En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

SPIRAMYCINE MÉTRONIDAZOLE MYLAN

Mis à jour : Mardi 17 Septembre 2019
Famille du médicament :

Association d'antibiotiques

Comprimé à 750 000 UI/125 mg :

Ce médicament est un générique de RODOGYL

Comprimé à 1,5 MUI/250 mg :

Ce médicament est un générique de BIRODOGYL

Dans quel cas le médicament SPIRAMYCINE MÉTRONIDAZOLE MYLAN est-il prescrit ?

Ce médicament contient deux antibiotiques : la spiramycine, de la famille des macrolides, et le métronidazole, de la famille des imidazolés.

Il est utilisé dans le traitement des infections de la bouche et des dents, notamment des abcès dentaires.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament SPIRAMYCINE MÉTRONIDAZOLE MYLAN

SPIRAMYCINE MÉTRONIDAZOLE MYLAN 750 000 UI/125 mg : comprimé ; boîte de 20
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 4,62 €.
SPIRAMYCINE MÉTRONIDAZOLE MYLAN 1,5 M UI/250 mg : comprimé (blanc) ; boîte de 10
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 5,23 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament SPIRAMYCINE MÉTRONIDAZOLE MYLAN

p cpp cp
Spiramycine750 000 UI1 500 000 UI
Métronidazole125 mg250 mg
Mannitol++
Excipients : Cellulose microcristalline, Hyprolose, Hypromellose, Macrogol 6000, Magnésium stéarate, Mannitol, Sepifilm blanc, Sodium carboxyméthylamidon, Titane dioxyde

Contre-indications du médicament SPIRAMYCINE MÉTRONIDAZOLE MYLAN

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • allergie aux macrolides ou aux imidazolés,

  • enfant de moins de 6 ans (comprimé à 750 000 UI/125 mg),

  • enfant de moins de 15 ans (comprimé à 1,5 M UI/250 mg).

Attention

Certaines situations doivent conduire à prendre un avis médical urgent avant de poursuivre le traitement :
  • rougeur de la peau d'évolution rapide, éruption cutanée sans cause évidente, pustules, décollement de la peau, lésions des muqueuses pouvant être les signes d'une réaction cutanée toxique rare, mais potentiellement grave ;

  • gonflement du visage (lèvres, paupières...) ou d'une autre région du corps ;

  • confusion des idées, vertiges, raideur musculaire ;

  • apparition de troubles psychiques (hallucinations, humeur dépressive, délire..).

Des précautions sont nécessaires en cas d'antécédent de troubles psychiques, d'antécédent d'anomalie de la numération formule sanguine, de déficit en G6PD et de syndrome de Cockayne (maladie rare).

Les antibiotiques de la famille des macrolides, y compris la spiramycine, exposent à un risque de troubles du rythme cardiaque, notamment de torsades de pointes. La prudence s'impose dans certains cas : anomalie de l'électrocardiogramme appelée «allongement de l'intervalle QT», association avec d'autres médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes, hypokaliémie, maladie cardiaque (infarctus du myocarde, bradycardie, insuffisance cardiaque...).

Lors de traitement à forte dose ou de traitement prolongé, le médecin peut être amené à prescrire des analyses de sang pour s'assurer de l'absence d'anomalie sanguine.

Évitez l'absorption de boissons alcoolisées pendant le traitement : risque d'effet antabuse.

Attention : conducteurCompte-tenu de ses effets indésirables potentiels, ce médicament peut, chez certaines personnes, ne pas être compatible avec la conduite automobile ou le maniement de machines dangereuses. Assurez-vous à l'occasion des premières prises que vous supportez bien ce médicament avant de conduire ou d'utiliser une machine.

Interactions du médicament SPIRAMYCINE MÉTRONIDAZOLE MYLAN avec d'autres substances

Ce médicament peut interagir avec ceux contenant du disulfirame (ESPÉRAL) ou du busulfan (uniquement disponible à l'hôpital).

Informez par ailleurs votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez un médicament susceptible de provoquer des torsades de pointes, un anticonvulsivant, un anticoagulant oral ou un médicament contenant de la rifampicine, du lithium, du fluoro-uracile ou de la lévodopa.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Ce médicament peut être utilisé si besoin chez la femme enceinte.

Allaitement :

Ce médicament passe dans le lait maternel : l'allaitement est déconseillé.

Mode d'emploi et posologie du médicament SPIRAMYCINE MÉTRONIDAZOLE MYLAN

Ce médicament est pris de préférence au cours des repas.

Posologie usuelle :

  • Adulte et enfant de plus de 15 ans : 2 comprimés à 750 000 UI/125 mg ou 1 comprimé à 1,5 M UI/250 mg, 2 ou 3 fois par jour. Dans certains cas, la posologie peut être augmentée à 8 comprimés à 750 000 UI/125 mg ou 4 comprimés à 1,5 M UI/250 mg par jour.

  • Enfant de 10 à 15 ans : 1 comprimé à 750 000 UI/125 mg, 3 fois par jour.

  • Enfant de 6 à 10 ans : 1 comprimé à 750 000 UI/125 mg, 2 fois par jour.

Conseils

Une diminution de la fièvre ou une disparition des troubles ne sont pas synonymes de guérison : la durée du traitement doit absolument être respectée pour éviter les rechutes.

La coloration brun-rouge des urines est normale ; elle traduit l'élimination du médicament.

Effets indésirables possibles du médicament SPIRAMYCINE MÉTRONIDAZOLE MYLAN

Fourmillements des extrémités passagers.

Nausées, vomissements, douleurs d'estomac, diarrhée, manque d'appétit, goût métallique, inflammation et sécheresse de la bouche.

Maux de tête, vertiges, raideur musculaire, difficultés à coordonner les mouvements, confusion des idées.

Bouffées de chaleur, démangeaisons.

Hallucinations, humeur dépressive, délire nécessitant un avis médical (voir Attention).

Troubles visuels (vision trouble ou double, diminution de l'acuité visuelle et changement dans la vision des couleurs).

Très rarement : réaction allergique (urticaire, œdème de Quincke, choc anaphylactique), éruption cutanée grave qui imposent l'arrêt du traitement et contre-indique tout nouvelle utilisation (voir Attention), anomalie de la numération formule sanguine, pancréatite, augmentation des transaminases, hépatite, troubles du rythme cardiaque.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (0)

Actualités

C'est officiel : les produits d'homéopathie ne seront plus remboursés à partir du 1er janvier 2021 (illustration).

Homéopathie : la date du déremboursement total et la liste des produits concernés sont désormais officielles

Chez l'enfant à partir de 3 ans relevant des recommandations vaccinales, le vaccin grippal INFLUVAC TETRA est désormais remboursable (illustration).

Grippe : le remboursement du vaccin INFLUVAC TETRA est étendu à l'enfant de 3 à 17 ans

Les ruptures de stock déclarées à l’ANSM par les laboratoires pharmaceutiques ont pour origine des difficultés liées à la production de ces médicaments (illustration).

Disponibilité en ville : prednisolone 5 mg, NEO-MERCAZOLE, COLCHIMAX et ATROPINE ALCON