte de 28
Sur ordonnance (Liste II) - Remboursable à 65 % - Prix : 6,74 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament LANSOPRAZOLE ALMUS

p gélp gél
Lansoprazole15 mg30 mg
Saccharose++
Excipients : Alcool isopropylique, Amidon de maïs, Ammonium hydroxyde, Butanol, Copolymère d'acide méthacrylique et d'acrylate d'éthyle, Encre noire, Éthanol, Fer noir oxyde, Gélatine, Gomme laque, Hypromellose, Potassium hydroxyde, Propylèneglycol, Saccharose, Talc, Titane dioxyde, Triéthyle citrate

Attention

La disparition des douleurs ne signifie pas que l'ulcère est cicatrisé : la durée du traitement prescrite par le médecin doit être respectée.

La prise de ce médicament peut masquer les symptômes d'autres maladies que celles traitées. Signalez rapidement à votre médecin la survenue :
  • d'une perte de poids importante et involontaire ou de difficulté à avaler,

  • de vomissements répétés,

  • de sang dans les selles ou de crachats sanglants,

  • d'une diarrhée sévère ou persistante.

Des précautions sont nécessaires en cas d'insuffisance hépatique.

Une surveillance médicale régulière est recommandée en cas de traitement prolongé par lansoprazole, notamment en cas de risque d'ostéoporose. En effet, la prise d'un inhibiteur de la pompe à protons pendant plusieurs mois peut entraîner :
  • une augmentation du risque de fracture de la hanche, du poignet et des vertèbres (principalement chez les personnes âgées) ;

  • une baisse importante du taux de magnésium dans le sang ;

  • une carence en vitamine B12.

Interactions du médicament LANSOPRAZOLE ALMUS avec d'autres substances

Ce médicament peut interagir avec le méthotrexate et les inhibiteurs de protéases utilisés dans le traitement du VIH tels que l'atazanavir.

Informez par ailleurs votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez un inihibteur des tyrosine kinases, un médicament contenant de la théophylline, du tacrolimus, de la fluvoxamine, de l'ulipristal, de la digoxine, de l'itraconazole, du kétoconazole, du posoconazole, de la rifampicine ou du millepertuis.

Respectez un intervalle d'au moins 1 heure entre la prise d'un anti-acide ou de sucralfate et celle de ce médicament.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Aucun effet néfaste pour l'enfant à naître n'a été établi avec ce médicament. Néanmoins, par précaution, son usage pendant la grossesse est réservé aux situations pour lesquelles il n'existe pas d'alternative thérapeutique.

Allaitement :

Les données actuellement disponibles ne permettent pas de savoir si ce médicament passe dans le lait maternel : son usage est déconseillé pendant l'allaitement.

Mode d'emploi et posologie du médicament LANSOPRAZOLE ALMUS

Les gélules doivent être avalées au moins 30 minutes avant les repas, avec un verre d'eau. Pour les patients qui ont des difficultés à avaler, les gélules peuvent être ouvertes et leur contenu mélangé à une petite quantité d'eau, de jus de pomme, de jus de tomate, de yaourt ou de compote de pomme.

Posologie usuelle :

  • Adulte : 1 gélule par jour, le matin. La durée du traitement est généralement de plusieurs semaines.

    Dans le syndrome de Zollinger-Ellison : la posologie est individuelle et plus élevée.

    Dans l'éradication d'Helicobacter pylori : 1 gélule à 30 mg, 2 fois par jour, associé à un traitement antibiotique pendant 7 jours ; puis 1 gélule à 30 mg par jour pendant au moins 3 semaines. Le succès du traitement est étroitement lié au strict respect de la posologie de l'antiulcéreux et des antibiotiques pendant la première semaine.

Conseils

Si vous êtes fumeur, la poursuite du tabagisme est un frein important au traitement ; la nicotine augmente l'acidité gastrique et réduit l'efficacité du muscle qui ferme la jonction entre l'œsophage et l'estomac.

La prise de ce médicament ne dispense pas des mesures diététiques que peut vous conseiller votre médecin.

L'aspirine et les anti-inflammatoires peuvent être agressifs pour l'estomac : n'en prenez pas sans l'avis de votre médecin.

Effets indésirables possibles du médicament LANSOPRAZOLE ALMUS

Fréquents : diarrhée ou constipation, nausées, vomissements, douleurs abdominales, bouche sèche, maux de tête, étourdissements, rougeur cutanée, démangeaisons, fatigue, polypes bénins dans l'estomac, augmentation des transaminases.

Peu fréquents : dépression, douleurs articulaires ou musculaires, anomalies de la numération formule sanguine.

Rares : anémie, vertiges, fourmillement des extrémités, somnolence, tremblements, vision trouble, pertubation du goût, chute de cheveux, photosensibilité, augmentation du volume des seins chez l'homme (gynécomastie), altération du fonctionnement du rein, jaunisse, hépatite.

Très rares : colite, augmentation des lipides dans le sang (cholestérol, triglycérides), réaction allergique (œdème de Quincke, choc), éruption cutanée potentiellement grave.

Très occasionnellement, les inhibiteurs de la pompe à protons pourraient également provoquer le développement d'un lupus cutané. En cas d'éruption cutanée, notamment sur des zones exposées au soleil, consultez votre médecin sans tarder.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (0)

Actualités

BAYPRESS est un inhibiteur calcique indiqué dans le traitement de l'hypertension artérielle essentielle (HTA).

HTA : arrêt de commercialisation de BAYPRESS (nitrendipine) fin 2017

Représentation anatomique en 3D de la glande thyroïde (illustration).

THYROFIX comprimé : nouvelle spécialité de lévothyroxine à partir de décembre 2017

La transmission de l'hépatite A est le plus souvent oro-fécale par des aliments ou de l'eau contaminés (illustration).

Hépatite A : mise à disposition d'unités du vaccin HAVRIX 1440 destinées à l'export