En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

ROFÉRON-A

Mis à jour : Mardi 24 Juillet 2018
Famille du médicament :

Interféron

Dans quel cas le médicament ROFÉRON-A est-il prescrit ?

Ce médicament contient une substance proche de l'interféron naturel humain, fabriquée par des bactéries modifiées spécifiquement pour cet usage. L'interféron est une protéine qui intervient dans la réponse immunitaire ; il renforce les défenses des cellules de l'organisme contre les infections virales. Son mode d'action anticancéreux est encore mal connu.

Il est utilisé dans le traitement :
  • de l'hépatite B ou C chronique de l'adulte,

  • de certains cancers

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament ROFÉRON-A

ROFÉRON-A 3 M UI/0,5 ml : solution injectable SC ou IM ; boîte de 12 seringues de 0,5 ml
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte - Remboursable à 65 % - Prix : 265,05 €.
ROFÉRON-A 6 M UI/0,5 ml : solution injectable SC ou IM ; boîte de 12 seringues de 0,5 ml
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte - Remboursable à 65 % - Prix : 523,51 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament ROFÉRON-A

p serp ser
Interféron alfa-2a3 M UI6 M UI
Excipients : Acide acétique, Alcool benzylique, Ammonium acétate, Eau ppi, Polysorbate 80, Protéines d'Escherichia coli, Sodium chlorure, Sodium hydroxyde

Contre-indications du médicament ROFÉRON-A

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

Attention

Des symptômes ressemblant la grippe sont fréquents en début de traitement : fièvre, maux de tête, sueurs, courbatures, douleurs articulaires ; ces troubles peuvent être atténués par la prise de paracétamol et ne justifient pas l'interruption du traitement.

Signalez à votre médecin la survenue éventuelle d'un des symptômes suivants :

Une surveillance particulière est nécessaire en cas d'antécédent de troubles psychiques ou de maladie auto-immune, de greffe d'organe, de diabète mal équilibré et chez les personnes ayant présenté une dépendance à de-s médicaments, substances ou à l'alcool.

Pendant la durée du traitement, des prises de sang régulières sont indispensables.

Attention : conducteurSi vous devez conduire ou utiliser une machine dangereuse, assurez-vous préalablement que ce médicament n'altère pas votre vigilance.

Fertilité, grossesse et allaitement

L'effet de ce médicament pendant la grossesse ou l'allaitement est mal connu. Par mesure de prudence, une contraception efficace est nécessaire pendant toute la durée du traitement et l'allaitement est déconseillé. Néanmoins, la mise en route ou la poursuite du traitement chez la femme enceinte sont possibles en cas de nécessité.

Mode d'emploi et posologie du médicament ROFÉRON-A

Ce médicament est injecté par voie sous-cutanée ou par voie intramusculaire.

Posologie usuelle :

  • Adulte : la dose est fonction de la maladie à traiter.

Conseils

Les seringues doivent être conservées à une température comprise entre + 2° et + 8 °C (au réfrigérateur). Elles ne doivent pas être congelées. Elles peuvent être sorties du réfrigérateur une demi-heure avant l'injection.

Conditions particulières de prescription :

Ce médicament est un médicament à prescription restreinte : la prescription initiale de ce médicament ne peut être faite que par un service hospitalier spécialisé en maladies de l'appareil digestif ou en médecine interne.

Effets indésirables possibles du médicament ROFÉRON-A

Le plus fréquemment, syndrome pseudogrippal : fièvre, frissons, perte d'appétit, maux de tête, sueurs, courbatures ; ces troubles sont généralement atténués par la prise de paracétamol et tendent à disparaître progressivement. Cependant la poursuite du traitement peut conduire à une rtès grande fatigue.

Très fréquents (plus de 10 % des patients) : diarrhées, chute de cheveux, douleurs musculaires ou articulaires, diminution de certains globules blancs.

Fréquents (1 à 10 % des patients) : vomissements, douleur abdominale, nausées, sécheresse de la bouche, anomalie du goût, palpitations, arythmie.

Peu fréquents (moins de 1 patient sur 100) : constipation, digestion difficile, flatulence, déshydratation, état dépressif, anxiété, confusion des idées, troubles de l'humeur ou du comportement, nervosité, troubles de la mémoire ou du sommeil, vertiges, étourdissements, fourmillement ou engourdissement, tremblements, somnolence, troubles visuels, conjonctivite, apparition ou aggravation d'un psoriasis, démangeaisons.

Rares : pneumonie, herpès, sécheresse cutanée, saignement de nez, idées suicidaires, convulsions, troubles de l'érection, réaction allergique, insuffisance cardiaque, infarctus du myocarde, essoufflement, toux, insuffisance rénale, hyperglycémie, troubles de la thyroïde, anomalie de la numération formule sanguine,

Très rares : hyperlipidémie, baisse de la vision.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (0)

Actualités

Lymphome de Hodgkin - Coloration hématoxyline-éosine-safran (HES) [illustration@Famittle sur Wikimedia).

NATULAN (procarbazine) : rupture de stock en ville et mise à disposition à l’hôpital d'unités néerlandaises

L'enregistrement des données électro-encéphalographiques est l'unique moyen de directement mettre en évidence l'activité épileptique (illustration).

DEPAKOTE (divalproate de sodium) : remise à disposition normale

Représentation en 3D de virus de la rage (illustration).

Vaccin contre la rage RABIPUR : remise à disposition progressive en ville