CLARITHROMYCINE EG

Mis à jour : Mardi 18 Février 2020
Famille du médicament :

Antibiotique de la famille des macrolides

Ce médicament est un générique de ZECLAR.

Dans quel cas le médicament CLARITHROMYCINE EG est-il prescrit ?

Ce médicament est un antibiotique qui appartient à la famille des macrolides.

Les comprimés à 250 mg sont utilisés chez l'adulte dans :
  • le traitement de diverses infections des sinus, des bronches, des poumons, de la gorge, de la peau, des gencives et des dents ;

  • le traitement de certaines infections opportunistes chez les personnes infectées par le VIH.

Les comprimés à 500 mg sont utilisés chez l'adulte dans :
  • le traitement de diverses infections des sinus, des bronches et des poumons ;

  • le traitement de certaines infections opportunistes chez les personnes infectées par le VIH ;

  • l'éradication d'Helicobacter pylori (responsable d'ulcères gastroduodénaux récidivants) en association à d'autres médicaments.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament CLARITHROMYCINE EG

CLARITHROMYCINE EG 250 mg : comprimé (jaune) ; boîte de 10
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 4,14 €.
CLARITHROMYCINE EG 500 mg : comprimé (jaune) ; boîte de 10
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 7,78 €.
CLARITHROMYCINE EG 500 mg : comprimé (jaune) ; boîte de 14
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 10,87 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament CLARITHROMYCINE EG

p cpp cp
Clarithromycine250 mg500 mg
Excipients : Acide stéarique, Cellulose microcristalline, Croscarmellose sel de Na, Hyprolose, Hypromellose, Jaune de quinoléine laque aluminique, Magnésium stéarate, Opacode noir, Opadry jaune, Povidone, Propylèneglycol, Silice colloïdale anhydre, Talc, Titane dioxyde, Vanilline

Contre-indications du médicament CLARITHROMYCINE EG

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • allergie aux macrolides ;

  • hypokaliémie ;

  • anomalie de l'électrocardiogramme (ECG) appelée « allongement de l'intervalle QT » ;

  • antécédent de troubles du rythme cardiaque, notamment de torsades de pointes ;

  • insuffisance rénale associée à une insuffisance hépatique grave ;

  • en association avec les dérivés de l'ergot de seigle (ergotamine, dihydroergotamine...) et les médicaments contenant de la colchicine, de la mizolastine, du pimozide, de la simvastatine, de l'alfuzosine, de la dapoxétine, de l'avanafil, de l'ivabradine, de l'éplérénone, de la dronédarone, de la quétiapine ou du ticagrélor.

Attention

Les antibiotiques de la famille des macrolides exposent à un risque de torsades de pointes. La prudence s'impose dans certaines situations : association avec d'autres médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes, rythme cardiaque lent (bradycardie) ou irrégulier (arythmie cardiaque), insuffisance cardiaque grave, angine de poitrine, déficit en magnésium.

Ne poursuivez pas la prise du médicament sans l'avis de votre médecin en cas de survenue :
  • d'une rougeur cutanée avec des pustules et de la fièvre ;

  • de signes d'atteinte hépatique, tels que perte d'appétit, jaunisse, urines anormalement foncées, démangeaisons.

Des précautions sont nécessaires en cas d'insuffisance hépatique grave ou d'insuffisance rénale.

De nombreux antibiotiques peuvent provoquer des selles liquides ou une diarrhée, généralement bénigne. En revanche, une diarrhée importante survenant pendant ou dans les jours qui suivent le traitement antibiotique doit être signalée à votre médecin.

Une diminution de la fièvre ou une disparition des symptômes ne sont pas synonymes de guérison : la durée du traitement doit absolument être respectée pour éviter les rechutes ou l'apparition d'une résistance du germe à l'antibiotique.

Attention : conducteurDes étourdissements, des sensations de vertiges, une confusion ou une désorientation sont possibles. Assurez-vous que vous supportez bien ce médicament avant de conduire ou d'utiliser une machine dangereuse.

Interactions du médicament CLARITHROMYCINE EG avec d'autres substances

Ce médicament ne doit pas être associé aux médicaments contenant :
  • de l'ergotamine, de la dihydroergotamine, de la méthylergométrine : risque d'ergotisme ;

  • du cisapride, du bépridil (ces 2 substances ne sont plus commercialisées en France), de la mizolastine ou du pimozide (ORAP) : risque de torsades de pointes ;

  • de la colchicine (COLCHICINE OPOCALCIUM, COLCHIMAX), de l'alfuzosine (XATRAL, URION...), de l'avanafil (SPEDRA), de la dapoxétine (PRILIGY), de l'éplérénone (INSPRA...), de l'ivabradine (PROCORALAN), de la dronédarone (MULTAQ), de la simvastatine (ZOCOR...), de la quétiapine (XEROQUEL...) ou du ticagrélor (BRILIQUE) : augmentation du risque d'effets indésirables de ces médicaments.

Son association est déconseillée avec certains immunosuppresseurs (ciclosporine, évérolimus, sirolimus, tacrolimus) et les médicaments qui contiennent les substances suivantes : bromocriptine, cabergoline, pergolide, lisuride, bosutinib, disopyramide, ébastine, halofantrine, irinotécan, oxycodone, quinidine, rivaroxaban, siméprévir, tamsulosine, toltérodine.

Il peut également interagir avec de nombreux autres médicaments. Signalez tout autre traitement en cours à votre médecin ou à votre pharmacien.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

L'effet de ce médicament pendant la grossesse est mal connu : seul votre médecin peut évaluer le risque éventuel de son utilisation dans votre cas.

Allaitement :

Ce médicament est susceptible de passer dans le lait maternel. Son utilisation est possible pendant l'allaitement, mais la survenue de tout trouble digestif chez le nourrisson doit être signalée rapidement au médecin.

Mode d'emploi et posologie du médicament CLARITHROMYCINE EG

Ce médicament est pris de préférence au cours des repas.

Posologie usuelle :

  • Adulte : 250 mg à 500 mg, matin et soir.

    Cette posologie peut être augmentée dans le traitement des infections liées au sida.

    Dans le traitement de l'éradication d'Helicobacter pylori : 500 mg, matin et soir, en association avec un autre antibiotique et un antiulcéreux.

Conseils

Le médecin prescrit parfois un prélèvement pour identifier le germe responsable de l'infection et tester sa sensibilité aux antibiotiques. Le résultat de cet examen peut être faussé en cas d'automédication préalable : ne prenez pas d'antibiotiques sans avis médical.

L'éventuelle fatigue n'est pas due à l'antibiotique, mais à l'infection elle-même.

Effets indésirables possibles du médicament CLARITHROMYCINE EG

Les plus fréquents : nausées, vomissements, diarrhée, douleurs abdominales, troubles du goût.

Fréquents (1 à 10 % des patients) : insomnie, maux de tête, sueurs.

Peu fréquents (moins de 1 % des patients) : douleur d'estomac, constipation, flatulence, inflammation buccale, bouche sèche, perte d'appétit, démangeaisons, urticaire, anxiété, nervosité, étourdissements, somnolence, tremblements, vertiges, troubles de l'audition, bourdonnements d'oreilles, palpitations, douleurs musculaires, crampes, candidose, anomalie de la numération formule sanguine, augmentation des transaminases, réaction allergique.

Fréquence indéterminée : confusion, dépression, désorientation, hallucinations, rêves anormaux, modification ou perte de l'odorat, coloration de la langue ou des dents, convulsions, réaction cutanée bulleuse grave, troubles du rythme cardiaque, hépatite (voir Attention), insuffisance rénale.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (0)

Actualités

Les ruptures de stock déclarées à l’ANSM par les laboratoires pharmaceutiques ont pour origine des difficultés liées à la production de ces médicaments (illustration).

Disponibilité des médicaments distribués en ville et à l'hôpital : 2 ruptures de stock et 1 remise à disposition

Représentation anatomique de la prostate (illustration).

XTANDI : extension du remboursement dans le cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique

Les produits de contraste utilisés pour la réalisation de certains examens d'imagerie peuvent déclencher des réactions d'hypersensibilité immédiate, de sévérité variable (illustration).

Produits de contraste : des précautions à respecter pour encadrer le risque d'hypersensibilité immédiate